Broken Things

Broken Things

Quatrième de couverture :

Il y a cinq ans,
juste après avoir fêté mes treize ans,
j’ai tué ma meilleure amie.

Avant de devenir les Monstres de Brickhouse Lane – avant que le pays tout entier, du Connecticut à la Californie, nous connaisse sous ce surnom, avant que des blogs publient des photos de nos visages, avant que plusieurs sites internet ne plantent parce qu’un trop grand nombre de visiteurs avaient entré nos noms dans des moteurs de recherche –, nous étions des filles quelconques, et nous n’étions que deux.

.
Mon avis :

Broken Things, je l’ai terminé hier. C’est le récit de deux adolescentes, Brynn et Mia, qui ont tué leur meilleure amie, Summer, il y a cinq ans. La police ayant mal fait son boulot, elles sont acquittées ; n’ayant pas assez de preuves contre le petit-ami, Owen, celui-ci est également acquitté. A la suite de cela, les trois ados ont été surnommé·es « les Monstres de Brickhouse Lane ». C’est ce que nous explique Brynn dans le premier chapitre ; elle le termine en nous disant « Peu importe, surtout, qu’on soit innocents. »
Broken Things est un thriller jeunesse bien ficelé. Dès le début, si j’ai été encline à croire Brynn, je me suis parfois demandée si je ne me fiais tout de même pas trop facilement à elle, ou même à la douce Mia. En effet, la narration se fait à la première personne et alterne le point de vue de Brynn avec celui de Mia ; souvent au présent, il arrive également que le passé soit abordé, de même qu’il arrive que des extrait du Chemin de Lovelorn soient glissés entre les chapitres. Le Chemin de Lovelorn est un roman dont Summer était fan et qu’elle a fait découvrir à ses amies. Toutes trois l’aimaient tellement qu’elles y jouaient dans la forêt et en écrivaient une fan fiction. Lovelorn, c’est ce qui a uni les trois jeunes filles, mais c’est aussi ce qui les a perdues, avec le meurtre de Summer.
Après cinq années sans se voir, les trois coupables présumés, qui ont tant bien que mal continué leur vie, se retrouvent à nouveau réuni·es. Convaincu·es que le véritable meurtrier se trouve toujours dans la nature, et Mia étant persuadée d’avoir une piste, Brynn, Mia et Owen se lance à la recherche d’autres indices qui les mèneraient à coup sûr au véritable coupable.
J’ai beaucoup aimé ce thriller, déjà pour sa narration, mais aussi pour son écriture que j’ai beaucoup apprécié. Il y a là-dedans de belles phrases et je regrette de ne pas les avoir notées quelque part… Et puis il y a les personnages, notamment Brynn et Mia. Toutes les deux écorchées, ce sont des portraits très réalistes qui nous sont dépeints, de même que celui de Summer. Les adolescent·es, tantôt adorables, tantôt effroyables, pouvant se montrer extraordinaires mais, parfois, pouvant aussi être extrêmement cruels entre elleux. Les autres personnages, que ce soit Owen, Abby ou encore Wade, sont également bien écrits. Et avoir de tels personnages, j’allais dire « dans un roman jeunesse » mais non, dans un roman tout court, c’est très important. C’est ce qui rend le récit encore plus crédible, c’est ce qui fait que l’on s’attache à eux, qu’importe leurs forces et leurs faiblesses.

Que rajouter de plus ? Une bonne maîtrise de la narration, des personnages qui semblent si réels et une écriture très appréciable, voilà ce qu’il faut retenir de Broken Things. Alors, qu’est-ce qu’on en conclut ? Qu’il faut le lire, exactement !

Broken Things, Lauren Oliver • Titre VO : Broken Things  Traduction : Alice Delarbre Albin Michel • 2020 • 477 pages • 19€ • Genre : littérature jeunesse, thriller • ISBN : 9782226442505

15 réflexions sur “Broken Things

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s