Far West

Far West

Résumé de l’éditeur :

1865. Territoire du Dakota.
Suite à l’attaque de leur chariot, Wilma et Théodore se retrouvent seuls, perdus dans les Black Hills, pourchassés par une créature aussi dangereuse qu’inconnue…
Alors que l’hiver se rapproche dangereusement, un vieil Indien les prend sous son aile. Mais qui est réellement ce Wakan Tanka qui semble avoir d’étranges pouvoirs ? Et ce lièvre qui les aide en prenant des postures drôlement humaines ?
Pour sa part, le grand-père des enfants, TNT, quitte Boston et s’engage dans l’Ouest, prêt à tout pour retrouver sa famille saine et sauve !
D’un côté comme de l’autre commence alors une course-poursuite haletante en terres indiennes, où les légendes ancestrales ne sont pas que des mythes…

La monstrueuse invasion de Crater Lake

La monstrueuse invasion de Crater Lake

Résumé de l’éditeur :

Un seul conseil… surtout, ne vous endormez pas !

Un séjour scolaire dans un camp au bord d’un lac… sympa, non ?
Tout commençait plutôt bien pour Lance et ses copains, jusqu’à ce qu’un homme ensanglanté fasse irruption devant leur bus ! Impossible de comprendre quoi que ce soit à ses propos fiévreux, mais son insistance à les faire repartir est inquiétante… Enfin, pas assez pour qu’ils fassent demi-tour. Sauf que, la nuit venue, tous ceux qui se sont endormis se relèvent, comme zombifiés, obéissant à une volonté venue d’ailleurs…
Et si l’humanité tout entière était menacée d’invasion alien ?
Est-ce qu’une poignée de CM2 suffirait à l’empêcher ?

Les licornes du Belöwan, tome 1 : Évasion

Les licornes du Belöwan, tome 1 : Évasion

Quatrième de couverture :

Elles sont trois. Trois licornes en fuite pourchassées par les terribles Ratskalls, les hommes-rats, qui ont envahi leur monde, le Belöwan, pour s’accaparer la magie du ker. Leur dernier espoir est de contacter l’Harmonium pour qu’il intervienne en leur faveur. Mais celui-ci se trouve dans le monde des hommes, et leur chemin sera parcouru d’embûches… Accepteront-ils de les aider malgré les conflits qui séparent leurs royaumes ? Le Belöwan est en danger, et le temps est compté…

La revanche des Méchants

La revanche des Méchants

Quatrième de couverture :

Lycie a un problème : Hachem. Enfin, non, son premier problème, c’est qu’elle ne maîtrise pas ses crises de colère, mais Hachem arrive en seconde position : il passe son temps à la faire sortir de ses gonds. Ah ! et elle a un autre problème, aussi : ses poils repoussent à une vitesse vertigineuse !
Alors, quand elle découvre une annonce promettant aux gens comme elle de les aider, elle n’hésite pas à se rendre à l’adresse indiquée. Et la situation dérape carrément : des clones de Prince Charmant se mettent à la pourchasser !
Car Lycie est très spéciale : elle est une descendante du Grand Méchant Loup. Ce qui n’est pas au goût des Gentils, qui tentent d’éradiquer les Méchants…

Premières lignes #307

Bien le bonjour !
Pour ce nouveau rendez-vous des Premières lignes, je vous propose un roman jeunesse qui est sorti fin janvier : La revanche des méchants. Le titre et la couverture me plaisent beaucoup ! Bon, je me doute que ce ne seront pas des méchants si méchants que cela, mais c’est peut-être l’occasion de parler du jugement des apparences – on verra bien quand je le lirai !
Pour le coup, je ne suis pas des phrase super courtes, d’autant plus qu’il n’y a pratiquement que ça, mais j’ai bien envie de faire plus ample connaissance avec Lycie et Bérénice.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

Chapitre 1

Un calendrier au poil

 

Ça y est ! Elle a encore hurlé, perdu le contrôle.
Lycie est debout devant toute la classe, les poings serrés, les articulations blanchies, les épaules tremblantes à force d’être crispées.
Elle sait qu’elle est sans doute d’un rouge pivoine.
Un long frisson la traverse et elle sent les poils de ses avant-bras se hérisser.
Qu’est-ce qui a bien pu la mettre dans cet état ?
En cet instant, elle ne s’en souvient même plus. Il n’y a que la colère.
Non : la rage.
Dans ces moments-là, elle se sent prête à mordre quelqu’un.
Ah oui : c’est encore Hachem qui l’a poussée à bout. Il a fait des remarques désagréables, des petits commentaires.
Et maintenant, elle se paie l’affiche devant tout le monde. Monsieur Ponchon, le professeur de français, semble stupéfait. Il est nouveau dans le collège. Il ne la connaît pas encore.
– Mais enfin, Lycie ! s’exclame-t-il. Ce n’est pas une manière de se comporter en classe !
Elle le sait très bien. Elle ne peut juste pas s’en empêcher. Il suffit parfois d’un rien pour qu’elle se transforme en animal sauvage. Le pire, c’est que, dans ces cas-là, elle s’en prend même à sa seul véritable amie, Bérénice.
Lycie reste donc toujours debout, la tête baissée, raide, les mâchoires contractées.
– Fais attention, Da Silva, tu baves, remarque Hachem en désignant la commissure de ses lèvres.
La classe de 5e B éclate de rire. Même Monsieur Ponchon ne peut retenir un sourire. Finalement, ce n’est pas plus mal, la plaisanterie de Hachem a détendu l’atmosphère.
Bérénice pousse un soupir et remet en place la table que Lycie a renversé en se dressant comme propulsée par un ressort. Lycie a honte de ne pas pouvoir l’aider mais elle utilise toute son énergie pour ne pas se rouler par terre en poussant des cris de bête.
Enfin, Bérénice a reposé la trousse sur le bureau. D’une main douce mais ferme, elle appuie sur l’épaule de sa camarade pour la forcer à se rasseoir. Les genoux de Lycie résistent comme une porte rouillée.
Finalement, elle repose ses fesses sur sa chaise.
L’incident est clos. On peut reprendre le cours de français.

La revanche des méchants, Fabien Clavel, 2022.

La revanche des méchants

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Premières lignes #304

Salutations !
Pour les Premières lignes de ce dimanche, j’ai opté pour un roman fantastique jeunesse : La monstrueuse invasion de Crater Lake. C’est l’histoire d’ados qui font un séjour scolaire au bord d’un lac, mais ça ne va pas se passer comme prévu…

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

CHAPITRE 1
Geek, robot, big boss

– On joue le dernier cookie à geek, robot, big boss ? je suggère, au moment où le bus prend un virage à droite pour s’engager sur une route de campagne.
Assis sur la banquette du devant, Big Mak se retourne.
– D’accord, mais c’est couru d’avance. Si tu gagnes, tu vas l’offrir à Katia, si c’est elle, elle te rendra la pareille et, si c’est moi qui l’emporte, Chet va pleurnicher jusqu’à ce que je le lui donne…
– Ne vous fatiguez pas, il l’a déjà dévoré, affirme Kat, qui nous jette un coup d’œil par-dessus son dossier. Pas vrai, Chetan ?
– Qu’est-ce qui te fait dire ça ? demande l’intéressé.
Après un bref regard dans sa direction, j’éclate de rire.
– Tu as des miettes de la honte plein la figure, mon pote.
Il fait mine de les épousseter, mais, en réalité, il les fourre dans sa bouche. Je détourne la tête, comme si je n’avais rien vu.

La monstrueuse invasion de Crater Lake, Jennifer Killick, 2020.

La monstrueuse invasion de Crater Lake

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Héla et les quatre royaumes

Héla et les quatre Royaumes

Quatrième de couverture :

À peine âgée de 18 ans, Héla, du royaume des Corbeaux, est promise en mariage au prince Erebe, du royaume des Dragons, un peuple de bien triste réputation. C’est donc le cœur lourd qu’elle arrive seule et sans allié à la forteresse de sa future belle-famille, qui s’avère encore plus sinistre et cruelle qu’elle ne l’imaginait. Heureusement, le prince Erebe ne semble pas partager les mœurs de son terrible frère aîné et de son père, et Héla se trouve un allié inattendu en la personne du jeune prince Hermien.

Mais lorsque la jeune fille découvre que les Dragons sont sur le point de détenir une arme effroyable qui leur donnerait un avantage sans précédent sur le champ de bataille, et qu’ils ont prévu de l’utiliser contre le peuple des Abeilles, elle décide de s’enfuir pour empêcher le massacre en perspective. D’un royaume à l’autre commence alors, pour Héla, un voyage semé d’embûches, mais aussi de rencontres…

Son courage et ses amitiés nouées suffiront-elles à ramener la paix au sein des quatre royaumes ?

Premières lignes #291

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

Chapitre 1

N’oublie pas

– Halte-là !
Le bruit d’un fouet qui claque tira Héla de sa torpeur. On n’entendait plus les sabots des chevaux. La calèche devait s’être arrêtée.
Épuisée, la jeune fille aux long cheveux bruns se redressa dans l’obscurité de la voiture, fermée par de lourds rideaux noirs. Le voyage entre le royaume des Corbeaux et celui des Dragons lui avait paru interminable.
Elle plissa les paupières, surprise d’avoir encore des larmes à retenir. Combien en avait-elle versé depuis le jour où on leur avait annoncé, à elle et à sa famille, la nécessité absolue de cet « échange commercial » ?
Ce matin)là, sa mère l’avait serrée contre elle à lui en broyer les côtes, sa petite sœur avait été inconsolable et même son père, si stoïque d’ordinaire, lui avait semblé vieillir d’un coup.
La terreur qu’inspirait le peuple Dragon était légendaire : ces soldats, féroces et sanguinaires, tenaient en respect la plupart des royaumes de la région, qui les craignaient comme la peste. Rares étaient ceux qui avaient osé ouvertement leur résister. Ils n’étaient d’ailleurs plus là pour en parler.
Longtemps, Dragons et Corbeaux s’étaient mené la guerre, jusque’à ce qu’un accord soit trouvé. La pais en échange de la connaissance, de la science, du savoir. Médecine, mécanique… Les Corbeaux devaient continuellement se surpasser pour découvrir davantage, pour avoir quelque chose à offrir. C’était le prix à payer pour survivre.
Et, de temps à autre, les Dragons avaient besoin de satisfaire un caprice. C’était leur manière de montrer qu’ils étaient toujours les plus forts, et d’asseoir chaque fois un peu plus leur pouvoir.
Aussi, lorsque ces derniers avaient exigé une fille de haute naissance, tout juste  majeure, pour épouser un de leurs princes, le peuple des Ailes-Noires n’avait-il pas hésité. Les Dragons avaient envoyé trois émissaires chargés de sélectionner les filles à marier les plus « qualitatives » du royaume. Après un entretien avec les familles, ils avaient désigné celle qui aurait l’honneur de devenir la femme du prince Erebe.
C’était tombé sur Héla, qui venait de fêter ses dix-huit ans et qui depuis s’était souvent répété, désespérée : « Pourquoi moi ? »

Héla et les quatre Royaumes, Marie-Line Brault, 2021.

Héla et les quatre Royaumes

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Bienvenue à Perfect City

Bienvenue à Perfect City

Résumé de l’éditeur :

Et si les murs avaient des yeux ?

Qui voudrait vivre dans une ville où tout le monde porte des lunettes pour ne pas devenir aveugle ?
Personne, n’est-ce pas ?
Pourtant, Violet n’a pas le choix. Ses parents l’ont obligée à emménager à Perfect City, la ville où tout est parfait… sauf la vue de ses habitants !
Mais, très vite, la jeune fille se rend compte que les soucis ophtalmologiques ne sont pas les seuls problèmes à Perfect City. Et la vie n’y est pas aussi génial qu’on voudrait bien le faire croire…
[…]

Premières lignes #286

Bienvenue à Perfect City, la ville parfaite ! Tout du moins en apparence…
Le livre s’ouvre avec une jolie carte (j’adore les cartes, mais c’est compliqué de les partager) qui pointe déjà un élément intéressant : les frères Archer gèrent une bonne partie de la ville (lunetterie, fabrique de thé, salon de thé…). Mais dans mon rendez-vous du dimanche, ce ne sont pas les premières pages que je vous partage, mais bien les premières lignes – souvent celles du récit. Et c’est ainsi que, dès le début, on constate qu’il y a quelque chose de bien étrange qui semble se tramer à Perfect City. Ca me donne envie de découvrir la suite, et vous ?

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

CHAPITRE 1

KID

Tapi contre l’écorce d’un chêne, dans les ombres du crépuscule et des buissons du jardin, il attendait, alerte. De sa cachette, il distinguait toute la maison et l’allée de graviers.
Comme c’était étrange, de craindre d’être vu.
Voilà des semaines que toute la ville de Perfect City ne parlait plus que de l’arrivée du docteur Eugene Brown. Il aurait une solution, Kid en était convaincu. Tout ce qu’il avait à faire, c’était trouver cet homme avant qu’il ne change.
À la nuit tombée, George et Edward Archer gravirent le perron de pierre de la demeure. Une fois les lampes allumées à l’intérieur, Kid put les voir se déplacer d’une pièce à l’autre.
Soudain, un faisceau lumineux jaillit sur la pelouse, tout près de ses pieds, le contraignant à se replier davantage dans la pénombre.
Dans un crissement, une voiture argentée remonta l’allée avant de s’arrêter non loin de lui. Son cœur s’emballa. Le moteur se tut.
La grande porte de la maison s’ouvrit, et les silhouettes des jumeaux Archer se dessinèrent dans la clarté du vestibule. Aussi immobile qu’une statue, Kid les épia, parcouru d’un frisson.
Du côté conducteur, un homme sortit ; de l’autre, une femme.
Kid ne s’attendait pas à ce que le dicteur vienne accompagné. La femme – Mrs Brown – lança à son mari un regard pressant par-dessus le toit de la voiture, manifestement angoissée. En retour, le docteur la gratifia d’un sourire contrit avant de rejoindre les jumeaux, qu’il salua d’une poignée de main. Mrs Brown lui emboîta le pas et tous disparurent à l’intérieur.
Kid s’aventura hors de sa cachette. Il se figea brusquement lorsqu’il entendit le docteur lancer :
— Ne reste pas dans la voiture, Violet ! Il fait froid dehors, ma puce.
La portière arrière s’entrouvrit pour se refermer sur-le-champ, soulevant un courant d’air qui agita les feuilles juste au-dessus de la tête de Kid.
Ce dernier retint son souffle et battit en retraite. Quand la portière s’ouvrit derechef, une jeune fille effarouchée s’élança précipitamment vers la maison.
Le garçon ne put réprimer un rire. La dénommée Violet accéléra l’allure, gravit les marches d’un seul bond et franchit la porte d’entrée comme une tornade avant de la claquer derrière elle, plongeant de nouveau la cour dans les ténèbres.
Kid ferma la portière restée ouverte et s’approcha prudemment de la fenêtre de la cuisine. Il eut tout juste le temps de voir la jeune fille y entrer dans une glissade.
Il s’assit près du perron et patienta. Un peu. Beaucoup… Trop.
La nuit s’écoulait lentement, mais sûrement. Bientôt, les Guetteurs entameraient leur ronde. Il ne pouvait pas risquer de se faire prendre une nouvelle fois hors des murs. Il décida de revenir de bonne heure, le lendemain matin, pour s’entretenir avec le docteur.
Avant de partir, il jeta un dernier regard vers la fenêtre. La jeune fille était assise entre ses parents – une vraie famille.
Le cœur lourd, il lissa de la pulpe de son pouce le bout de papier froissé au fond de sa poche…

Bienvenue à Perfect City, Helena Duggan, 2017.

Bienvenue à Perfect City

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :