Les Filles de la chance

Les Filles de la chance, tome 1

Résumé de l’éditeur :

ENTRE WESTERN ET RÉCIT FÉMINISTE, UN ROMAN PORTÉ PAR DES HÉROÏNES BOULEVERSANTES.

À Arketta, on les appelle les Filles de la chance. Leur « chance », c’est d’avoir été vendues, enfants, à la maison d’hospitalité. On les reconnaît à la faveur qu’elles portent sur le cou : cette fleur ensorcelée gravée dans leur chair les privant de toute liberté. Les privant de leur innocence le jour de leur seizième anniversaire. Lorsqu’une d’entre elles tue accidentellement un homme, signant leur perte à toutes, les jeunes filles n’ont d’autre choix que de fuir.
Pour survivre, il leur faudra bien plus que de la chance…

Premières lignes #298

Pour les Premières lignes de ce jour, je vous propose celles d’un roman qui me fait assez envie alors que je ne sais rien de l’histoire : Les filles de la chance de Charlotte Nicole Davis. Tout ce que je sais, c’est que ce sont des héroïnes et un western. Ça vous arrive aussi de vouloir lire un livre alors que vous ne savez rien (ou presque) à son sujet ?

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

PROLOGUE

C’était plus facile, lui avait-on dit, si on se chantait une mélodie dans sa tête.
Assise aussi immobile que possible devant sa coiffeuse à pattes de lion, Clémentine fouillait sa mémoire à la recherche des chansons qu’elle avait apprises au piano dans le petit salon. Mais son esprit était vide depuis les enchères, ne laissant qu’un gémissement de peur muet, comme les lamentations des morts. Derrière elle, marmonnant la bouche pleine d’épingles, Mère Fleur exultait, répétant que c’était un honneur pour Clémentine d’avoir obtenu une telle offre et qu’elle était très fière d’elle. La responsable de maison avait passé la dernière heure à préparer Clémentine pour sa Nuit de chance, laçant sa robe blanche vaporeuse, lui appliquant du rouge sur les joues, lui noircissant les yeux avec de la suie.
– Toi aussi, tu devrais être fière de toi, poursuivit la femme plus âgée.
Elle brossait les cheveux noirs crépus de Clémentine en arrière pour dégager son visage et les épingla en un nœud élégant. Un soupire las chatouilla la nuque de la jeune fille.
– Seize ans, enfin une vraie femme. Je me rappelle quand tu n’étais qu’une sauterelle, tout comme ta sœur. Mais elle s’en est bien sortie, Clémentine, et tu t’en sortiras bien aussi.
Clémentine ne trouvait aucun réconfort dans ces paroles.

Les filles de la chance, tome 1, Charlotte Nicole Davis, 2019.

Les filles de la chance, tome 1

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :