PAL du mois de mars 2022

PAL du mois de mars 2022

Salutations !
J’espère que vous allez bien et que mars s’annonce merveilleux pour vous.
Vous le devinez au titre, je vous partage aujourd’hui ma pile à lire mensuelle. Excepté Le cheval d’orgueil de Pierre-Jakez Helias que je n’ai pas encore terminé, les autres lectures que je prévois sont des livres uniquement écrits par des femmes car, comme les années précédentes, je participe à Mars au féminin organisé par Flo & Books. Il y aura de la littérature jeunesse avec La monstrueuse invasion de Crater Lake de Jennifer Killick, Sweet Sixteen d’Annelise Heurtier, Camille Claudel, journal d’une apprentie sculptrice, 1877 – 1879 écrit par Justine Duquesnoy et Les filles qui ne mouraient pas (young adult) de Kiran Millwood Hargrave. J’ai également prévu de lire deux essais : Réinventer l’amour de Mona Chollet et Le génie lesbien d’Alice Coffin. Je compte également me lancer, enfin, dans le thriller de Solène Bakowski Un sac et dans La petite Fadette de George Sand (une émission sur France Inter m’avait sacrément donné envie de le découvrir).
J’allais vous dire : « Voilà, c’et tout pour moi », mais c’est en fait un sacré programme de lecture, mine de rien !
Pour rappel, si vous voulez participer au Challenge de l’Imaginaire (10ème édition!), il vous reste tout ce mois de mars pour vous inscrire

Je vous souhaite de très bonnes lectures et un superbe mois de mars.

L’anarchisme

L’Anarchisme

Quatrième de couverture :

« L’anarchisme nourrit tous les domaines de l’activité humaine. La science, les arts, les lettres, le théâtre, le combat pour l’égalité économique, chaque lutte individuelle ou collective contre le désordre ambiant, en somme, est éclairé par la lumière spirituelle de l’anarchisme. C’est la philosophie de la souveraineté de l’individu. C’est la théorie de l’harmonie sociale. C’est une vague de vérité vivante et puissante qui déferle sur le monde et inaugurera une aube nouvelle. »

Dans ces textes, inédits en français, Emma Goldman (1869-1940), active militante et éditrice de la revue Mother Earth, livre sa définition de l’anarchisme : une philosophie révolutionnaire conciliant les intérêts de l’individu et ceux de la société.

Préface de Laure Batier ;
Le véritable sens de l’anarchisme (Anarchism : What It Really Stands For), 1910 ;
Minorités contre majorités (Minorities Versus Majorities), 1910 ;
Une nouvelle Déclaration d’indépendance (A New Declaration of Independence), 1909 ;
Le point de vue d’une anarchiste sur la vie (An Anarchist Looks at Life), 1933.

Lire la suite

Suis-je snob ?

Suis-je snob ?

Quatrième de couverture :

Suis de « Qu’offrir à un snob ? » de Walter Benjamin.

« Suis-je snob ? » De cette question cruciale, la géniale romancière a fait le thème d’une méditation joyeuse et enlevée, exposée à la fin des années trente devant ses amis du Memoir Club. La réponse, évidemment, est affirmative; Car l’acuité du regard de Virginia Woolf impose tout autant à ses romans une sévère critique sociale, qu’à sa vie une vigilance absolue en matière de goût.
L’esthétique de l’existence prend chez elle la valeur d’une exigence à l’égard du réel. Des « Réflexions dans une automobile » à « La robe neuve », d’autres textes, la plupart inédits, la montrent qui laisse libre cours à ses émotions, tout en maîtrisant pleinement son art d’écrivain. C’est ainsi qu’avec les instruments de la fiction comme de la théorie, Woolf volette autour de toute chose, s’enthousiasme, s’extasie, et termine, contemplant en face « La mort du papillon ».

Lire la suite