La trilogie de Gormenghast, t.1 : Titus d’Enfer

Gormenghast, t.1 : Titus d’Enfer

Quatrième de couverture :

Au château de Gormenghast règne une famille farfelue : les d’Enfer. Lord Tombal lit toute la journée. Son épouse Gertrude ne vit que pour ses chats et ses oiseaux. Leur fille Fuschia est d’une nature sauvage et rêveuse. Autour d’eux s’agite une société hétéroclite dont le quotidien est figé dans l’exécution de rites ancestraux. La naissance d’un fils, Titus, va rompre la monotonie du château.

Les mots et la chose

Les mots et la chose

Soyez prévenu.es, ce livre s’adresse aux personnes
qui aiment le langage érotique (ou n’en ont pas peur),
qu’il soit vulgaire, poétique, excitant…

Quatrième de couverture :

Faire l’amour : nous pouvons remplacer cette banale expression par une foule de synonymes pittoresques et délicieux. Le plus simplement du monde, on se fait aimer. On peut aussi jouer à patin-couffin, triquebiller, bistoquer, ou encore foutimasser ; on peut aller à Cythère ou fêter la saint Priape ; chez Saint-Simon, on bat le velours, et chez Boccace, on fait chanter le rossignol…

Rien de plus pauvre que le vocabulaire érotique des films pornographiques… La langue française abonde pourtant de mots sensuels et inconvenants pour parler de la chose ! Écoutons donc un sage érudit révéler avec allégresse, drôlerie et un brin de nostalgie une ribambelle d’expressions coquines et imagées.

Lire la suite

Premières lignes #125

J’ai bien fait d’attendre mon retour de week-end pour partager avec vous les premières lignes d’un livre. En effet, à mon retour, j’ai eu la surprise de découvrir que ma super cat-sitteuse m’a prêté deux BD, dont Insolente Veggie. Elle est végétarienne et le livre parle du régime végétalien ; pour ma part, même si je mange très peu de viande, je ne suis pas végétarienne et encore moins végétalienne. En revanche je suis ouverte à la discussion, j’aime apprendre des choses, et donc cette BD (qui commence par une préface de Brigitte Gothière) va certainement me permettre de découvrir des choses.
Vous connaissez ?

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Auparavant, je vous demandais de mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article.  Désormais, si vous avez une page dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; ce sera plus rapide pour moi d’actualiser vos liens – et je passerai toujours découvrir vos premières lignes.

.

Paris, le 3 septembre

 

Chère Mademoiselle,

Je vous remercie de votre lettre, qui m’a profondément touché, et qui est venue secouer la torpeur du vieil homme que je suis (mais que je n’ai pas toujours été).

La thèse à laquelle vous faites allusion, et qui est aujourd’hui introuvable, s’appelait exactement Considérations sur l’évolution du vocabulaire érotique en France. Je l’ai publiée il y a longtemps déjà et j’oserai dire qu’aucun travail ne l’a surpassée. Bien entendu, un certain nombre d’expressions nouvelles ont surgi depuis cette date, car une langue est chose vivante, mais dans la mesure du possible je me suis tenu au courant.

Les mots et la chose, Jean-Claude Carrière, 2007.

Les mots et la chose

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite