Premières lignes #164

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Auparavant, je vous demandais de mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article.  Désormais, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.

 

Introduction

Sang tabou (ni trompettes)

 

Comme des milliards de femmes depuis que le monde est monde, j’ai eu mes règles chaque mois pendant près de quarante ans. Entre avril 1975 et février 2015, cela représente environ 400 cycles si l’on enlève la période de la grossesse et les errances de la préménopause. Soit près de 2 400 jours marqués par l’écoulement entre mes jambes de ce qu’on appelle le sang menstruel : un signal d’ovulation et, donc, de fertilité. Par comparaison, la femme du Moyen Âge, en Europe, n’ovulant en moyenne qu’une centaine de fois dans sa vie. Le reste du temps, elle était enceinte, ou elle allaitait, ou elle était morte. Au XVIIIe siècle, la femme qui était parvenue à survivre à son enfance avait une espérance de vie de vingt-huit ans et, avec un taux de mortalité maternelle de 1,2%, avait mille fois plus de risques de mourir en couches qu’aujourd’hui.

Ceci est mon sang, Elise Thiébaut, 2017.

Ceci est mon sang – Petite histoire des règles, de celles qui les ont et de ceux qui les font

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite

Bounty

Bounty

Quatrième de couverture :

LES BASTONNER. TIRER D’ABORD. SE FAIRE PAYER.

Les Gadflies étaient les criminelles les plus recherchées de la galaxie. Durant des années, elles ont dépouillé des sociétés immorales et redistribué leurs biens mal acquis aux pauvres. Ça leur a valu la réputation de « plus dangereuses hors-la-loi de l’univers », et la mise à prix de leurs têtes ! Maintenant, avec la loi qui les rattrape, les Gadflies sont contraintes d’abandonner leurs habits d’escrocs pour ceux de chasseurs de prime…

Si vous ne pouvez pas battre vos adversaires, rejoignez-les et dépouillez-les en douce !

Rue du Dragon couché

Rue du Dragon couché

Quatrième de couverture :

Professeur de théâtre en crise devenu
détective privé cherche à s’innocenter après
s’être mis dans de beaux draps.
Que faire à Taipei quand on adore le roman policier, la philosophie et le Kung-fu sinon s’installer Rue du Dragon couché, au coeur du quartier des pompes funèbres, et y devenir détective privé ?
C’est ainsi que Wu-Cheng, dramaturge raté qui en veut à tout le monde  après que son couple s’est désagrégé, décide de tout envoyer valser :  il quitte son poste à l’université, déménage et devient détective privé  par amour des intrigues.
Très vite, il reçoit la visite d’une certaine Mme Lin, inquiète que sa  fille ne parle plus à son père. Une histoire a priori anodine mais qui,  une fois réglée, lui redonne des ailes : le voilà convaincu de pouvoir traquer  le premier serial killer de Taïwan, un bouddhiste fou. Passionné,  il se donne corps et âme dans l’enquête, se déplaçant sur les scènes  de crime… jusqu’à éveiller les soupçons de la police. RDV étranges,  caméras de surveillance et ragots divers, tout l’incrimine. Une seule
solution : débusquer ce meurtrier qui semble très bien le connaître…
Lauréat des Taipei Book Fair et China Times Open Book Awards

Premières lignes #163

Aujourd’hui, l’incipit que je vous présente est une dédicace. Elle m’a bien plu et me donne envie de tourner les pages, de découvrir ce que l’autrice a à nous présenter.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Auparavant, je vous demandais de mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article.  Désormais, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.

 

Pour ma mère, qui m’a appris très tôt
qu’une vraie lady pouvait donner des ordres,
qu’un vrai gentleman pouvait y obéir
et que les vrais zombies ne mangeaient pas de cerveaux.

New Victoria , Lia Habel, 2011.

New Victoria

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite

[TAG] Ces questions que vous n’osez pas poser

Salutations !

Pour le tag d’aujourd’hui, il va être question de Ces questions que vous n’osez pas poser que j’ai découvert sur le blog de Mademoiselle Maeve. C’est un tag centré sur l’activité de blogueuse.

1/ Dans quelle tenue te sens-tu le mieux pour écrire un article ?
Je n’ai pas de tenue préférée pour rédiger un article mais je suis souvent vêtue d’un pyjama quand j’écris. C’est confortable et j’en ai des différents en fonction des saisons : le jogging et t-shirt avec, éventuellement, la robe de chambre en hiver, le short et débardeur (Harry Potter ou Pokémon, la plupart du temps) quand il fait plus chaud. En somme, je privilégie une tenue confortable.

2/ Y a-t-il une habitude à propos de la blogosphère livresque que tu n’aimes pas ?
Eh bien je réfléchis et je ne vois pas vraiment. Peut-être quand un blogueur ou une blogueuse revient sur un sujet qui fait énormément débat, dont tout le monde parle… et que, moi, je n’en ai jamais entendu parler ! C’est un peu frustrant de ne pas savoir d’où ça vient, de ne pas avoir suivi l’histoire, mais ce sont des articles que j’apprécie car ils sont toujours intéressants.
Lire la suite

Premières lignes #162

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Auparavant, je vous demandais de mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article.  Désormais, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.

 

— Papa, tu me racontes une histoire ?
— Une histoire… de monstre ?
— Mmmh… Non.
— De sorcière ?
— Non plus !
— Le conte des sept agneaux qui cherchaient leur mère ?
— Non, non et non ! Ce soir, je veux… une histoire de princesse !
— De princesse ? Mais tu aimes ça ?
— Ben oui, pourquoi pas !
— D’accord. Il était une fois… un prince qui voulait épouser une princesse, une vraie princesse, avec la peau douce, tout en délicatesse, et…
— Mais papa, je voulais une histoire de princesse ! Pas une histoire de prince charmant qui a du mal à trouver chaussure à son pied !

La revanche des princesses, Collectif, 2019.

La revanche des princesses

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite

Comment ils font les gens ?

Comment ils font les gens ?

Quatrième de couverture :

Comment ils font les gens sérieux ? Pour avoir trois enfants à Paris, vivre sans téléphone portable, ressortir vivant d’une séance de yoga bikram ? Pour poser du vernis sans déborder, faire shabbat pour de vrai, voire même – sans rire – aimer Noël ???? C’est fou le nombre de mystères insondables qui agitent l’Univers. Afin de soulager les bénévoles de Wikipédia (ainsi que les pigistes de Science&Vie, qui ont déjà fort à faire), on te propose un petit tour d’horizon – ma foi fort divertissant et très savamment illustré – des réponses aux questions cruciales que tu te poses au quotidien.