Ce sera moi

Ce sera moi

Quatrième de couverture :

Skye Shin a tout entendu. « Les filles grosses ne devraient pas danser. Elles ne devraient pas porter des couleurs vives. Elles ne devraient pas attirer l’attention sur elles. »
Pourtant Skye rêve de devenir une star de K-pop, quitte à briser toutes les règles que la société, les médias et même sa propre mère ont établies pour les filles comme elles.
Quand elle se présente à un concours télévisé, Skye est prête à tout pour remporter la victoire.
Mais rien ne l’avait préparée à la grossophobie des membres du jury, aux haters sur les réseaux sociaux et, encore moins, à un rapprochement avec un de ses concurrents…

Lire la suite

Premières lignes #282

Salutations !
Aujourd’hui, je vous propose un peu de légèreté avec un roman sorti l’an dernier et qui parle de danse et de grossophobie. Il s’agit de Ce sera moi de Lyla Lee. Ça semble être bien sympathique et je vais prochainement me lancer dans cette lecture. Vous connaissez ? Si oui, qu’en avez-vous pensé, et si non, est-ce que ça vous tente ?
Bon dimanche à vous.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

Chapitre 1

Les grosses ne savent pas danser.
C’est ce que ma mère m’a dit quand j’étais petite, après un de mes spectacles de danse classique. Je ne me sentais déjà pas à ma place. Nous n’étions que cinq, mais les autres avaient perdu leur graisse de bébé, elles étaient minces et gracieuses alors que j’étais ronde comme un chérubin et qu’on voyait mes bourrelets balloter depuis les sièges du balcon.
Une gamine ordinaire aurait sans doute pleuré. Ou se serait découragée. Ou aurait même arrêté le ballet. Mais ma réaction a été tout autre : j’ai tapé du pied avec toute la force de mes cinq ans et j’ai crié à ma mère :
– AH OUI ? Tu te trompes ! Tu verras !
J’ai continué la danse classique pendant plusieurs années. Puis, quand j’en ai eu marre des filles snobs aux airs de diva, je me suis mise au hip-hop et à la danse moderne.

Ce sera moi, Lyla Lee, 2020.

Ce sera moi

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Rose Rage

Rose Rage

Quatrième de couverture :

— T’as entendu parler de cette fille qui a été renvoyée parce qu’elle avait tabassé un mec dans la file de la cantine ? Il lui avait touché les fesses…
— C’est pas juste, c’est pas elle qui devrait être renvoyée, c’est lui.

Pour Rachèle, à la tête du journal du lycée, il est impossible de laisser passer une nouvelle injustice. Ça fait trop longtemps que ça dure. Que tout le monde ferme les yeux. Elle décide donc d’appeler toutes les filles, toutes les femmes de l’établissement à faire grève. Il est temps pour elles de se faire entendre. Il faut que certaines choses changent enfin.

Lire la suite

Premières lignes #233

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.

 

Le climat de ras-le-bol s’était installé bien avant l’épisode Ameline Brillant. Être renvoyées chez vous pour des jeans troués et des tee-shirts trop courts nous hérissait depuis un bon moment, mais s’il n’y avait que ça… Ça nous faisait criser quand les surveillants d’internat empêchaient les filles de visiter leurs amies après 21 heures sous prétexte qu’elles étaient trop bruyantes, alors que les garçons avaient la permission de 23 heures. Ça nous énervait de voir qu’on dépensait des sommes astronomiques pour que l’équipe masculine de handball fasse la tournée des championnats, quand les coureuses, pourtant plus nombreuses et bien mieux classées, devaient vendre des croissants tous les matins pour financer le voyage jusqu’à Londres. Ça nous mettait en rogne d’apprendre qu’un prof de maths avait mis une retenue à une seconde qui avait éclaté en sanglots en plein cours à cause de ses règles douloureuses – elle faisait son cinéma, prétendait-il.
C’était donc loin d’être n secret : au lycée Olympe de Gouges, les femmes étaient bien moins loties que les hommes. Constat ironique quand on réalisait que l’établissement portait le nom d’une grande figure des droits des femmes, une qui aurait été du genre à balancer son porc. On ne s’y faisait pas, à cette ambiance misogyne, néanmoins on vivait avec ; l’établissement était renommé, et l’avoir fréquenté passait bien sur un dossier. Mais avec Ameline Brillant, tout avait éclaté.

Rose Rage, Illana Cantin, 2020.

Rose Rage

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite

Lore, t.1 : Monstrueuses créatures

Lore, t.1 : Monstrueuses créatures

Quatrième de couverture :

Vampires, esprits vengeurs, loups-garous, sorcières…

Notre folklore regorge de ces créatures mystérieuses, aussi fascinantes que monstrueuses.

Tapies dans l’obscurité, elles peuplent nos cauchemars les plus effrayants. Elles contaminent l’imaginaire collectif et laissent dans leur sillage des événements étranges encore inexpliqués aujourd’hui.

Aaron Mahnke a mené l’enquête aux quatre coins du monde afin de tenter de lever le voile sur ces histoires qui nous obsèdent.

Premières lignes #196

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Auparavant, je vous demandais de mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article. Désormais, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.

Le fortifiant aux cendres

Hollywood est obsédé.
Évidemment, on pense d’abord à des obsessions au sexe, à la violence, aux robots intelligents ou encore aux combats épiques entre le Bien et le Mal. Mais il existe une autre obsession d’Hollywood : les vampires.
On peut admettre, effectivement, qu’il y a beaucoup de choses à aimer chez les vampires. L’immortalité, la richesse, le pouvoir et les capacités surhumaines. Certes, ça vient avec des compromis, comme une intolérance à la lumière et, a fortiori, de sévères coups de soleil, mais tous les films que j’ai vus (et j’en ai vu pas mal, croyez-moi) tendent à montrer des vampires qui sont assez satisfaits de leur vie.

Lore, t.1 : Monstrueuses créatures, Aaron Mahnke, 2017.

Lore, t.1 : Monstrueuses créatures

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite

Un raccourci dans le temps

Un raccourci dans le temps

Quatrième de couverture :

Rien ne va plus pour Meg Murry, 13 ans : son père a disparu, et personne ne s’intéresse à elle ni à ses problèmes. Car qui voudrait d’une fille qui se met tout le temps en colère ?
Heureusement, il y a son frère, Charles Wallace, un petit génie de cinq ans qui lit dans les pensées : lui est toujours là pour la réconforter.
Quant à ses nouvelles et bien étranges voisines, les sorcières Mme Qui, Mme Quidam et Mme Quiproquo, elles semblent savoir où se trouve M.Murry…
Et si Meg avait bien plus d’amis qu’elle ne le pense ?…

Leah à contretemps

Leah à contretemps

Quatrième de couverture :

Moi, c’est Leah. Leah Burke. (Semi-)pro de la batterie. Gribouilleuse clandestine. Meilleure amie du choubidou du lycée, mon best bro, le démolisseur d’Oreos, j’ai nommé  : Simon Spier. C’est notre année de terminale, la dernière ligne droite avant la fac. Alors, forcément, tout part en vrille.

Le couple insubmersible formé par Abby et Nick est en train de prendre l’eau. Je me suis fâchée avec des filles que je connais depuis la maternelle. Et plus le temps passe, plus j’ai l’(affreuse) impression que notre pote Garrett veut sortir avec moi. Il est mignon. Adorable. Prévenant. Le genre de mecs que n’importe qui aimerait avoir comme cavalier au bal du lycée.

Mais pas moi. Ah oui, je ne vous l’ai pas dit  ? Paraît que j’adore me compliquer la vie…

Royales

Royales

Quatrième de couverture :

Margaret est la princesse parfaite, adorée de tous les Anglais. Généreuse, intelligente, polyglotte, cavalière émérite, menant de front des études de littérature, de politique et d’histoire par correspondance… Son secret  ? Margaret n’existe pas vraiment. Elles sont seize. Seize sœurs. Seize clones, éduquées à la perfection, créées pour faire rêver un royaume.
Mais les temps ont changé… Sur seize clones, il ne devra rester qu’une princesse.

Lire la suite

Normal(e)

Normal(e)

Quatrième de couverture :

« La voilà, l’occasion pour moi de tout déballer.
Cinq petits mots : Je. Veux. Être. Une. Fille. Une phrase qui refuse de sortir. Qui me réduit au silence. Maman s’attend certainement à ce que je lui dise que je suis gay. Il y a sans doute des mois qu’elle se prépare à cette conversation. Sauf qu’elle et papa ont tout interprété de travers.
Je ne suis pas gay. Je suis juste une fille coincée dans un corps de mec. »

Lire la suite