PAL du mois de mars 2022

PAL du mois de mars 2022

Salutations !
J’espère que vous allez bien et que mars s’annonce merveilleux pour vous.
Vous le devinez au titre, je vous partage aujourd’hui ma pile à lire mensuelle. Excepté Le cheval d’orgueil de Pierre-Jakez Helias que je n’ai pas encore terminé, les autres lectures que je prévois sont des livres uniquement écrits par des femmes car, comme les années précédentes, je participe à Mars au féminin organisé par Flo & Books. Il y aura de la littérature jeunesse avec La monstrueuse invasion de Crater Lake de Jennifer Killick, Sweet Sixteen d’Annelise Heurtier, Camille Claudel, journal d’une apprentie sculptrice, 1877 – 1879 écrit par Justine Duquesnoy et Les filles qui ne mouraient pas (young adult) de Kiran Millwood Hargrave. J’ai également prévu de lire deux essais : Réinventer l’amour de Mona Chollet et Le génie lesbien d’Alice Coffin. Je compte également me lancer, enfin, dans le thriller de Solène Bakowski Un sac et dans La petite Fadette de George Sand (une émission sur France Inter m’avait sacrément donné envie de le découvrir).
J’allais vous dire : « Voilà, c’et tout pour moi », mais c’est en fait un sacré programme de lecture, mine de rien !
Pour rappel, si vous voulez participer au Challenge de l’Imaginaire (10ème édition!), il vous reste tout ce mois de mars pour vous inscrire

Je vous souhaite de très bonnes lectures et un superbe mois de mars.

Malou dit Vrai

Malou dit Vrai

Quatrième de couverture :

Sur la place du marché, On raconte que la ville fut bâtie sur des strates d’histoires, et les rues tracées par des géants. On raconte aussi qu’Ivraie est née sur un tas d’ordures lors d’une nuit d’orage ; qu’il fut un temps lointain où Malou la sorcière était Reine.
On murmure à qui veut le croire que dans la Salle Ouverte aux Quatre Vents, le Vieux Roi a quitté son trône et marche vers sa mort, égrenant derrière lui la promesse de vœux exaucés, et qu’un Jeune Prétendant naîtra de la mer pour faire advenir un nouveau cycle.
Entre ombre et lumière, comme un jeu de piste à travers les pages, Malou dit Vrai est une immersion dans les « On-dit » et les « non-dits » pour mieux comprendre leurs mensonges et leurs vérités.
Plongez dans le dédale pour percer les secrets de familles qui empoisonnent Ivraie et l’entravent dans ces histoires qui constituent son héritage.

PAL du mois de février 2022

PAL du mois de février 2022

En préparant cet article, je me suis rendue compte que je ne vous avais pas partagé ma pile à lire de janvier ! Tant pis, ça arrive. Quoiqu’il en soit, elle était bien notée dans mon carnet et j’ai réussi à la respecter ; il n’y a que Le cheval d’orgueil et Dragons et mécaniques que je n’ai pas eu l’occasion de terminer. Il sont donc au programme et, même si je doute terminer le premier en février, j’espère toutefois bien avancer dans ces lectures. A côté de ça, d’autres lectures me font de l’œil, certaines depuis quelques temps déjà. Je vais terminer le manga Autour d’elles (tomes 5 et 6) de Shino Torino, découvrir Malou dit vrai de Gwen Guilyn ainsi que La monstrueuse invasion de Crater Lake de Jennifer Killick et La revanche des méchants de Fabien Clavel. Ces deux derniers romans sont des lectures jeunesse ; l’un semble parler de zombies tandis que l’autre à l’air de mettre en avant des personnages considérés comme vilains.
Et voilà, c’en est tout pour ma pile à lire de février. Elle bougera certainement un peu mais je compte bien y coller le plus possible.

Et vous, vous avez prévu de lire quoi ce mois-ci ?
Profitez bien de vos lectures et bon mois de février à vous !

PAL du mois de décembre 2021

PAL du mois de décembre 2021

Ça y est, le dernier mois de l’année arrive ! C’est la dernière ligne droite pour que je fasse baisser ma PAL mais, ce que je peux déjà dire, c’est que malgré tous mes efforts, elle n’aura pas réussi à baisser en 2021. Qu’importe, je me dis que je ferai mieux l’an prochain ! En attendant, voici ma pile à lire pour décembre…

Pour terminer cette année, je vais lire un livre en VO, à savoir The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows (connu en français sous le titre du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates). Comme je lis assez lentement quand c’est en anglais, j’ai opté pour des lectures courtes pour le reste du mois, notamment des manga : le tome 5 d’Autour d’elles de Shino Torino (et si j’ai l’occasion d’acheter le dernier tome, je le lirai également ce mois-ci), le tome 9 (déjà!) de L’atelier des sorciers de Kamome Shirahama et le huitième de Fullmetal Alchemist de Hiromu Arakawa. J’ai aussi prévu de très courts livres avec le Petit grimoire – Légendes des dragons de Patrick Jézéquel et illustré par Séverine Pineaux, et La Hyène, la Sorcière et le Garde-manger d’Aeph. Les deux sont de la fantasy mais dans des styles bien différents puisque l’un propose des légendes tout en étant une sorte de bestiaire sur les dragons, tandis que l’autre nous parle d’une princesse qui a l’air très rock’n’roll ! Quelques romans un peu plus denses viennent augmenter ma PAL mensuelle mais je pense les lire assez vite – tout du moins, j’ai bon espoir. Il s’agit de Malou dit vrai de Gwen Guilyn que je veux déjà lire depuis un moment, de même que Jeune éditrice tourmentée cherche chat pour vivre mieux d’Isabelle Collin. Ajoutons-y Notre-Dame des Loups d’Adrien Tomas dont les premières lignes m’ont beaucoup intriguée, et Les filles de la chance de Charlotte Nicole Davis (dont je ne sais absolu rien). Quatre poires d’Anjela Duval m’accompagnera tout au long du mois ; il s’agit d’un recueil de poèmes et j’aime les lire au compte-gouttes, un ou deux par-ci, trois ou quatre autres par-là. Enfin, j’aimerais terminer Le cheval d’orgueil de Pierre-Jakez Helias mais, comme je vous le disais hier, j’ai besoin de changer un peu d’air donc je fais une pause (je l’aime beaucoup mais j’avance très lentement, c’est un peu frustrant).

Qu’avez-vous prévu de lire pour terminer l’année 2021 ?

PAL du mois de novembre 2021

PAL du mois de novembre 2021

Salutations, les lecturovores !
Novembre a débuté et je vous propose aujourd’hui de découvrir ma pile à lire mensuelle. On commence avec les BD et les manga ; je compte lire les tomes 7 et 8 du Tigre des neiges d’Akiko Higashimura, que je n’ai pas eu le temps de découvrir en octobre, ainsi que Spinning de Tillie Walden, que j’ai récemment emprunté. Du côté des romans, j’ai déjà lu Fuki-no-tô d’Aki Shimazaki (que j’ai apprécié malgré sa fin quelque peu frustrante) et je suis actuellement en train de lire Fiancée sous contrat de Jae, qui est une lecture qui se fait dans le cadre du club de lecture de Planète diversité. Je poursuivrai avec d’autres lectures queer puisque j’ai le tome 2 de Tant qu’il le faudra de Cordélia qui m’attend également (une sacrée brique, si vous voulez mon avis), et je dois bientôt recevoir d’autres bouquins que j’ai précommandé. En attendant leur arrivée, j’ai de quoi patienter avec Le cheval d’orgueil de Pierre-Jakez Helias, le recueil de poèmes d’Anjela Duval Quatre poiresLes Langoliers de Stephen King (décidément, il est encore dans ma PAL…), Héla et les quatre royaumes de Marie-Line Brault, Malou dit vrai de Gwen Guilyn et Jeune éditrice tourmentée cherche chat pour vivre mieux d’Isabelle Collin.
Lequel de ces livres vous tente le plus ?

Passez un très bon mois de novembre, et profitez de doux moments de lecture.

Premières lignes #284

Bien le bonjour !
Pour les premières lignes du jour, j’ai choisi celles de Malou dit vrai, dont le début me plaît beaucoup, avec ce façonneur de récits.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

Chapitre Un

Chaque jour de marché, quelle que soit la saison, qu’il pleuve ou qu’il vente, On raconte des histoires. C’est son métier. C’est ce qu’il crie aux chalands qui passent et haussent un sourcil devant sa marchandise. Des romances, des épopées, des contes en vrac, tranchés dans le vif et posés sur la balance en fer forgé. Car On les vend aussi, au poids. Il a de quoi satisfaire les clients les plus difficiles. Mieux encore, il peut réparer n’importe quel récit. Les drames familiaux trop embrouillés, les aventures au parfum de scandale, les réputations boiteuses… Tout, vraiment tout. Il ampute les parties trop gênantes, cautérise les passages douloureux, polit les motivations, redresse les fiertés en berne contre quelques pièces seulement.
Ivraie l’a déjà vu à l’œuvre.
Lorsque quelqu’un lui confie une histoire à ravauder, On commence par évider avec un grand couteau à poisson. Puis il excise les morceaux incommodes, ceux qui grattent les beaux clients à l’entournure de leurs cols amidonnés, pour finalement les remplacer par des bouquets de mots doux ou soyeux, patinés par l’usage, de ceux déjà dits cent fois mais qui satisfont toujours. Pour ce faire, le bonimenteur pioche ses rapièces dans la caisse aux rebuts cachée derrière son étal, celle où il conserve les histoires trop usées, trop fragiles, trop inconvenantes pour les oreilles de ces messieurs-dames. Qu’importe si le résultat est ensuite un rien bouffi, si les intrigues sont de guingois ou si la troisième sœur du héros disparaît en cours de route. Du moment que l’honneur est sauf et que tout se finit par un mariage, ses clients sont trop heureux de fermer les yeux sur de petites incohérences ou sur une ficelle grossière oubliée dans le dénouement. Recoudre ainsi des morceaux qui s’accordent si peu, mais qui contentent tout le monde, laisse forcément de petits défauts.

Malou dit vrai, Gwen Guilyn, 2021.

Malou dit vrai

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :