Premières lignes #303

Enfin, je commence à vraiment sortir la tête des cartons et mon nouveau chez-moi prend forme petit à petit. Le sommeil revient également, ce qui est très appréciable, on ne va pas se mentir. En déménageant, j’en ai profité pour prendre des livres chez ma mère, la débarrassant et m’encombrant par la même occasion – mais ce sont des livres que je veux lire depuis un bon moment déjà, comme Rebecca de Daphné du Maurier dont je vous présente aujourd’hui les premières lignes.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

CHAPITRE PREMIER

J’ai rêvé l’autre nuit que je retournais à Manderley.
J’étais debout près de la grille devant la grande allée, mais l’entrée m’étais interdite, la grille fermée par une chaîne et un cadenas. J’appelais le concierge et personne ne répondit ; en regardant à travers les barreaux rouillés, je vis que la loge était vide.
Aucune fumée ne s’élevait de la cheminée et les petites fenêtres mansardées bâillaient à l’abandon. Puis je me sentis soudain douée de la puissance merveilleuse des rêves et je glissai à travers les barreaux comme un fantôme.

Rebecca, Daphné du Maurier, 1938.

Rebecca

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

C’est lundi, que lisez-vous ? #280

C’est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous organisé par Millina, qui a désormais repris le flambeau.

Ce que j’ai lu la semaine passée

Déménagement terminé, il ne me reste plus qu’à déballer les cartons – je me demande si ce n’est pas ce qui va prendre le plus de temps. Je n’ai donc pas eu trop l’occasion de lire ces derniers jours et ça va également être compliqué pendant la semaine qui arrive. Quoiqu’il en soit, j’arrive au terme du Désosseur de Liverpool.

Le Désosseur de Liverpool


Lire la suite

Premières lignes #302

Toujours dans les cartons, j’ai de nouveau pris un livre au hasard – l’un des rares encore atteignables (j’écris ces lignes le vendredi, comme ce sera la ensuite la dernière ligne droite). Il s’agit d’un roman de fantasy dont j’ai déjà entendu beaucoup de bien : La Belgariade de David Eddings.
Bon dimanche à vous !

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

Prologue

Où se trouvent relatées l’Histoire de la Guerre des Dieux et la Geste de Belgarath le Sorcier.
D’après Le Livre d’Alorie

Le monde était jeune alors. Les sept Dieux vivaient en harmonie, et les races de l’homme étaient comme un seul peuple. Belar, le plus jeune des Dieux, était aimé des Aloriens. Il demeurait près d’eux et les chérissait, et ils prospéraient sous sa protection. Les autres Dieux vivaient eux aussi parmi les peuples, et chaque Dieu affectionnait les siens.
Mais le frère aîné de Belar, Aldur, n’était le Dieu d’aucun peuple. Il vivait.à l’écart des hommes comme de ses pareils. Le moment vint pourtant où un enfant perdu alla le quérir dans sa retraite.

La Belgariade, tome 1 : Le Pion blanc des présages, David Eddings, 1982.

La Belgariade, tome 1 : Le Pion blanc des présages,

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Challenge de l’Imaginaire – Bilan final (4ème trimestre)

Salutations, lecteurs et lectrices de tous horizons, de contrées proches, lointaines, spatiales ou féériques !
Ca y est, la neuvième édition du Challenge de l’Imaginaire est terminée, tandis que la dixième édition (clique pour en savoir plus) a déjà commencé. Il est donc temps de faire le bilan final du CLI9 ! Nous finissons ce challenge avec 1230 chroniques partagées par les 45 participant·es, de quoi faire de belles découvertes… Bravo à toutes et à tous, encore une fois, c’était un plaisir !

Si vous recherchez un livre en particulier, peut-être a-t-il été chroniqué par l’un.e des participant·es ; pour trouver le livre, faites ctrl+f sur PC ou command+f sur Mac et tapez ensuite le titre ou l’auteur·rice dans la barre de recherche qui s’affiche.

Lire la suite

C’est lundi, que lisez-vous ? #279

C’est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous organisé par Millina, qui a désormais repris le flambeau.

Ce que j’ai lu la semaine passée

J’ai terminé Le Noël d’Hercule Poirot et Joyeux Noël ; celles-ci comme mes autres lectures sont vraiment appréciables.

Lire la suite

Premières lignes #301

Cette nouvelle année commence sur les chapeaux de roue, pour moi, car je prépare mon déménagement. Je vais tout de même tâcher de publier quelques chroniques et les bilans (notamment celui du Challenge de l’Imaginaire de 2021) dans les jours à venir mais, soyons honnêtes, je ne vais pas trop pouvoir vous répondre au cours des deux semaines à venir. Toutefois, je tiens à vous souhaiter une merveilleuse année 2022, que vous puissiez concrétiser vos projets, vivre de belles aventures et que vous soyez entouré·es de bonheur 🎉

Nouveau dimanche, nouveau rendez-vous des Premières lignes ! Aujourd’hui, j’ai pris un livre au hasard dans mes cartons ; c’est un roman de Sarah Waters qui traîne depuis longtemps dans ma PAL (il serait bien que je l’en sorte en 2022, ne croyez-vous pas?).

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.

N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

1947

1

Donc voilà, se dit Kay, voilà le genre de personne que je suis devenue : quelqu’un dont les pendules et les montres se sont arrêtées, et qui peut dire l’heure en regardant en bas quel nouvel estropié sonne à la porte de son logeur.
Elle se tenait devant la fenêtre ouverte, vêtue d’une chemise sans col et d’une culotte grisâtre, fumant une cigarette et observant les allées et venues des patients de Mr Leonard. Ils étaient ponctuels — si ponctuels qu’elle pouvait effectivement dire l’heure en les voyant arriver : la femme au dos cassé, le lundi à dix heures ; le soldat blessé, le mardi à onze. Tous les jeudis, c’était un homme âgé, assisté par un jeune homme à l’air un peu égaré : Kay aimait bien surveiller leur arrivée. Elle aimait bien les voir remonter lentement la rue : l’homme impeccable dans son costume sombre de croque-mort, le garçon sérieux, patient, séduisant aussi — comme une allégorie de la jeunesse et du grand âge, se disait-elle, sur une toile de Stanley Spencer, ou un de ces peintres modernes excessivement réalistes. Après eux, c’était le tour d’une femme accompagnée de son fils, un gamin affligé de lunettes et d’un pied bot ; après, d’une vieille Indienne souffrant de rhumatismes. Le petit garçon traînait parfois, s’amusant à gratter la mousse et la poussière accumulées entre les dalles brisées de l’allée avec sa chaussure d’infirme, tandis que sa mère discutait avec Mr Leonard, dans l’entrée. Une fois, récemment, elle avait levé les yeux au ciel et vu Kay qui les observait ; et elle avait entendu le petit faire une comédie dans l’escalier car il ne voulait pas aller aux toilettes tout seul.

Ronde de nuit, Sarah Waters, 2006.

Ronde de nuit

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Challenge de l’Imaginaire 10 : le suivi

C’est parti pour la dixième édition du Challenge de l’Imaginaire !
Si vous ne connaissez pas encore le principe, je vous invite à lire l’article qui lui est dédié ; pour faire simple, l’idée est de partager autour de nos lectures de science-fiction, de fantasy et de fantastique (ainsi que leurs sous-genres). Il se déroule du 1er janvier au 31 décembre 2022 (attention, les inscriptions s’arrêtent fin mars!).

∴ Pour les participant·es, la CHROBOX (clic) est ouverte ! ∴
Rappel : c’est là que vous devez mettre vos chroniques pour les valider.

Vous trouverez sur cette page le suivi de chaque participant·e. La mise à jour se fera de façon régulière, tout au long de l’année.
Précision : une chronique s’accompagnant d’une astérisque * signifie que le livre entre dans l’un des thèmes bimestriels (qui est alors indiqué). Pour rappel, un livre compte double quand il entre dans un thème.

Lire la suite

Les Filles de la chance

Les Filles de la chance, tome 1

Résumé de l’éditeur :

ENTRE WESTERN ET RÉCIT FÉMINISTE, UN ROMAN PORTÉ PAR DES HÉROÏNES BOULEVERSANTES.

À Arketta, on les appelle les Filles de la chance. Leur « chance », c’est d’avoir été vendues, enfants, à la maison d’hospitalité. On les reconnaît à la faveur qu’elles portent sur le cou : cette fleur ensorcelée gravée dans leur chair les privant de toute liberté. Les privant de leur innocence le jour de leur seizième anniversaire. Lorsqu’une d’entre elles tue accidentellement un homme, signant leur perte à toutes, les jeunes filles n’ont d’autre choix que de fuir.
Pour survivre, il leur faudra bien plus que de la chance…

Courts retours #39

Bien le bonjour !
Dans ce nouvel article de Courts retours, je vais vous parler des huitième et neuvième tomes de Fullmetal Alchemist d’Hiromu Arakawa, un manga que je prends beaucoup de plaisir à relire dans son édition Perfect ; il sera également question du neuvième tome de L’atelier des sorciers de Kamome Shirahama, un manga de fantasy extrêmement beau et très prenant ; enfin, je vais vous parler d’une romance avec la nouvelle Joyeux Noël de Lena Clarke.

Lire la suite