Les auteurs et autrices problématiques, on en fait quoi ?

Récemment, le sujet des auteurs et autrices problématiques est revenu sur le devant de la scène. En cause, des listes qui circulent. Si l’on peut parfois se désoler qu’il n’y ait pas plus de détails quant au pourquoi du comment tel auteur ou telle autrice pose problème, je trouve qu’elles ont le mérite d’exister. Cependant, si la sphère littéraire en parle en ce moment, c’est parce que certaines personnes s’insurgent : n’ont-elles pas le droit de lire les livres qu’elles veulent, les auteur·rices qu’elles veulent ?

Si je m’exprime aujourd’hui, c’est en tant que femme et en tant que lesbienne. Aussi, pendant longtemps, j’ai été relativement précaire (une chose désormais révolue, à ma grande chance). Je connais donc certaines oppressions et j’ai également conscience des autres oppressions (le racisme, la transphobie, la grossophobie, etc.) sans être pour autant une experte de quoi que ce soit. Quand on a conscience de certaines choses, cela peut nous frapper dans un roman, voire cela peut totalement nous déranger. Dans cet article, je souhaite revenir sur cette polémique autour des auteurs et autrices problématiques et des listes qui en sont faites. Lire la suite