La Passe-miroir, livre 4 : La tempête des échos

La tempête des échos

Livre 1 : Les fiancés de l’hiver
Livre 2 : Les disparus du Clairedelune
Livre 3 : La mémoire de Babel

Quatrième de couverture :

Les effondrements se multiplient, de plus en plus impressionnants: Babel, le Pôle, Anima… aucune arche n’est épargnée. Pour éviter l’anéantissement total il faut trouver le responsable. Trouver l’Autre. Mais comment faire sans même savoir à quoi il ressemble? Plus unis que jamais, Ophélie et Thorn s’engagent sur des chemins inconnus où les échos du passé et du présent les mèneront vers la clef de toutes les énigmes.

Premières lignes #194

Bonjour, bonsoir !
Aujourd’hui, les premières lignes sont celles du tome 4 de La Passe-miroir et elles me semblent bien mystérieuses… Je me lancerai dans cette aventure en janvier – vivement !

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Auparavant, je vous demandais de mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article. Désormais, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.

 

– Tu es impossible.
Impossible ?
–  Peu probable, si tu préfères.
– …
– Tu es toujours là ?
Toujours là.
– Tant mieux. Je me sens un peu seule.
Un peu ?
– Beaucoup, en fait. Mes serpillières… supérieurs… ils ne descendent pas souvent me voir. Je ne leur ai pas encore parlé de toi.
De toi ?
– Non, pas de moi. De toi.
De moi.
– Voilà. Je ne sais pas s’ils te pondraient quand… s’ils te comprendraient. Même moi, je ne suis pas bien sûre de te comprendre. J’ai déjà du mal à me comprendre.
– …
– Tu ne m’as encore dit ton no.
Pas encore.

La Passe-miroir, livre 4 : La tempête des échos, Christelle Dabos, 2019.

La tempête des échos

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite

Courts retours #3

Salutations, les lecturovores !
Aujourd’hui, pour cette nouvelle édition de « Courts retours », le troisième tome de La Passe-miroir : La Mémoire de Babel de Christelle Dabos est au programme. C’est le premier roman dont je vais parler dans cette catégorie d’articles. Il sera également question des tomes 23, 24 et 25 de L’attaque des titans de Isayama Hajime et du cinquième tome de Elfquest – La quête originelle et Wendy et Richard Pini.

Premières lignes #134

Aujourd’hui, je ne vais pas vous faire découvrir des premières lignes à proprement parler car, dans ce livre, il s’agit du résumé des tomes précédents. Je vais plutôt vous partager les premières lignes du récit qui ne dévoilent rien de l’intrigue. Je ne sais pas pourquoi mais, en lisant ces lignes, j’ai eu envie de placer l’événement en automne (peut-être parce qu’il est question de gaufres et que j’aime en manger durant cette saison!).

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Auparavant, je vous demandais de mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article.  Désormais, si vous avez une page dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; ce sera plus rapide pour moi d’actualiser vos liens – et je passerai toujours découvrir vos premières lignes.

.

la fête

L’horloge fonçait à toute allure. C’était une immense comtoise montée sur roulettes avec un balancier qui battait puissamment les secondes. Ce n’était pas tous les jours qu’Ophélie voyait un meuble de cette stature se précipiter sur elle.
– Veuillez l’excuser, chère cousine ! s’exclama une jeune fille en tirant de toutes ses forces sur la laisse de l’horloge. Elle n’est pas si familière d’habitude. À sa décharge, maman ne la sort pas souvent. Puis-je avoir une gaufre ?
Ophélie observa prudemment l’horloge dont les roulettes continuaient de crisser sur le dallage.
– Je vous mets du sirop d’érable ? demanda-t-elle en piochant une gaufre croustillante sur le présentoir.
– Sans façon, cousine. Joyeuses Tocantes !
– Joyeuses Tocantes.
Ophélie avait répondu sans conviction en regardant la jeune fille et sa grande horloge se perdre dans la foule. S’il y avait un événement qu’elle n’avait pas le cœur à fêter, c’était bien celui-là. Assignée au stand de gaufres, au beau milieu du marché artisanal d’Anima, elle n’ene finissait pas de voir défiler des pendules à coucou et des réveille-matin.

La Passe-miroir, livre 3 : La Mémoire de Babel, Christelle Dabos, 2017.

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite

La Passe-miroir, livre 2 : Les Disparus du Clairdelune

Les Disparus du Clairdelune

Livre 1 : Les Fiancés de l’hiver

Résumé de l’éditeur :

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé? Et que signifient les mystérieuses disparitions des personnalités influentes à la cour? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au coeur d’une redoutable vérité.

Lire la suite

Premières lignes #69

En plein Week-end à 1000, je ne fais que passer – je lis rapidement vos articles qui apparaissent dans mon fil d’actualité, mais j’essaie de ne pas rester trop longtemps sur le net. Je n’ai pas cherché bien loin et j’ai pris le début du deuxième tome de La Passe-miroir (Livre 1 : Les Fiancés de l’hiver) (pas l’incipit, mais le début du récit).

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

.

LA PARTIE

Ophélie était aveuglée. Dès qu’elle risquait un regard par-dessous son ombrelle, le soleil l’assaillait de toutes parts : il tombait en trombe du ciel, rebondissait sur la promenade en bois verni, faisait pétiller la mer entière et illuminait les bijoux de chaque courtisan. Elle y voyait assez, toutefois, pour constater qu’il n’y avait plus ni Berenilde ni la tante Roseline à ses côtés.
Ophélie devait se rendre à l’évidence : elle s’était perdue.
Pour quelqu’un qui était venu à la cour avec la ferme intention de trouver sa place, ça se présentait plutôt mal. Elle avait rendez-vous pour être officiellement présentée à Farouk. S’il y avait une personne au monde qu’il fallait ne surtout pas faire attendre, c’était bien cet esprit de famille.

La Passe-miroir, livre 2 : Les Disparus du Clairdelune, Christelle Dabos, 2015.

La Passe-miroir, livre 2 : Les Disparus du Clairdelune

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

Lire la suite