Premières lignes #320

Bien le bonjour !
Aujourd’hui, je vous partage les premières lignes de ma lecture en cours, un roman sorti durant la semaine : Les enfants des sables mouvants d’Efua Traoré. Il a été primé mais, ce qui m’a le plus attirée, c’est la couverture (cela ne se voit pas sur un écran d’ordinateur mais, en plus d’être belle, elle brille) et la quatrième de couverture qui promet au moins un bon secret de famille et une touche de magie…

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

1

Vacances au bout du monde

Simi monta à contrecœur dans le taxi. Les sièges étaient râpeux et, si l’on se fiait à leur odeur, les passagers précédents avaient dû être une famille de chèvres. Elle fronça le nez en contenant de son mieux une autre vague de colère et de larmes.
Sa mère, qui venait de donner ses instructions au chauffeur, fit le tour de la voiture et posa une main délicate sur la portière encore ouverte. Simi l’ignora en regardant droit devant elle, les bras croisés.
— Simi, ce n’est que pour deux mois, souffla sa mère d’une voix douce.
Elle ne répondit pas.
— S’il te plaît, ne rends pas les choses plus difficiles qu’elles ne le sont déjà. Je suis vraiment heureuse d’avoir obtenu ce nouveau travail. Mais il faut que j’aille à Londres pour ma formation et je ne peux pas te laisser seule à Lagos aussi longtemps. Tu sais qu’on a vraiment besoin de cet argent maintenant que ton père et moi…
Elle ne termina pas sa phrase. Simi grimaça en rependant au divorce de ses parents et à tout ce que sa famille avait traversé depuis un an.
— Simi, crois-moi, si j’avais pu ne pas t’envoyer là-bas, je l’aurais fait. Mais je n’ai pas les moyens de te payer une colonie de vacances et je n’ai pas d’autre famille qu’elle.
Sa façon de prononcer « elle » ne fit qu’augmenter l’angoisse de Simi à l’idée de rencontrer sa grand-mère pour la première fois.

Les enfants des sables mouvants, Efua Traoré, 2021.

Les enfants des sables mouvants

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Les filles qui ne mouraient pas

Les filles qui ne mouraient pas

Résumé de l’éditeur :

Une réinterprétation féministe de l’œuvre de Dracula

Le jour de leurs prédictions, où elles auraient dû découvrir leurs destinées, Lil et sa sœur jumelle Kizzy sont arrachées à leur communauté de Voyageurs et réduites à l’esclavage par le cruel seigneur Valcar.
Forcée à travailler dans les cuisines du terrifiant château, Lil trouve du réconfort auprès de la douce Mira. Mais autour d’elles, des jeunes filles disparaissent tous les jours sans laisser de trace, et personne ne sait ce qu’elles deviennent… Quand arrive le tour de Kizzy, Lil est prête à tout pour sauver sa sœur des griffes du Dragon qui les tient en otage. Mais elle ignore que ce qu’elle va découvrir surpasse toutes ses craintes…

Premières lignes #309

J’ai découvert Kiran Millwood Hargrave avec Les Graciées, un livre qui m’a beaucoup plu. Fin 2021 est sorti un autre de ses romans et il semble se tourner plus vers du young adult et vers le fantastique. J’ai l’intention de le lire en mars et je vous propose donc de découvrir avec moi les premières lignes des Filles qui ne mouraient pas.
Bon dimanche à vous.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

LE REBOND

Ici, il existe une période qu’on nomme le rebond.
Après que les Installés ont extrait leurs moissons de la terre, qu’ils les ont liées et engrangées dans des greniers sombres, où les chats les protègent des rats, une fois relâchés des maisons exiguës dans lesquelles ils ont trompé la faim et l’enfermement en se battant, en s’accouplant et en dormant. Après que la ronde des saisons a enflammé les arbres d’or rouge dans le froid, que la terre ridée par le gel a durci sous les semelles. Après la venue de la neige qui s’abat sur tout telle une épaisse couverture, ouatant les montagnes et déclenchant la douce furie des avalanches, se nichant jusque dans les fissures des rochers qu’elle fait éclater comme les graines profondément enfouies dans la terre figée. Après la fonte et la bascule sur une autre année, après tout cela, vient le rebond.
Les premiers moments verts de la prochaine moisson, la montée du lent travail qui a repris sous la terre en dégel. Pour les Installés, c’est l’annonce du labeur à venir, toujours le même, aussi certain que les saisons. Pour nous, c’est le moment de se remettre en route.
Le rebond venait à peine de commencer cette année-là quand les soldats franchirent l’étroit col dans la montagne, la gravirent à travers les arbres aux troncs cuivrés et gagnèrent cette terre sur laquelle nous vivions sans chercher à la posséder. Ils arrivèrent lors d’un début, en amenant avec eux la fin.

Les filles qui ne mouraient pas, Kiran Millwood Hargrave, 2019.

Les filles qui ne mouraient pas

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Les sorcières – Une histoire de femmes

Les sorcières – Une histoire de femmes

Quatrième de couverture :

C’est une histoire de femmes dont les pouvoirs dérangent.

Fascinante et attirante pour certains, dangereuse et maléfique pour d’autres, la sorcière a toujours peuplé notre imaginaire collectif. Qu’on lui prête un balai, des potions magiques ou une sexualité débridée, elle suscite tous les fantasmes. Autrefois traquée et brûlée, elle est aujourd’hui une femme de savoir, indépendante et puissante. Quel est le lien qui les unit au-delà des siècles ?

