Shikasta

Shikasta

Quatrième de couverture :

Depuis l’instant où la vie apparaît sur cette planète bleue, dans la moiteur des mares et des étangs, jusqu’au moment où le feu nucléaire menace d’emporter les êtres qui ont fini par se développer à sa surface, voici contée l’histoire de Shikasta, jadis riche et florissante, désormais stérile, inhospitalière, agonisante, mais qui ne demande qu’à renaître.
Un monde sur le berceau duquel se sont penchées deux civilisations galactiques, Canopus et Sirius, pour y conduire des expériences évolutionnaires. Et c’est du point de vue des émissaires de Canopus, venus rendre compte des résultats de ces manipulations, qu’est narré sur plusieurs millénaires le tragique destin de la Terre. Se réécrit ainsi le récit de l’aventure humaine : les tâtonnements, accomplissements et erreurs d’une espèce faillible, guidée sans le savoir par des puissances qui la dépassent.
[…]

Au bal des actifs. Demain le travail

Au bal des actifs – Demain le travail

Quatrième de couverture :

LE TRAVAIL QUI VIENT : thème majeur de nos sociétés occidentales, enjeu canonique des élections présidentielles, première cause de mouvements sociaux lors de la Loi El Khomri et de dossiers dans la presse. Et si la fiction s’en mêlait à son tour ?
Entre disparition et retour au plein-emploi, les écrivains de science-fiction prennent parti. Lorsque les éditions La Volte lancent, le 1er mai 2016, en pleine ébullition de « Nuit Debout », l’appel à textes qui conduira au présent recueil, les ambitions levées pour les auteurs sont claires : dans un monde aux mutations espérées et redoutées à la fois, anticiper et projeter les devenirs possibles du Travail.
On présageait des utopies positives ; il en émerge des bribes, çà et là. Même si ce sont des textes résolument féroces, sombres parfois, indignés toujours, qui nous percutent de plein fouet. Dîner aux chandelles sur les ruines de la Commune de Paris ; burnout d’un écrivain face aux lois du marché ; jugement constant des uns par les autres sur un faux air de Black Mirror ; uberisation XXL dévorant l’énergie vitale de jeunes actifs sur-diplômés ; trader S.D.F. ; coach à la dérive ; intelligences artificielles séditieuses ; révoltes sociales dans un centre de tri de cercueils…
Telle est l’admirable fête du Bal des Actifs, ce marché furieux où chacun se vend, se donne, se perd ou se vole, cette sarabande au bord du gouffre qu’est notre présent.

Les nouvelles présentes dans l’ouvrage :
Pâles mâles, Catherine Dufour
Canal 235, Stéphane Beauverger
Nous vivons tous dans un monde meilleur, Karim Berrouka
Vertigeo, Emmanuel Delporte
La fabrique des cercueils, L.L. Kloetzer
Alive, Ketty Steward
coÊve 2051, Norbert Merjagnan
Le Profil, Li-Cam
Serf-Made-Man ? Ou la créativité discutable de Nolau Peskine, Alain Damasio
Miroirs, luvan
Le Parapluie de Goncourt, Léo Henry
Parfum d’une mouffette, David Calvo

Lire la suite

Premières lignes #64

Salut mes lecturovores !
Je sais que je ne suis pas très présente en ce moment ; je vis un assez gros chamboulement dans ma vie et je peine à tout faire. Cela dit, j’essaie de suivre au mieux vos blogs, et finalement ce sont juste mes réponses à vos commentaires qui se font tardives. Mais promis, je réponds au plus vite !

Pour cette semaine, j’ai choisir une nouvelle du recueil Au bal des actifs. Demain le travail publié par La Volte (La Horde du Contrevent de Damasio, Le Déchronologue de Beauverger, Mémoires de sable de Barbéri et Jouanne…). J’ai beaucoup aimé les nouvelles que j’ai lu jusqu’à présent, et pour l’instant celle de Berrouka a ma préférence.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

.

Partie 1

Pour commencer, une pièce où se trouvent deux bureaux qui se font face. L’un placé à gauche, l’autre à droite. Celui de droite est plus petit. Sur chacun d’eux, un terminal doté d’un écran. Entre les deux bureaux, une affiche de taille considérable occupe le pan de mur perpendiculaire. Tons rouges et noirs, avec comme message :
Nous n’aspirons pas à un monde meilleur, nous sommes le monde meilleur.

Nous vivons tous dans un monde meilleur, Karim Berrouka, 2017.

Au bal des actifs – Demain le travail

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

Lire la suite

Premières lignes #63

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

.

1.

Les collines bleues ressemblaient à des nuages de glace flottant sur l’horizon. La peau du lac floculait légèrement sous la morsure du gel naissant. Sous la surface, d’étranges plantes aux corolles sphériques ralentissaient le temps. Le paysage glissait autour de la barque telle une gigantesque sculpture.
– Les algues larguent des bulles d’ammoniaque, m’expliquait mon père. En remontant vers la surface, elles se retrouvent piégées par la glace.
J’adorais l’écouter. Il transformait un simple décor en un vaste laboratoire d’expérimentations baroques.
– C’est l’époque idéale pour la pêche… Regarde… Là !
Il m’indiquait du doigt une forme noire qui ondulait sous les bulles captives.
– Les baratidas ont faim. Ils se préparent à hiberner et les vers de vase se font rares. Si nous n’en ramenons pas au moins une dizaine, nous sommes des moins que rien.
En effet, les cannes se plièrent. Et les poissons s’amoncelèrent dans le grand seau posé au centre de la barque…

Nous étions sur le point de rentrer, fiers de notre pêche, lorsqu’un étrange phénomène d’aspiration sonore installa le silence. Un silence de mort. Vide. À couper le souffle.

Mondocane, Jacques Barbéri, 2016.

Mondocane

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

Lire la suite

Mémoires de sable

Mémoires de sable

Résumé de l’éditeur :

La Bête n’avait pas de forme et les possédait toutes. Elle combinait les génomes de 666 espèces animales et de quelques animaux fabuleux produits par des milliers de puces combinatoires. C’était une super-chimère et rien n’était supposé pouvoir lui résister. Mais la forêt qui lui faisait face était vivante et pour un arbre arraché il en repoussait dix et lorsqu’elle parvenait à prendre l’avantage, les guerriers de bois l’attaquaient de toutes parts. Elle en démantibulait une centaine, il en réapparaissait un millier. Elle n’arrivait jamais à atteindre la petite lumière, le reflet de cristal qui étincelait au loin, comme une étoile de givre perdue dans la grasse pénombre de la sylve. Elle devait l’atteindre, la détruire, mais n’y parvenait pas. Pour l’instant. Mais elle avait reçu l’ordre de patienter et tôt ou tard…

Lire la suite

[Concours] Joyeuses fêtes !

concours-MLxLAVOLTE

Le 5 décembre dernier, mon blog fêtait ses six mois d’existence. A cela s’ajoute mon récent compagnonnage avec les éditions La Volte, et les fêtes de fin d’année qui approchent à grand pas ! Alors quoi de mieux pour fêter tout cela qu’un concours ?
Avec La Volte, nous vous avons sélectionné deux romans à gagner. Vous pouvez participer pour les deux livres, mais vous n’en gagnerez qu’un seul.
Le premier est Nicolas Eymerich, Inquisiteur de Valerio Evangelisti : préparez-vous à un voyage dans le temps, du XXIIème siècle à cette période sombre de l’Histoire qu’est l’Inquisition, et partez à la rencontre d’Eymerich, qui enquête sur d’étranges phénomènes…
Le second est Chromozone de Stéphane Beauverger : il y a quinze ans, un virus militaire dévaste le monde. Alors que l’humanité tente de survivre et que des chercheurs souhaitent redonner aux sociétés leur confort d’antan, une sauvagerie sans nom s’empare des hommes, plongeant la Terre dans le chaos le plus total.

Le concours se déroule à partir d’aujourd’hui, et ce jusqu’au jeudi 31 décembre inclus. Nous ferons ensuite un tirage grâce au site DCode, qui nous permettra de découvrir les deux heureux vainqueurs. Les résultats seront annoncés le 1er janvier, pour bien commencer l’année !

Comment participer ?
Il vous suffit pour cela d’aimer ma page Facebook et celle de La Volte, ainsi que de remplir ce petit questionnaire (promis, il est très court).
Le concours n’est ouvert qu’à la France, la Belgique et la Suisse.

Bonne chance à vous, et surtout, nous vous souhaitons de très bonnes fêtes de fin d’année !

La Horde du Contrevent

La Horde du Contrevent

♥ COUP DE CŒUR ♥

Quatrième de couverture :

Un groupe d’élite, formé dès l’enfance à faire face, part des confins d’une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l’origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un nœud de courage : la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromaître et géomaître, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d’un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou.
Expérience de lecture unique, La Horde du Contrevent est un livre-univers qui fond d’un même feu l’aventure et la poésie des parcours, le combat nu et la quête d’un sens profond du vivant qui unirait le mouvement et le lien. Chaque mot résonne, claque, fuse : Alain Damasio joue de sa plume comme d’un pinceau, d’une caméra ou d’une arme…
Chef-d’œuvre porté par un bouche-à-oreille rare, le roman a été logiquement récompensé par le Grand Prix de l’Imaginaire.

Lire la suite

Le Déchronologue

Le Déchronologue

♥ COUP DE CŒUR ♥

.Quatrième de couverture :

Au XVIIème siècle, sur la mer des Caraïbes, le capitaine Henri Villon et son équipage de pirates luttent pour préserver leur liberté dans un monde déchiré par d’impitoyables perturbations temporelles. Leur arme : le Déchronologue, un navire dont les canons tirent du temps.
Qu’espérait Villon en quittant Port-Margot pour donner la chasse à un galion espagnol ? Mettre la main, peut-être, sur une maravilla, une des merveilles secrètes, si rares, qui apparaissent quelquefois aux abords du Nouveau Monde. Assurément ne pas croiser l’impensable : un Léviathan de fer glissant dans l’orage, capable de cracher la foudre et d’abattre la mort !
(…)

Lire la suite