Premières lignes #82

Bonsoir !
J’ai décidé, pour ce 82ème RDV, de vous partager l’incipit d’un roman que j’ai récemment acheté chez une bouquiniste. Il s’agit de Belle de Robin McKinley, que vous connaissez peut-être grâce à sa réédition il y a quelques années. Je n’avais pas fait le rapprochement jusqu’au moment où j’ai voulu chercher la couverture sur internet pour illustrer l’article ! Est-ce qu’il y en a parmi vous qui connaissent ? Avez-vous aimé ?

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

.

1

De trois sœurs, j’étais la cadette. Prosaïque, notre mère nous avait appelées Grâce, Espérance et Honneur, mais peu de gens, sauf peut-être le prêtre qui nous baptisa toutes trois, se rappellent mon véritable prénom. Aujourd’hui encore, mon père aie raconter la manière dont j’ai acquis le nouveau : j’étais venue lui demander quelques explications le jour où j’avais découvert que nos noms ne signifiaient pas uniquement c’est-à-toi-que-je-m’adresse. Et s’il était parvenu à satisfaire ma curiosité en ce qui concernait la grâce et l’espérance, le concept d’honneur m’était apparu beaucoup plus délicat à saisir. Du haut de mes cinq ans, j’avais écouté jusqu’au bout son discours sans cacher mon dégoût croissant, et lorsqu’il avait terminé, je m’étais exclamée :
— Ah ! J’aimerais mieux être Belle !
Il avait ri, puis s’était empressé, les jours suivants, de vanter à tout son entourage la précocité de sa fille cadette. C’est donc ainsi que je m’étais approprié un nouveau prénom.

Belle, Robin McKinley, 1978.

Belle

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

Lire la suite

Premières lignes #67

Salutations, ami.e.s lecturovores !
Aujourd’hui, j’ai opté pour un thriller très connu et qui a d’ailleurs été adapté au cinéma (je n’ai encore jamais vu le film).
J’ai opté pour les premières lignes du récit et non l’incipit. En peu de phrases, Tom Harris nous résume très bien ce que sera son histoire. Je vous découvrir cela et en discuter dans les commentaires.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

.

Le département des Sciences du comportement du FBI, chargé des meurtres en série, était au rez-de-chaussée à demi enterré de l’Ecole de Quantico. Clarice Starling y arriva toute rouge d’avoir marché si vite depuis le stand de  tir d’Hogan’s Alley. Des brins d’herbe parsemaient ses cheveux et son anorak était taché de vert parce qu’elle s’était jetée par terre au cours de la simulation d’une arrestation.

Le silence des agneaux, Tom Harris, 1988.

Le silence des agneaux

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

Lire la suite

Premières lignes #31

Aujourd’hui, mon choix pour ces Premières lignes c’est porté sur Fendragon. Une fois n’est pas coutume, ces premières lignes s’accompagnant d’une illustration, je vous ai pris la page en photo.
Bonne journée à vous !

Rappel du principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Je vous propose dorénavant de mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste.

Premières lignes de "Fendragon"

Premières lignes de « Fendragon »

Fendragon, Barbara Hambly, 1985.

Fendragon

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :
Moglug 
Les Livres de George
Nadège
• La Chambre rose et noire
Lily (Au café bleu)
• Mon Univers fantasy
• La bibliothèque de Céline
• A la page des livres
Mokamilla
• Lectoplum
Songes d’une Walkyrie
Vague Culturelle
Pousse de Gingko
• Colcoriane
Page blanche et noire