Céline du Chéné est allée à la rencontre des sorcières. Elle a recueilli leurs paroles auxquelles se mêlent celles d’historiens, de chercheurs, d’anthropologues, mais aussi de dessinateurs, de critiques de cinéma ou de danseuses…

Au fil des pages de ce beau livre, inspiré des quatre épisodes de « La Série Documentaire » diffusés sur France Culture, défilent de nouvelles références à l’art et à la culture, sans oublier quelques récits emblématiques, documents d’archives, objets de sorcellerie, plantes et sortilèges.

Courts retours #10

Bonjour, ami·es lecturovores !
Ça y est, c’est le dixième « Courts retours » ! Cette fois-ci, de l’humour avec Le bestiaire de la licorne de Nathalie Jomard, de l’amour avec Cosmic Love (Collectif) et de la poésie avec Le sabbat du sage d’Ashkan Sassanide et illustré par Alexandre Michon.

Girling up, comment être forte, futée et fabuleuse

Girling up

Résumé de l’éditeur :

L’adolescence, c’est parfois infernal. Tout change : notre corps, nos émotions, nos activités, nos relations, nos sentiments… Et autant de nouveautés à gérer d’un seul coup, ça fait beaucoup !

Forte de son expérience de docteur en neurosciences, Mayim Bialik nous fait découvrir les raisons de ces changements en s’appuyant sur des exemples vécus et nous prodigue ses conseils pour faire face à toutes les situations dans tous les domaines, que ce soit les amours, l’amitié, l’alimentation, le sport ou encore le collège.

Lire la suite

Premières lignes #110

Etant en vacances, j’actualiserai les liens dans la mesure du possible (mes articles sont actuellement programmés, et j’ai peu de réseau).

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

.

1

Respirer. Ne plus penser à rien. Sentir sous ses doigts le manche rugueux de la hache, planter son talon dans le sable de l’arène, fermer les yeux et attendre. Oublier le murmure de la foule, la chaleur qui montait du sol, le claquement des bannières au sommet des gradins. Se recueillir, comme pour une prière. Un rituel si familier qu’il en devenait presque apaisant, quelques secondes à peine avant le choc des armes. Mais, cette fois, Leth Marek ne put s’empêcher d’ouvrir les yeux car c’était la dernière.

Aeternia, t.1 : La marche du prophète, Gabriel Katz, 2015.

Aeternia, t.1 : La marche du prophète

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

Lire la suite

Premières lignes #108

Le livre dont je vous présente les premières lignes aujourd’hui est un livre qui sortira la semaine prochaine. Il a attiré mon attention car l’autrice joue dans la série The Big Bang Theory, mais aussi parce qu’il semble être une sorte de livre de développement personnel à destination des jeunes filles pour les aider à se construire en tant que femmes. En général, je n’aime pas ce genre de bouquin car c’est bourré de clichés, souvent sexistes et homophobes. Mais là, j’ai assez confiance alors je ne vais pas tarder à me jeter dessus.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

.

Introduction

Être un humain, ça a vraiment l’air simple. Après tout, nous ne sommes faits que de six choses : de l’oxygène, du carbone, de l’hydrogène, de l’azote, du calcium et du phosphore. Ces six éléments composent tout ce que nous sommes : les cellules de notre coprs, nos organes et notre fantastique cerveau qui peut penser, compter et ressentir tout plein de choses. Il suffit de six éléments pour faire tout ça ! Dit comme ça, a l’air simple, non ?

Girling up, Comment devenir forte, futée et fabuleuse, Mayim Bialik, 2017.

Girling up

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

Lire la suite

Le Pays des contes, t.2 : Le Retour de l’Enchanteresse

Le Pays des contes, t.2 : Le retour de l’Enchanteresse

Tome 1 : Le Sortilège perdu

Quatrième de couverture :

Le Pays des contes n’est plus l’endroit enchanté qu’Alex et Conner ont visité il y a un an. Le monde féerique vit désormais dans la peur : l’Enchanteresse maléfique est de retour ! Lorsque ses mauvais sorts atteignent la Terre est que leur mère est enlevée, les jumeaux doivent retourner au Pays des contes.

Aidés du Petit Chaperon rouge, des bandits Jack et Boucle d’or ainsi que du prince Grenouille, ils se lancent à la recherche de la seule arme capable de vaincre la terrible magicienne. Mais cette arme pourrait bien se trouver chez les ennemis les plus redoutés des royaumes, de la Sorcière des mers à la belle-mère de Cendrillon, en passant par la Reine des neiges…

Lire la suite

Premières lignes #95

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

.

 

Prologue

Un retour tant redouté

L’Est était en pleine célébration. Des parades défilaient chaque jour dans les rues du village, chaque maison, chaque boutique était ornée de drapeaux et de guirlandes multicolores, et des nuées de pétales de fleurs flottaient dans les airs. Tous les citoyens souriaient, fiers de ce qu’ils avaient accompli.
Il avait fallu une décennie pour que le Royaume endormi se remette pleinement de la terrible malédiction passée, mais enfin il avait retrouvé la prospérité d’antan. Le peuple se tournait désormais vers l’avenir et se réappropriait le nom du Royaume de l’Est.
La semaine de célébrations se conclut dans le grand hall du château de la reine Belle au bois dormant. La était si dense qu’on aurait cru tout le royaume réuni […].

Le Pays des contes, t.2 : Le retour de l’Enchanteresse, Chris Colfer, 2013.

Le Pays des contes, t.2 : Le retour de l’Enchanteresse

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

Lire la suite