Jessie

Jessie

Quatrième de couverture :

Par curiosité, par amusement, par amour peut-être, Jessie s’est longtemps prêtée aux bizarreries sexuelles de Gerald, son mari. Puis un jour, elle s’est rebellée. Débattue. Avec une violence qu’elle ne soupçonnait pas. Et à présent la voilà nue, enchaînée à un lit, dans une maison perdue, loin de tout. Un cadavre à ses pieds… Un mauvais rêve ?
Non.
L’horreur ne fait que commencer. Et jamais le maître de l’épouvante ne nous a encore emmenés aussi loin dans la terrifiante exploration de nos phobies et de nos cauchemars…
Lire la suite

Publicités

Elfquest – La quête originelle, t.2

Elfquest, t.2

Tome 1

Quatrième de couverture :

Découvrez la légende d’Elfquest depuis les origines ! Lorsque le chef Cutter et les Wolfriders, menacés d’anéantissement, doivent quitter leur forêt natale, un monde aux paysages multiples s’ouvre à eux. Ils feront face à des humains primitifs, des trolls cupides… mais aussi à d’autres clans elfiques et à leur magie longtemps oubliée. Des ennemis se révèlent, des alliances se forgent et de féroces batailles se mènent dans cette grande épopée fantastique.

Lire la suite

La Soupe de Kafka – Une histoire complète de la littérature mondiale en 19 recettes

La soupe de Kafka

Quatrième de couverture :

Si vous alliez dîner chez Gustave Flaubert, Virginia Woolf, Gabriel García Márquez ou Raymond Chandler, que vous offriraient-ils à manger ? Mark Crick répond à la question en nous donnant une série de savoureux pastiches de quelques-uns des plus grands écrivains du monde. Chaque texte est une plongée dans un univers différent, raconté d’une voix semblable à s’y méprendre à celle de l’écrivain lui-même. S’inscrivant dans la tradition des Pastiches de Proust et rappelant les Exercices de style de Queneau, le recueil de Mark Crick est un véritable tour de force, publié dans une vingtaine de pays.
L’auteur a également illustré chacun de ces fins morceaux de sa propre main, proposant autant d’éloges d’artistes célèbres.
Suite au fulgurant succès du livre à sa parution il y a dix ans, cette nouvelle édition de La Soupe de Kafka, enrichie de trois recettes inédites et de trois nouveaux pastiches de dessins et tableaux, est toujours un délicieux hommage aux grands écrivains et un clin d’œil à la société contemporaine. Lire la suite

Premières lignes #81

Aujourd’hui, je vous présente les premières lignes du dernier roman de Cat Clarke : Girlhood. Ayant aimé son roman Opération Pantalon, j’ai décidé de le lire. Je vous en reparle donc très bientôt !
Dès que j’ai lu ces premières lignes, je me suis demandée qui elle avait rencontré, qu’est-ce qui s’était passé et allait se passé. Elles annoncent une histoire d’amitiés, probablement d’amour, prometteuse.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

.

1.

On se retrouve toujours à minuit pour faire la fête, le soir de notre retour. C’est ce qu’on fait en pension, non ?
Quand on était petites, Jenna et moi étions obsédées par les bouquins dont l’intrigue se déroulait dans un pensionnat. On voulait à tout prix être comme ces sœurs jumelles de Saint-Clair. Presque tous les soirs, je me faufilais dans son lit après l’extinction des feux. On fourrait la tête sous la couette et on se faisait la lecture à tour de rôle à la lumière de la lampe torche. On était comme les deux doigts de la main. Inséparables dans notre petite bulle.
J’ai fini par atterrir à Duncraggan Castle, comme dans les histoires qu’on lisait.
Jenna, elle, n’est pas avec moi. J’ai dû venir ici toute seule.
Mais je ne suis pas restée seule bien longtemps.

Girlhood, Cat Clarke, 2017.

Girlhood

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

Lire la suite

Quand le cirque est venu

Quand le cirque est venu

Quatrième de couverture :

« Ils viennent d’où ?
– Aucune idée, Mon Général.
– Ils vont où ?
– Excellente question, Mon Général.
– Ils restent jusqu’à quand ?!
– Je me le demande, Mon Général.
– Ouuuuh, que je n’aime pas ça ! »

Lire la suite

DC SuperHero Girls, t.1 : A toutes épreuves

DC SuperHero Girls, t.1 : A toutes épreuves

Quatrième de couverture :

Bienvenue à SuperHero High !
Pour Wonder Woman, Supergirl, Batgirl, Harley Quinn, Bumble Bee, Poison Ivy et Katana, ainsi que pour toutes leurs camarades, l’heure est grave ! Elles vont devoir affronter le plus terrifiant défi à ce jour : les examens !! Mais il semblerait qu’un étrange inconnu ait décidé de semer le trouble pendant les révisions.

Lire la suite

La vengeance de la momie

La vengeance de la momie

Quatrième de couverture :

 En Egypte, au temps des pharaons, des trésors dorment dans les tombeaux. Le jeune Khay voudrait bien d’en emparer mais il ne réussit à emporter qu’une momie. Au fil du temps, cette momie l’inquiète de plus en plus. Pourtant, elle lui permet de gagner sa vie… jusqu’au jour où il découvre son nom.
Tout bascule alors, et commence une époque terrible, semée d’étranges événements…

Lire la suite

Premières lignes #80

Le mois d’octobre, c’est le mois d’Halloween. Je ne sais pas encore si je vous présenterai tous les dimanches l’incipit d’un livre d’horreur, ou une histoire de fantôme, mais voici en tout cas celui de Sac d’os que je suis en train de découvrir avec Saiwhisper. Pour résumer très sommairement, c’est l’histoire d’un écrivain qui a perdu sa femme.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

.

Chapitre 1

Par une très chaude journée d’août 1994, ma femme me dit qu’elle devait se rendre à la pharmacie Rite Aid de Derry pour faire renouveler son traitement antiallergique – un médicament que l’on peut acheter aujourd’hui sans ordonnance, je crois. J’avais rempli mon objectif d’écriture pour la journée et lui offris d’aller le chercher à sa place. Elle me remercia, mais elle voulait en profiter pour passer prendre le poisson de notre repas du soir, au supermarché voisin de la pharmacie. Sur ce, elle souffla un baiser dans ma direction et sortit. Lorsque je la revis, ce fut sur un écran de télé. C’est ainsi qu’on identifie les morts ici, à Derry ; fini, de remonter un couloir souterrain dallé, carreaux verts sous vos pieds, tubes de néon au-dessus de la tête, terminé, le corps nu qui surgit sur sa glissière d’un placard glacial. On entre simplement dans un bureau sur lequel est marqué PRIVÉ, on regarde un écran de télé et on dit oui ou non.

Sac d’os, Stephen King, 1999.

Sac d’os

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

Lire la suite