Premières lignes #244

Bien le bonjour !
Ce dimanche comme le dimanche précédent, je vous propose de découvrir les premières lignes d’un roman de Stephen King. De celui-ci, je sais seulement que c’est une uchronie : et si JFK n’était pas mort le 22 novembre 1963 ? L’incipit de ce roman nous replonge dans les faits.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

« Il est pratiquement impossible à la rai-
son d’assimiler le fait qu’un petit homme
solitaire ait pu abattre un géant au milieu de
ses limousines, des ses légions, des ses foules,
de sa sécurité. Si une telle nullité a pu
détruire le chef de la nation la plus puissante
de la terre, alors un monde de démesure nous
engloutit et nous vivons dans un univers
absurde. »
Norman MAILER

« Quand il y a de l’amour, les cicatrices
de la variole sont aussi jolies que des fos-
settes. »
Proverbe japonais

« La danse, c’est la vie. »

22/11/63, Stephen King, 2011.

22/11/63

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite

Premières lignes #243

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

Première Partie

Le départ

1

« Prononcez le mot secret et gagnez cent dol-
lars. George, qui sont nos cent premiers concur-
rents ? George… ? Tu es là, George ? »
Groucho MARX, You Bet Your Life

Une vieille Ford bleue se présenta ce matin-là au guichet du parking, l’air d’un petit fatigué après une longue course. Un des gardiens, un jeune homme sans expression portant un uniforme kaki et ceinturon, demanda à voir la carte d’identité en plastique bleu. Le garçon assis à l’arrière la donna à sa mère, qui la remit au gardien. Celui-ci l’emporta vers un terminal d’ordinateur qui avait l’air bizarre et déplacé dans ce cadre rural. Le terminal avala la carte et écrivit sur son écran :

GARRATY RAYMOND DAVIS
RTE 1 POWNAL MAINE
CANTN D’ANDROSGOGGIN
N° d’immat.  49-801-89
O.K. — O.K. — O.K.

Le gardien appuya sur un bouton et tout disparut, laissant l’écran lisse, vert et vide. Il leur fit signe d’avancer.
— Ils ne rendent pas la carte ? demanda Mrs. Garraty. Ils ne…
— Non, maman, répondit patiemment Garraty.
— Eh bien, je n’aime pas ça, remarqua-t-elle en allant se garer dans un espace libre.
Elle répétait cela depuis qu’ils étaient partis dans la nuit, à 2 heures du matin. Ou plutôt, elle gémissait.
— Ne te fais pas de souci, dit-il à sans même y prêter attention.
Il était occupé à tout observer et absorbé par ses propres sentiments, d’attente et de peur. Il descendit avant même que la voiture eût pu pousser son dernier soupir. C’était un grand garçon, bien charpenté, portant un blouson militaire fané contre la fraîcheur de ce petit matin de printemps.

Marche ou crève, Stephen King, 1979.

Marche ou crève

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite

Docteur Sleep

Docteur Sleep

Shining

Quatrième de couverture :

Danny Torrence, le petit garçon, qui, dans Shining, sortait indemne de l’incendie de l’Overlook Palace, est devenu un adulte. Alcoolique et paumé comme l’était son père, il est maintenant aide-soignant dans un hospice où, grâce aux pouvoirs surnaturels qu’il n’a pas perdus, il apaise la souffrance des mourants. On le surnomme Docteur Sleep. Lorsqu’il rencontre Abra, une fillette de 12 ans pourchassée par un étrange groupe de voyageurs, Danny va retomber dans l’horreur. Commence alors une guerre épique entre le bien et le mal…
Lire la suite

Pumpkin Autumn Challenge – 2020

Salutations, cher·es lecturovores !
L’édition de ce nouveau Pumpkin Autumn Challenge, organisé par Guimause, est une édition spéciale enchanteresses. Il se déroule du 1er septembre au 31 novembre 2020 – il a donc déjà commencé au moment où j’écris ces lignes.
Cette année, je vise l’option 2 – je compte débloquer le palier Un appétit de goule (et je valide ainsi la première option au passage).
Grâce à cette publication, vous pourrez suivre mon avancé.
Et vous, vous participez au challenge ? Vous êtes du genre à avoir déjà fait toute une PAL ou vous piocherez au fur et à mesure ?

Lire la suite

Premières lignes #218

Bonjour, les lecturovores !
Une fois n’est pas coutume, je publie les Premières lignes aujourd’hui afin de garder le dernier jour de mai pour vous partager mon bilan de lectures.
Je vous présente aujourd’hui un livre qu’une amie m’a donné il y a quelques semaines (encore merci!) et qui est une suite mais dont l’incipit ne dévoile rien. Il s’agit de Docteur Sleep, la suite du très célèbre Shining de Stephen King. Ici, nous avons en tout trois lignes mais qui me semblent donner le ton du roman – que je vais certainement lire cet été.
Petite précision pour que tout le monde puisse comprendre de quoi il est question : les AA sont les Alcooliques anonymes, et Jack Torrance luttait contre ses problèmes avec l’alcool dans le précédent roman de King.
Bon week-end à vous !

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Auparavant, je vous demandais de mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article. Désormais, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.

Préliminaires

« PEUR signifie tout Plaquer En URgence »
Vieux slogan des AA

Docteur Sleep, Stephen King, 2013.

Docteur Sleep

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Lire la suite

La tempête du siècle

La tempête du siècle

Quatrième de couverture :

Sur l’île de Little Tall, on a l’habitude des tempêtes. Pourtant, celle qui s’annonce sera, dit-on, particulièrement violente. Et, surtout, la petite communauté tremble d’héberger Linoge, l’assassin de la vieille Mrs Clarendon. Cet homme étrange qui fait peur même au shérif…
Lui n’a pas peur. Il s’est laissé arrêter. Il connaît son propre pouvoir. Si on lui donne ce qu’il veut, il partira. Et tandis que l’ouragan se déchaîne, dans le froid et la neige, il va faire connaître ses exigences…
Le nouveau best-seller du maître du thriller nous mène aux limites de l’épouvante, vers quelque chose que l’on n’a jamais vu. Quelque chose que personne ne peut voir.