Girlhood

Girlhood

Quatrième de couverture :

L’amitié, c’est comme une allumette…… il suffit d’une étincelle pour se brûler les doigts.
J’ai sombré quand ma soeur jumelle est morte, et mes amies m’ont reconstruite, morceau par morceau.
Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.
Jusqu’à ce que débarque cette nouvelle fille…
Entrez dans l’univers de Cat Clarke, la reine du thriller émotionnel !

Lire la suite

Premières lignes #81

Aujourd’hui, je vous présente les premières lignes du dernier roman de Cat Clarke : Girlhood. Ayant aimé son roman Opération Pantalon, j’ai décidé de le lire. Je vous en reparle donc très bientôt !
Dès que j’ai lu ces premières lignes, je me suis demandée qui elle avait rencontré, qu’est-ce qui s’était passé et allait se passé. Elles annoncent une histoire d’amitiés, probablement d’amour, prometteuse.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

.

1.

On se retrouve toujours à minuit pour faire la fête, le soir de notre retour. C’est ce qu’on fait en pension, non ?
Quand on était petites, Jenna et moi étions obsédées par les bouquins dont l’intrigue se déroulait dans un pensionnat. On voulait à tout prix être comme ces sœurs jumelles de Saint-Clair. Presque tous les soirs, je me faufilais dans son lit après l’extinction des feux. On fourrait la tête sous la couette et on se faisait la lecture à tour de rôle à la lumière de la lampe torche. On était comme les deux doigts de la main. Inséparables dans notre petite bulle.
J’ai fini par atterrir à Duncraggan Castle, comme dans les histoires qu’on lisait.
Jenna, elle, n’est pas avec moi. J’ai dû venir ici toute seule.
Mais je ne suis pas restée seule bien longtemps.

Girlhood, Cat Clarke, 2017.

Girlhood

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

Lire la suite