La Manufacture des histoires

La Manufacture des histoires

Quatrième de couverture :

Dans ce récit qui oscille entre thriller, roman initiatique et satire sociale, un écrivain multi-refusé cherche à pénétrer les arcanes de la Manufacture des histoires, ce lieu mythique où il rencontrera enfin reconnaissance, gloire et fortune. Cette quête, traversée par un souffle d’humour et de parodie, sera truffée de pièges et de révélations. On y croisera des personnages aussi étonnants qu’un vendeur de machines à écrire, un marabout accoucheur d’histoires, les fantômes de la Beat Generation, des fanatiques obsédés par le Volume et même la nouvelle Shéhérazade, perdue parmi les flots de sans histoire fixe qui peuplent les rues.
C’est en mettant sa plume au service de quelques hommes de pouvoir sans scrupules qu’il connaîtra le succès et ses conséquences extravagantes.
Roman de notre temps, La Manufacture des histoires raconte avant tout la lutte de ceux qui veulent continuer d’écrire leur propre histoire contre ceux qui veulent dicter l’histoire aux hommes à leur place.

Premières lignes #119

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

.

Depuis que je suis enfant, mon oncle me le répète : le but de la vie est d’écrire sa propre histoire. Et chaque page, chaque mot, chaque virgule comptent. Même une rature a son importance. Il n’y a pas de petite ou de grande histoire : il y a des histoires, chacune vaut le détour, point final.
Et personne, disait-il en levant un index sage, personne n’a le droit d’écrire le livre d’un autre à sa place.
Voici l’histoire de ceux qui se sont battus jusqu’au bout pour écrire le livre de leur vie.

La Manufacture des histoires, Luc Fivet, 2018.

La Manufacture des histoires

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite