Grim Lovelies, tome 1

Grim Lovelies, t.1

Quatrième de couverture :

Anouk envie le Joli Monde, celui des humains, où les gens sont libres d’aller et venir, et de tomber amoureux. Mais Anouk n’est pas humaine… Elle est née animal et a été transformée en jeune fille par la sorcière Mada Vittora, qui a fait d’elle son esclave.
Lorsque le cadavre de sa maîtresse est découvert dans une mare de sang, Anouk doit fuir avant d’être accusée du crime.La société secrète de magie, la Haute, est déjà à ses trousses, et une course contre la montre s’engage, pour garder apparence humaine. Car si Anouk échoue à prolonger le sortilège qui l’a transformée, elle perdra tout. Mais si elle y parvient, des pouvoirs insoupçonnés pourraient s’ouvrir à elle…

Lire la suite

Le garçon sorcière

Le garçon sorcière

Quatrième de couverture :

Dans la famille d’Aster, 13 ans, toutes les filles sont élevées pour devenir des sorcières, tandis que les garçons sont appelés à devenir métamorphes. Toute personne qui ose violer ces règles est bannie. Malheureusement pour Aster, il n’a pas encore trouvé sa forme… et il est toujours fasciné par la sorcellerie. Peu importe si c’est interdit…

Lorsqu’un mystérieux danger menace les autres garçons, Aster sait qu’il peut les aider… grâce à ses talents de sorcier. Il y sera encouragé par une nouvelle amie, Charlie, dépourvue de magie et anti-conformiste, qui va le convaincre d’utiliser ses talents. Et il va devoir se montrer encore plus courageux pour sauver sa famille… et trouver qui il est réellement.

Fières d’être sorcières !

Fières d’être sorcières

Quatrième de couverture :

D’Hermione Granger à Minerva McGonagall, en passant par Luna Lovegood et Leta Lestrange, les sorcières de la saga «Harry Potter» et des «Animaux fantastiques» sont des héroïnes aussi différentes qu’exceptionnelles ! Qu’elles soient des mentors, des fondatrices, des résistantes, des mères, des inventrices, des criminelles, des meneuses, elles ont toutes marqué le Monde des Sorciers de leur empreinte. Foisonnant de magnifiques illustrations et d’images des films, cet ouvrage passionnant explore les histoires de ces femmes qui ont fait du monde magique ce qu’il est aujourd’hui.

Sorcières & Zombies

Sorcières & Zombies

Quatrième de couverture :

Sorcières & Zombies est un recueil de nouvelles mêlant fantastique et fantasy, humour et horreur, vampirisme et homosexualité, morts-vivants et enquête, transidentité et sorcellerie.

Ce recueil contient les quatre textes suivants :
Route de nuit
Créatures de rêve
Sortir du cercueil
Une mine de déterrés

La sorcière Camomille – Œuvres complètes

La sorcière Camomille – Œuvres complètes

Quatrième de couverture :

Voici regroupées les dix aventures pleines d’humour de la célèbre sorcière Camomille…

La naissance de la sorcière Camomille
Le mariage de la sorcière Camomille
La grande fête de la sorcière Camomille
La sorcière Camomille à Paris
Le voyage à Venise de la sorcière Camomille
La sorcière Camomille et Mona la guenon
La sorcière Camomille et le château hanté
La sorcière Camomille au congrès de sorcellerie
Les vacances de la sorcière Camomille
Le Noël de la sorcière Camomille

Sorcières, l’impuissance invaincue des femmes

Sorcières – La puissance invaincue des femmes

Résumé :

Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés ?
Ce livre en explore trois et examine ce qu’il en reste aujourd’hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante — puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant — puisque l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur.
Enfin, il sera aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever.

Premières lignes #135

Partant en vacances, j’actualiserai les liens dès que j’en aurai la possibilité. En attendant, pour les partager avec les autres lecteurs et lectrices, n’hésitez pas à les mettre en commentaires !

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Auparavant, je vous demandais de mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article.  Désormais, si vous avez une page dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; ce sera plus rapide pour moi d’actualiser vos liens – et je passerai toujours découvrir vos premières lignes.

.

Présentation

Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Quels types de femmes ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés ?
Ce livre en explore trois et examine ce qu’il en reste aujourd’hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante – puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant – puisque l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur. Enfin, il sera aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que dans la nature : une double malédiction qui reste à lever.

Sorcières – La puissance invaincue des femmes, Mona Chollet, 2018.

Sorcières – La puissance invaincue des femmes

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite