Bounty

Bounty

Quatrième de couverture :

LES BASTONNER. TIRER D’ABORD. SE FAIRE PAYER.

Les Gadflies étaient les criminelles les plus recherchées de la galaxie. Durant des années, elles ont dépouillé des sociétés immorales et redistribué leurs biens mal acquis aux pauvres. Ça leur a valu la réputation de « plus dangereuses hors-la-loi de l’univers », et la mise à prix de leurs têtes ! Maintenant, avec la loi qui les rattrape, les Gadflies sont contraintes d’abandonner leurs habits d’escrocs pour ceux de chasseurs de prime…

Si vous ne pouvez pas battre vos adversaires, rejoignez-les et dépouillez-les en douce !

.
Mon avis :

Bounty est un titre qui a tout de suite attiré mon attention avec sa couverture très colorée, les gros flingues et les deux héroïnes au look digne des plus grand·es pirates de notre galaxie !  Et si le nom de la dessinatrice, Mindy Lee, ne me disait rien, celui de Kurtis Wiebe m’évoquait quelque chose… Après avoir regardé dans ma petite bibliothèque de comics, j’ai trouvé : c’est le scénariste de Rat Queens que j’avais beaucoup aimé ! Et si Rat Queens était à destination d’un public fan de fantasy dans la veine de Donjons & Dragons, c’est un jeune public amateur de science-fiction qui se fera un plaisir de découvrir Bounty.
Nina et Georgie sont sœurs et, si par le passé elles étaient connues pour faire partie des Gadflies, des pirates de l’espace, elles se sont par la suite reconverties en chasseuses de prime. La vie qu’elles mènent n’est pas toujours simple mais leur convient, jusqu’au jour où tout part en sucette.
Ce comics est un récit complet et, de prime abord, j’aurais pensé que ça faisait un peu juste pour nous présenter des personnages, introduire un univers, débuter, dérouler et terminer une intrigue, mais pas du tout ! Ce que j’ai d’autant plus apprécié, c’est que Wiebe et Lee ont pris le temps de nous présenter le monde qu’il et elle ont imaginé ainsi que les personnages, et cela suffit ; aucune frustration de ce côté-là ! L’une des choses qui m’a le plus plu, c’est que les chasseurs et chasseuses de primes sont des célébrités, qu’il y a des shows télévisés à leur sujet et cela crée parfois des situations bien particulières que je ne vous dévoilerai pas ici. J’ai beaucoup aimé le fait que l’une des héroïnes soit bisexuelle, tout comme j’ai apprécié que l’équipage ne soit pas composé que de personnes blanches : place à la diversité ! Quand on lit la courte interview à la fin, on constate que c’était voulu de la part de notre duo d’auteur et dessinatrice. Eh bien c’est réussi, et pas que pour les personnages principaux mais aussi ceux qui les entourent, donc très bon point ! Un autre bon point, c’est l’évolution de certain·es protagonistes : si il y en a qui progressent peu et dont on ne sait finalement pas grand chose, d’autres sortent du lot. C’est vraiment chouette de les suivre au cours de cette histoire. A noter que, si vous chercher un récit profond, super développer…, vous pouvez passer votre chemin : on parle de 144 pages de bande dessinée bourrées d’action. Oui, il y a une intrigue intéressante mais ça reste rapide et surtout à destination des jeunes.
Finalement, ma (petite) déception va du côté des dessins, d’autant plus qu’à la fin du livre on découvre les planches envoyées à Dark Horse (la maison d’édition américaine) pour présenter le projet. J’ai trouvé que, du coup, pour le comics lui-même, ça semblait presque fait à la va-vite en comparaison. Bon après les dessins sont quand même sympas quoique pas mes préférés et les planches se lisent facilement, il n’y a pas d’incohérences et c’est fluide.
.
Pour conclure, Bounty est un chouette comics qui vous fera certainement passer un bon moment. A réserver aux personnes en quête d’action et de SF !
.
Un grand merci aux éditions Kinaye pour leur confiance.
.

Bounty, Kurtis Wiebe (scénario) et Mindy Lee (dessins) • Titre VO : Bounty • Traduction : Ro • Editions Kinaye • 2019 • 144 pages • 14,50€ • Genre : comics, SF, action • ISBN : 9782357990043

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.

5 réflexions sur “Bounty

  1. noctenbule dit :

    J’ai trouvé que les dessins à la fin était moins précise que le reste. On ne partage pas la même vision du dessin 🙂
    J’ai bien aimé en tout cas et je vais poursuivre la découverte de la maison d’édition.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s