Millenium 1 – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

Millenium 1 – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

Quatrième de couverture :

Ancien rédacteur de Millénium, revue d’investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans.
Dans le huis clos d’une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu’un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée, mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu’au jour où une intuition lui fait reprendre le dossier.
Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers, lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l’écorchée vive vont découvrir ce qu’il faudra peut-être taire…

Lire la suite

Premières lignes #94

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

.

 

Prologue
Vendredi 1er novembre

C’ÉTAIT MAINTENANT devenu un événement annuel. L’homme qui recevait la fleur fêtait ce jour-là ses quatre-vingt-deux ans. Il sortit le paquet de l’enveloppe et retira le papier cadeau. Puis il souleva le combiné du téléphone et composa le numéro d’un ancien commissaire de police qui depuis sa mise à la retraire était installé en Dalécarlie, près du lac Siljan. Non seulement les deux hommes avaient le même âge mais ils étaient aussi nés le même jour – ce qui, vu le contexte, pouvait paraître de l’humour. Le commissaire savait qu’il allait recevoir cet appel après le passage du facteur vers 11 heures du matin, et il prenait son café en attendant. Cette année, le téléphone sonna dès 10 h 30. Il décrocha et ne s’embarrassa même pas des préambules.
— Elle est arrivée, je suppose. Qu’est-ce que c’est, comme fleur, cette année ?
— Aucune idée. Je vais la faire identifier. Une fleur blanche.
— Pas de lettre, évidemment ?
— Non. Rien que la fleur. Le cadre est le même que l’année dernière. Un de ces cadres bon marché à monter soi-même.
— Cachet de la poste ?
— Stockholm.
— Ecriture ?
— Comme toujours, des majuscules d’imprimerie. Des lettres droites et soignées.

Millenium 1 – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, Stieg Larsson, 2005.

Millenium 1 – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

Lire la suite