Un raccourci dans le temps

Un raccourci dans le temps

Quatrième de couverture :

Rien ne va plus pour Meg Murry, 13 ans : son père a disparu, et personne ne s’intéresse à elle ni à ses problèmes. Car qui voudrait d’une fille qui se met tout le temps en colère ?
Heureusement, il y a son frère, Charles Wallace, un petit génie de cinq ans qui lit dans les pensées : lui est toujours là pour la réconforter.
Quant à ses nouvelles et bien étranges voisines, les sorcières Mme Qui, Mme Quidam et Mme Quiproquo, elles semblent savoir où se trouve M.Murry…
Et si Meg avait bien plus d’amis qu’elle ne le pense ?…

Publicités

Le Hobbit

Le Hobbit

Quatrième de couverture :

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans un voyage périlleux. C’est le début d’une grande aventure, d’une fantastique quête au trésor semée d’embûches et d’épreuves, qui mènera Bilbo jusqu’à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Samug…

Un féminisme décolonial

Un féminisme décolonial

Quatrième de couverture :

Dans le débat public, être décolonial est une infamie. Dans les universités, dans les partis de gauche et d’extrême gauche, les syndicats, les associations féministes, partout on traque une « pensée décoloniale » infiltrée et funeste pour le vivre-ensemble.
Dans ce livre, Françoise Vergès élucide l’objet du scandale. Le féminisme décolonial révèle les impensés de la bonne conscience blanche ; il se situe du point de vue des femmes racisées : celles qui, travailleuses domestiques, nettoient le monde ; il dénonce un capitalisme foncièrement racial et patriarcal.
Ces pages incisives proposent un autre récit du féminisme et posent toutes les questions qui fâchent : quelles alliances avec les femmes blanches ? Quelle solidarité avec les hommes racisés ? Quelles sont les première vie menacées par le capitalisme racial ? Pourquoi les néofascismes s’attaquent-ils aux femmes racisées ?
Ce livre est une invitation à renouer avec la puissance utopique du féminisme, c’est-à-dire avec un imaginaire à même de porter une transformation radicale de la société.

T-Rex

T-Rex

Quatrième de couverture :

1972. Une expédition est envoyée sur la Lune. Des échantillons de roche sont rapatriés, mais ils disparaissent mystérieusement après étude. Nouveau-Mexique, trente ans plus tard. Tom Broadbent découvre le corps agonisant d’un chasseur de trésor et son mystérieux carnet. Celui-ci révèle la présence du plus grand T-Rex jamais conservé. S’engage alors une course-poursuite entre un paléontologue prêt à tout, une agence gouvernementale sans scrupule et un moine ancien agent de la CIA.
Tous veulent retrouver le fossile dont certaines cellules sont encore actives, au péril de leur vie.

L’Unité

L’Unité

Quatrième de couverture :

Parce qu’elle vient d’avoir 50 ans et qu’elle est célibataire, Dorrit est devenue « superflue » et, à ce titre, doit rejoindre l’Unité. Un appartement lumineux et confortable, agrémenté de micros et de caméras de surveillance, lui a été réservé. Un écran de télévision, mais pas de téléphone ni Internet pour communiquer avec l’extérieur… En plus d’être logés, les résidents sont nourris, bénéficient de soins médicaux et peuvent consacrer leur temps au loisir de leur choix. Les nouveaux arrivants sont chaleureusement accueillis… avant d’être affectés à des groupes d’expérimentations médicales humaines. Le corps de Dorrit ne lui appartient plus : à chaque instant on peut lui prélever un organe au bénéfice de ceux qui vivent à l’extérieur et qui sont encore « utiles ». Tout est prévu dans le moindre détail. Sauf une rencontre qui va tout changer.

La nounou barbue

La nounou barbue

Quatrième de couverture :

Cathy élève seule ses deux enfants, Lucas et Pilou, dans un petit village au cœur de la Dordogne. Son quotidien est heureusement allégé par le soutien sans faille de sa tante Lulu. Jusqu’au jour où – catastrophe ! – tante Lulu tombe de l’escabeau et se retrouve immobilisée, les deux chevilles dans le plâtre. Cathy décide alors d’engager une aide pour s’occuper des enfants. Mais dans la région, les candidats sont rares… Pressée par le temps, son choix se portera sur le seul aspirant disponible, Elias, grand gaillard barbu tenant plus du bûcheron bourru que de la baby-sitter accomplie. Cathy parviendra-t-elle à composer avec cette nounou au profil pour le moins atypique ?

Shikasta

Shikasta

Quatrième de couverture :

Depuis l’instant où la vie apparaît sur cette planète bleue, dans la moiteur des mares et des étangs, jusqu’au moment où le feu nucléaire menace d’emporter les êtres qui ont fini par se développer à sa surface, voici contée l’histoire de Shikasta, jadis riche et florissante, désormais stérile, inhospitalière, agonisante, mais qui ne demande qu’à renaître.
Un monde sur le berceau duquel se sont penchées deux civilisations galactiques, Canopus et Sirius, pour y conduire des expériences évolutionnaires. Et c’est du point de vue des émissaires de Canopus, venus rendre compte des résultats de ces manipulations, qu’est narré sur plusieurs millénaires le tragique destin de la Terre. Se réécrit ainsi le récit de l’aventure humaine : les tâtonnements, accomplissements et erreurs d’une espèce faillible, guidée sans le savoir par des puissances qui la dépassent.
[…]

Violeta – Corazón maldito

Violeta – Corazón maldito

Quatrième de couverture :

Grâce à sa voix et à sa guitare qu’elle « violétait » comme nulle autre – selon les mots de Pablo Neruda – Violeta Parra a revivifié le folklore authentique du Chili, lui redonnant sa dignité dans le monde entier. Femme passionnée, artiste avant tout, elle a consacré toute son existence à incarner la voix de son pays.

Une destinée unique dans le Chili de l’avant-dictature.