PAL du mois de septembre 2021

PAL du mois de septembre 2021

Salutations à vous, cher·es lecturovores !
Le Pumpkin Autumn Challenge a commencé le 1er septembre dernier et, comme chaque année, j’y participe. Pour être honnête, j’ai un peu la flemme de faire un suivi sur mon blog ; je partagerai peut-être mon avancée sur les réseaux sociaux mais je pense surtout que ça restera dans mon carnet.
Du côté des challenges, il y aura à la fin du mois le bilan du troisième trimestre du Challenge de l’Imaginaire – si vous y participez, n’oubliez pas de mettre à jour la Chrobox ! Mais allez, on est là pour parler de ma pile à lire de septembre, pas vrai ?
Au programme de mes lectures, il y aura Ce sera moi de Lyla Lee, un livre qui parle de K-pop et de grossophobie ; Shuri, de Nic Stone, est un roman jeunesse sur la petite sœur de Black Panther (j’ai tellement aimé ce personnage dans l’adaptation cinématographique!) ; Punkette et Poupoune de Benoît Minville et illustré par CED devrait apporter une belle dose d’humour et de bonne humeur à mes lectures ! Et ce ne sera pas de trop car je compte bien commencer les lectures d’horreur avec Les Langoliers de Stephen King. J’ai également l’intention de (re)découvrir des femmes extraordinaires grâce à Les femmes de sciences vues par une ado un peu vénère de Natacha Quentin (j’ai feuilleté ce livre et il a l’air vraiment sympa), Camille Claudel, journal d’une apprentie sculptrice – 1877-1879 de Justine Duquesnoy et Les aventurières du ciel de Katell Faria, sur des pilotes. Aussi, comme je n’ai pas lu l’anthologie Robots et Chaos le mois passé, ce sera donc pour septembre.
Enfin, je termine par ma lecture en cours. Eh oui, nous sommes déjà le 4 septembre ! Je n’ai pas attendu de publier ma PAL pour commencer à lire et j’ai donc entamé Les années douces de Hiromi Kawakami qui est un vrai plaisir à lire.

Et vous, vous avez prévu quoi du côté de vos lectures ? Allez-vous commencer à vous plonger lentement mais sûrement dans l’horreur d’Halloween qui approche ? Ou préférez-vous profiter encore de douces et drôles lectures ? Quoiqu’il en soit, je vous souhaite un superbe mois de septembre, profitez-bien !

Premières lignes #281

Bien le bonjour, bien le bonsoir !
Pour ce nouveau RDV, j’ai opté pour les premières lignes du sixième tome de La Compagnie noire (en vérité, plutôt un tome 3.5). En cause, l’explication que le personnage donne de son nom qui m’a fait sourire.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

Le présent journal est l’idée de Corbeau, mais quelque chose me dit qu’il n’en sera pas trop fier si jamais il met le nez dedans parce que, pour le plus gros, je vais raconter la vérité. Même s’il est mon meilleur pote.
À chacun ses pieds d’argile. Les siens remontent jusqu’aux roubignoles et peut-être plus haut. Mais c’est un type bien, même s’il se comporte comme un cinglé à tendance homicide et suicidaire la moitié du temps. Si Corbeau décide qu’il est ton pote, alors tu as un pote à vie, qui le prouvera au besoin en jouant du couteau.
Mon nom est Casier. Philodendron Casier. La faute à ‘man. Je n’en ai jamais parlé à Corbeau. C’est pour ça que je me suis engagé dans l’armée. Pour fuir des ramasseurs de patates foutus de coller un prénom pareil à un mouflet. J’avais sept sœurs et quatre frères la dernière fois que j’ai fait le compte. Tous portaient le nom d’une saloperie de fleur.

La Compagnie noire, tome 6 : La pointe d’argent, Glen Cook, 1989.

Les annales de la Compagnie noire, tome 6 : La pointe d’argent

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

PAL du mois d’août 2021

PAL du mois d’août 2021

Salutations, les lecturovores !
Août a déjà commencé et j’ai déjà lu les tomes 6 et 7 de l’édition Perfect de Fullmetal Alchemist d’Hiromu Arakawa. Cette série, je l’ai lu il y a une éternité ; je regardais le premier anime à l’époque, et on m’avait alors prêté le manga. Je redécouvre enfin l’œuvre dans cette belle (et grande édition) et ça me fait bien plaisir de m’y replonger. Ce mois-ci, je poursuis également Costumes de Bretagne de Yann Guesdon et L’Opoponax de Monique Wittig, un roman sur l’enfance que j’ai commencé lundi matin.
Pour la suite, j’ai prévu pas mal de choses, à commencer par l’anthologie Toucher le noir, avec notamment Thilliez et (celles qui m’intéressent le plus) Mayeras et Bakowski. Autre recueil, de science-fiction cette fois : Robots et chaos (il y a là de grands noms, tels que Verne, Wells, Doyle…, ça promet!). Histoire de bien faire baisser ma PAL, j’ai prévu plusieurs lectures jeunesse, notamment les trois premiers tomes de Drôle de licorne de Pip Bird (ça a l’air drôle et léger), Extra de Delphine Pessin dont je vous partageais dimanche dernier les premières lignes, Trouille Académie de Bertrand Puard (je n’ai que le tome 4 mais, si c’est comme les autres séries de cette collection que j’ai eu l’occasion de lire, ça ne devrait pas poser de problème) et Hôtel Parallell d’Alexis Flamand – histoire de passer les vacances dans une autre dimension ! Enfin, j’aimerais beaucoup poursuivre ma lecture de La Compagnie noire de Glen Cook, une saga de dark fantasy que j’apprécie grandement.

Très bon mois d’août à vous, et bonnes aventures littéraires !

Bilan 2020

L’année 2020 se termine et le temps des bilans est venu. Je commence aujourd’hui avec le bilan annuel ; viendront bien sûr le bilan du mois de décembre et le bilan final du Challenge de l’Imaginaire.

Cette année, j’ai lu 143 livres, soit 13 de plus qu’en 2019. Parmi ces 143 livres, il y a 56 romans (dont 7 biographies et autobiographies) et 69 BD, manga et comics. Le reste est de la poésie, des essais, des beaux-livres…
Je n’ai pas compté le nombre de pages lues cette fois mais, croyez-moi, ça en fait un paquet !

Lire la suite

Courts retours #19

Salutations !
Je vous retrouve aujourd’hui pour Courts retours, où l’on va parler fantasy avec L’assassin royal, tome 4 : Le poison de la vengeance de Robin Hobb, puis nous nous lancerons dans de la dark fantasy avec Les annales de la Compagnie noire, tome 3 : La Rose Blanche de Glen Cook avant de terminer avec le comics super trash qu’est I Hate Fairyland, tome 1 de Skottie Young.

Premières lignes #209

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Auparavant, je vous demandais de mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article. Désormais, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.

 

1

LA PLAINE DE LA PEUR

L’air calme du désert avait la limpidité d’une lentille. Les cavaliers paraissaient figés dans le temps, ils se déplaçaient sans se rapprocher. Nous les avons comptés à tour de rôle. Je n’arrivais pas à trouver deux fois le même chiffre.
Un souffle a tourbillonné dans le corail, agité les feuilles du Vieil Arbre Ancêtre. Elles ont tinté les unes contre les autres pour participer au chant carillonnant du vent. Au nord, la lueur d’un éclair transmuant a profilé l’horizon comme le choc lointain de dieux en guerre.
Du sable a crissé sous une semelle. Je me suis retourné. Silence était planté bouche bée devant un menhir parlant. Il venait d’apparaître depuis quelques secondes à peine et lui avait fichu la trouille. Sournois, ces cailloux. Ils adorent les blagues.

La Compagnie noire, tome 3 : La Rose blanche, Glen Cook, 1985.

Les annales de la Compagnie noire,t.3 : La Rose blanche

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite