Missouri 1627

Missouri 1627

Quatrième de couverture :

À 17 ans, Veronica a un avenir prometteur. Élève populaire et brillante, elle vient d’être admise dans une prestigieuse université et sa vie semble toute tracée. Pourtant, le jour où elle découvre qu’elle est enceinte, son monde s’écroule et toutes ses certitudes s’envolent. Elle n’est pas prête.
Parfois, dans la vie, il y a des tests qu’on préfèrerait rater…
Veronica n’a qu’une seule solution : se rendre dans une clinique à 1627 kilomètres de chez elle. Désespérée, elle se tourne vers son ex-meilleure amie, Bailey, punkette affranchie, la seule à qui elle peut demander de l’aide. Commence alors un périple à mille à l’heure sur les routes des États-Unis.
Ces deux filles, que tout oppose, vont devoir affronter le monde et prendre leur destin en main.

Lire la suite

Premières lignes #258

Salutations !
Aujourd’hui, je reviens avec les premières lignes d’un roman sorti récemment : Missouri 1627. L’héroïne, Veronica (Ronnie), n’a pas eu ses règles depuis un moment. On la découvre aux toilettes, s’apprêtant à faire un test de grossesse.
Au moment où je vous écris ces lignes, je suis sur le point de terminer ma lecture de ce roman et j’ai passé un très chouette moment ! Je vous en parle très bientôt…
Passez une belle journée.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

Kilomètre 0

Assise sur la cuvette glaciale, dans le troisième cabinet de toilettes des filles, je serre désespérément les cuisses et me concentre pour ne pas faire pipi.
– Ronnie, tu as bientôt fini ? On va être en retard en cours, me signale Emily à travers la porte.
Non, je n’ai pas bientôt fini. Et je me fiche totalement d’arriver en retard.
– Euh… Ne m’attends pas. J’ai… un problème de fille.
Mais pas mes règles, non.
Je prie pour qu’elle n’insiste pas. Je n’aurais jamais dû boire ce deuxième verre de jus orange-mangue, ce matin. Maudit soit son irrésistible goût sirupeux.
Emily se décide enfin à partir. Un brouhaha de pas s’engouffre dans les toilettes quand elle ouvre la porte, le temps que le flot des lycéens rejoigne les salles de classe. Puis le silence retombe. Je tends l’oreille, au cas où une élève retardataire –  ou pire, une prof –  ferait irruption dans w.c., mais je n’entends qu’un robinet qui goutte. Tout le monde doit être en salle d’appel. Je pousse un soupir de soulagement. Et je manque de libérer un jet d’urine.

Missouri 1627, Jenni Hendricks et Ted Caplan, 2021.

Missouri 1627

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :