Le Cercle du dragon-thé / Le festival du dragon-thé

Quatrième de couverture :

Le Cercle du dragon-thé :
Greta, apprentie forgeronne, découvre une petite créature perdue sur la place du marché. En ramenant le dragon-thé chez lui, elle va rencontre les deux propriétaires du salon de thé : Hesekiel et Erik. Ces derniers vont alors l’initier à l’art délicat du soin des dragons-thé. Tandis qu’elle se lie d’amitié avec eux et avec la timide Minette, Greta va découvrir l’étendue de cet art et comment les dragons-thé enrichissent leurs vies.
Un conte de fées envoûtant autour de Greta et de sa découverte du monde enchanteur des dragons-thé.

Le festival du dragon-thé :
Dans son village, Rinn a grandi au milieu des dragons-thé, mais tomber face à un véritable dragon est une tout autre affaire ! Iel fait la rencontre d’Aedhan, un jeune dragon envoyé pour protéger le village, mais qui s’est endormi dans la forêt il y a quatre-vingts ans.
Avec l’aide de l’oncle de Rinn, l’aventureux Erik, et de son partenaire Hesekiel, iel va enqupeter sur le mystère de ce sommeil enchanté. Mais son plus grand défi sera d’aider Aedhan à accepter qu’il ne pourra pas rattraper le temps perdu… Lire la suite

Stone Butch Blues

Stone Butch Blues

♥ COUP DE CŒUR ♥

 

Quatrième de couverture :

Stone Butch Blues raconte l’histoire de Jess, né·e aux Etats-Unis dans les années 1950 au sein d’une famille juive et prolétaire.

« C’est un garçon ou une fille ? »
Face à cette question qui lui est sans cesse adressée, Jess cherche et trouve des réponses, différentes selon les moments de sa vie. A travers les décennies, son parcours croise luttes antiracistes et féministes, grèves ouvrières, syndicalisme, mouvement de libération homosexuelle, communautés lesbiennes et transitions de genre.

Ce roman nous parle d’amour, d’amitié, de politique. Par-dessus tout, Stone Butch Blues est un hommage à la solidarité et à la construction de ces communautés qui nous permettent de tenir ensemble et de survivre à la violence de ce monde.

Lire la suite

Éclat(s) d’âme, tomes 2 à 4

Tome 1

Quatrième de couverture :

Au contact des membres du salon de discussion, Tasuku a fini par s’accepter, et aussi par accepter l’amour qu’il éprouve. Pour autant, il ne sais pas encore comment il doit se comporter au quotidien, auprès de ses camarades, mais surtout auprès de celui qu’il aime. Au contact de Misora, plus jeune individu du salon et porteur d’un « secret » d’un autre genre, le lycéen va continuer à se poser des questions…

Autour d’elles, t.2

Autour d’elles, tome 2

Tome 1

Quatrième de couverture :

Cela fait déjà un an que Michiru et Maya ont commencé à vivre en colocation, avec le petit Yûta… Mais ce foyer peu ordinaire déstabilise l’entourage des jeunes femmes. Aussi, quand la traductrice invite en excursion Kuwabara, un ancien camarade de classe, elle ne s’attend pas à ce qu’il va lui demander.
Le lendemain, Michiru sent comme un malaise, mais elle n’ose pas demander à son « amie » ce qu’il s’est passé…

Lire la suite

Homo Sapienne

Homo Sapienne

Quatrième de couverture :

Révélant une voix exceptionnelle, Homo sapienne suit la vie de cinq jeunes dans la ville de Nuuk, capitale du Groenland. Ils vivent des changements profonds et racontent ce qui, jusqu’à maintenant, a été laissé sous silence : Fia découvre qu’elle aime les femmes, Ivik comprend qu’elle est un homme, Arnaq et Inuk pardonnent et Sara choisit de vivre. Sur «l’île de la colère», où les tabous lentement éclatent, chacune et chacun se déleste du poids de ses peurs.
Niviaq Korneliussen manie une langue crue, sensible et indomptée. Elle parle du désir universel d’être soi, socialement, intimement, confiante que les cœurs et les corps sauront être vrais.

Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires)

Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires)

Quatrième de couverture :

J’ai conscience que, pour beaucoup de gens, je ne peux pas être une vraie lesbienne parce que je suis trans. Et j’avoue que j’ai du mal à imaginer qui pourrait tomber amoureuse d’une fille comme moi.
— Je vais te donner le même conseil qu’aux jeunes vampires qui viennent de subir leur transformation et qui ont une sale tendance à se lamenter sur le fait qu’ils sont des monstres et qu’on les regarde bizarrement : oui, c’est difficile au début, oui, les gens sont des connards, mais, non, je ne suis pas la bonne personne auprès de qui venir chercher du réconfort ou à qui déclamer des poèmes qui illustrent la douleur de ton âme tourmentée. Rassure-moi, tu n’écris pas de poèmes ?

Lire la suite

Challenge contre l’homophobie 2016

Chaque année, à la date du 17 mai, a lieu la journée internationale contre l’homophobie.
C’est à cette occasion que j’ai découvert le Challenge contre l’homophobie sur le blog Mon univers fantasy. Ce challenge a été mis en place l’an dernier par deux blogs, qui ont décidé de le renouveler cette année : Sur ma table de nuit et Lectures de Kevin.

[…] un challenge de lecture au message percutant contre les discriminations, les tabous encore – hélas – présents dans notre société. L’idée donc de ce défi de lecture est de participer à changer cela, est d’essayer de donner un message d’espoir pour toutes les personnes homosexuelles en leur montrant que nous, simples lecteurs, simples amoureux de la lecture, les acceptons pleinement et que nous sommes tout aussi révoltés face à une certaine partie de notre population non compréhensive.

rainbow-flag3

Je participe donc à ce challenge, et je mettrai ce drapeau au bas de mes chroniques concernées. Le challenge se termine à la fin de l’année 2016.
Je vous mets ici le récapitulatif des règles :

• Faire en sorte de lire un minimum de 6 livres
• Informer un des deux blogs participants (ou les deux) après chacune de vos lectures
• Un manga ou une bande-dessinée sont autorisés, pas plus
• Prenez du plaisir en lisant

J’espère que vous serez nombreuses et nombreux à y participer.
Belle journée à vous.