Azami // Fuki-no-tô

Une fois n’est pas coutume, cette chronique regroupe deux romans faisant partie d’un même cycle intitulé L’ombre du chardon. Azami est le premier tome du cycle, Fuki-no-tô le quatrième. Il est toutefois possible d’en lire un et pas l’autre, cela n’empêchant nullement la compréhension des intrigues – moi-même, je n’ai pas lu le deuxième ni le troisième tome (pur hasard).

 

Quatrième de couverture d’Azami :

Mitsuo Kawano, jeune trentenaire, est étonné quand il croise par hasar Gorô Kida, un ancien camarade de classe devenu président d’une importante compagnie. Il est encore plus surpris lorsque celui-ci l’invite dans un club très sélect où travaille une autre ancienne amie d’école, la belle et mystérieuse Mitsuko, devenue entraîneuse.
[…]

Quatrième de couverture de Fuki-no-tô :

Atsuko est heureuse dans la petite ferme biologique dont elle a longtemps rêvé. Ses affaires vont bien, il lui faudra bientôt embaucher de l’aide. […] Mais une amie qui resurgit du passé la confronte […] à des choix : Atsuko va devoir débroussailler son existence et ses désirs, aussi emmêlés qu’un bosquet de bambous non entretenus.

Lire la suite

Ann Radcliffe contre Dracula (La Ligue des écrivaines extraordinaires)

Ann Radcliffe contre Dracula

Quatrième de couverture :

Une lettre a suffi pour ranimer le cauchemar de miss Ann Ward lors de ses aventures dans la Ville-Vampire. À Londres, devenue Mrs Radcliffe et écrivaine respectée, elle coule des jours heureux auprès de son époux et éditeur quand elle reçoit l’invitation à un bal donné en son honneur. Ann ne doute pas que la signature de son admirateur cache un défi mortel, mais il faudrait plus qu’une menace sanglante pour l’empêcher de boucler ses bagages en direction du château des Carpathes, bien décidée à mettre hors de nuire ce malfaisant de la nuit.

Lire la suite

Missouri 1627

Missouri 1627

Quatrième de couverture :

À 17 ans, Veronica a un avenir prometteur. Élève populaire et brillante, elle vient d’être admise dans une prestigieuse université et sa vie semble toute tracée. Pourtant, le jour où elle découvre qu’elle est enceinte, son monde s’écroule et toutes ses certitudes s’envolent. Elle n’est pas prête.
Parfois, dans la vie, il y a des tests qu’on préfèrerait rater…
Veronica n’a qu’une seule solution : se rendre dans une clinique à 1627 kilomètres de chez elle. Désespérée, elle se tourne vers son ex-meilleure amie, Bailey, punkette affranchie, la seule à qui elle peut demander de l’aide. Commence alors un périple à mille à l’heure sur les routes des États-Unis.
Ces deux filles, que tout oppose, vont devoir affronter le monde et prendre leur destin en main.

Lire la suite

Un océan d’amour

Un océan d’amour

Quatrième de couverture :

Chaque matin, Monsieur part pêcher au large des côtes bretonnes. Mais ce jour-là, c’est lui qui est pêché par un effrayant bateau-usine. Pendant ce temps, Madame attend. Sourde aux complaintes des bigoudènes, convaincue que son homme est en vie, elle part à sa recherche. C’est le début d’un périlleux chassé-croisé, sur un océan dans tous ses états. Une histoire muette avec moult mouettes.

Lire la suite

Ma vie sur la route

Ma vie sur la route

Quatrième de couverture :

Journaliste, militante, Gloria Steinem est une figure de lutte pour les droits des femmes et les droits civiques aux États-Unis. Elle a fondé le Women’s Media Center, une organisation pour rendre les femmes plus présentes dans les médias, et le magazine féministe Ms. , qui met en avant des personnalités comme Beyoncé, Chimamanda Ngozi Adichie, Lupita Nyong’o ou Amy Schumer.
Pendant toute sa vie, elle a voyagé à travers l’Amérique pour aller à la rencontre des autres – un goût du nomadisme qui s’enracine dans son enfance passée à sillonner le pays en compagnie d’un père fantasque, épris de liberté.
Ma vie sur la route est le récit autobiographique de plus de cinquante ans de combats, depuis la cause amérindienne à l’avortement en passant par le tourbillon de la campagne politique de Hillary Clinton ou encore les droits de la communauté gay.
Une ode à l’intranquilité qui nous pousse à partir à l’aventure, par celle qui écrivit :

« Ne demandez pas aux femmes de s’adapter au monde
– demandez au monde de s’adapter aux femmes. »

Road trip en Roumanie – partie 2

Dans la première partie de cette série d’articles sur mon road trip en Roumanie, je vous avais présenté les villes de Cluj-Napoca, le Cimetière joyeux, etc. et nous avions terminé avec la ville Art déco Oradea. Cette fois-ci, nous allons poursuivre l’aventure jusqu’à Bucarest et donc terminer le voyage.
Cela fait désormais plusieurs mois que je suis rentrée et certains détails m’échappent. J’irai donc plus à l’essentiel que dans mon précédent article sur la Roumanie.

Après être restées deux jours à Oradea, nous avons continué la route vers le sud, en direction de Deva. C’était un jour très pluvieux mais, parées de nos k-ways, nous avons décidé d’affronter les éléments pour visiter la citadelle. Malheureusement, il s’est mis à pleuvoir de plus en plus et l’orage s’est mis à gronder très fort au-dessus de nos têtes. Avec la forêt d’arbres s’élançant vers le ciel, je ne pouvais pas m’empêcher de penser au premier film Jurassic Park. Avec A., nous avons finalement décidé de redescendre (nous étions trempées) et, à peine à l’abri dans la voiture, une averse de grêle a débuté ! Nous avons eu un bon timing, n’est-ce pas ?
Histoire d’essayer de profiter du reste de la journée, et après quelques discussions, nous avons repris la route vers l’est. En parlant de routes, elles n’évacuaient pas très bien l’eau, même la récente autoroute, et il a donc fallu faire très attention. Pour tout vous dire, en descendant la route de la citadelle de Deva, on a pu observer des ruisseaux déchaînés, dévalant la pente pour former un petit lac au niveau d’un grand croisement, en bas de la descente. Oui, c’était assez impressionnant. Mais une fois arrivées à Alba Iulia [5], le mauvais temps à laisser place à un soleil resplendissant. Ce qui tombait bien car le cœur de cette ville est magnifique. Il s’agit d’une citadelle étoilée de type Vauban. Avec le ciel dégagé et les rayons solaires se posant sur les bâtiments, la promenade s’est avérée être l’une des plus agréables que nous ayons fait.

Lire la suite

Road trip en Roumanie – partie 1

Au sommet de la citadelle de Poenari, véritable château de Vlad III l’Empaleur (Dracula)

Prévu depuis août 2017, le mois de mai a été l’occasion pour moi de découvrir le pays du célèbre comte Dracula. J’y suis allée une quinzaine de jours avec une amie, que nous appellerons A., et nous avons parcouru une bonne partie du pays (entre 2000 et 2500 km de route!). Il y a beaucoup de choses à raconter alors je découpe mon retour en plusieurs articles afin que ce ne soit pas trop indigeste – et je vais tacher de faire court pour chaque partie. Pour celle-ci, je vais m’arrêter à la ville d’Oradea.

Lire la suite

Les opéras de l’espace

Les opéras de l’espace

Quatrième de couverture :

Axelkhan est un ténor hors du commun, presque un dieu vivant. Ses interprétations des airs d’opéras les plus périlleux sont des instants volés à l’éternité. Tout cela grâce aux biopuces que lui ont implantées les mystérieux Yuweh. Jusqu’au jour où ses greffes tombent en panne, renvoyant Axelkhan à sa condition de simple mortel. Il ne lui reste plus qu’à tenter de retrouver un Yuweh, dont la légende raconte qu’il aurait disparu au cœur des Bulbes de Griffith, gigantesque artefact spatial composé de stations reliées entre elles par des filins créant une inextricable toile d’araignée. Il forme donc une troupe de théâtre aussi hétéroclite qu’attachante et se lance en quête d’une hypothétique guérison.

De l’aventure, la description d’un monde hors du commun et… du théâtre ! Rarement space opera n’aura si bien porté son nom.

Lire la suite

L’autoroute sauvage, t.2 : Kilomètre sang

L’autoroute sauvage, t.2 : Kilomètre sang

Tome 1 : Kilomètre 666

Synopsis du site de l’éditeur :

Le monde d’aujourd’hui n’est plus. Au milieu des décombres de notre époque, les hommes évoluent dans un environnement sauvage et menaçant, où la survie a pris le pas sur l’humanité. Certains forment de petites communautés, on les appellent les Groupés. Les autres suivent leurs chemins seuls et prennent le nom de Solitaires. C’est le cas de Mo, imposant et taciturne, qui parcourt l’autoroute au rythme des saisons. Lorsque celui-ci sauve Hélène d’une bande de pillards, tous deux poursuivent leur route ensemble, unissant leurs destinées…

Lire la suite