Premières lignes #306

Salutations !
Pour les Premières lignes de ce dimanche, j’ai opté pour un roman jeunesse biographique que l’on m’a conseillé. Les héroïnes de cette histoire sont trois sœurs YouTubeuses et cela s’annonce bien plus intéressant que je ne l’aurais pensé de prime abord.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

1
Un amour impossible

 

– Attention, cœurs de pierre s’abstenir ! Le récit qui va suivre est celui de la rencontre entre notre mère et notre père. Plus romantique, tu meurs ! Même à nous, les Sisters, ça nous met la petite larme à chaque fois ! Et surtout, on parie : vous êtes loin d’imaginer que notre histoire a commencé comme ça !

Eslamshahr, Iran, 1998

Bam ! Bam ! Bam ! Quelqu’un lance un ballon de foot en visant la façade d’une petite maison en pierre.
– Et buuuuut !
À l’abri de la chaleur écrasante, Norya, jeune réfugiée afghane, regarde par la fenêtre. Elle a tout juste 17 ans et des rêves de liberté plein la tête. Son regard brille et son cœur s’emballe. Elle n’a d’yeux que pour son voisin, celui qui habite juste en face et qui joue dehors avec ses copains. Hamid. Dans cette petite ville ouvrière au sud de Téhéran et comme partout en Iran, les enfants et les adolescents s’amusent dehors… sauf les filles. Elles, elles restent à la maison. Fils de drapier, Hamid est à peine plus âgé qu’elle. Il fait exprès d’envoyer le ballon contre sa fenêtre pour attirer son attention. Entre eux, tout passe par des regards depuis quelques semaines. Norya est en train de tomber amoureuse. Mais comment faire pour lui parler ? Ici, rien n’est simple entre une fille et un garçon et encore moins entre un Iranien et une Afghane. Elle doit trouver un moyen.
« Je sais ! se dit-elle un jour. Je vais aller faire une course. Avec un peu de chance, je le croiserai. »

L’incroyable histoire des Sisters Alipour, Kate Livio, 2021.

L’incroyable histoire des Sisters Alipour

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

10 réflexions sur “Premières lignes #306

    • Ma Lecturothèque dit :

      Oui, elles sont YouTubeuses – je ne les connaissais pas non plus mais elles semblent avoir un certain succès. A priori, le roman, s’il parle de leur success story, parle aussi d’immigration, etc. Et c’est surtout cette partie qui me tente, car ce doit être intéressant.
      Bon dimanche à toi aussi !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s