Premières lignes #321

Salutations !
Avant de déménager, j’étais passée à la librairie à côté de chez moi et j’avais demandé à l’une des patronnes de me conseiller un livre qu’elle avait aimé. Seule exigence de ma part : qu’il soit au format poche. Et ce sont donc les premières lignes de ce roman que je vous partage aujourd’hui.
Bon dimanche à vous.

Le principe : chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Pensez à mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article ou, si vous avez une page ou une catégorie dédiée, n’hésitez pas à me le faire savoir ; cela facilitera l’actualisation.
N’oubliez pas de me citer, ça fait toujours plaisir ♡

 

I

Décider

 

1

La veille, Samuel et Sibylle se sont endormis avec les images des chevaux disparaissant sous les ombelles sauvages et dans les masses de fleurs d’alpage ; les parois des glaciers, des montagnes, les nuages cotonneux, la fatigue dans tout le corps et la nuit sous les étoiles, sur le sommet d’une colline format un replat idéal pour les deux tentes.
Et puis au réveil, lorsque Sibylle sort de sa tente, une poignée d’hommes se tient debout et la regarde.
Il lui faut trois secondes pour les compter, ils sont huit, et une seconde de plus pour constater que les deux chevaux sont encore à quelques mètres, là où on les avait laissés hier soir. Samuel se lève à son tour, il ne comprend pas tout de suite. Il regarde sa mère et, à l’agressivité qu’il reconnaît dans la voix des Kirghizes quand ils se mettent à parler, à questionner en russe, et surtout parce qu’à sa façon de répondre il voix que sa mère à peur, il se dit que la journée commence mal.

Continuer, Laurent Mauvignier, 2021.

Continuer

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

7 réflexions sur “Premières lignes #321

    • Ma Lecturothèque dit :

      Elle m’en a parlé un peu ; c’est l’histoire d’une mère qui, pour ne pas perdre son fils, l’emmène avec elle au Kirghizistan pour quelques mois, pour essayer de reconstruire des liens et se reconstruire chacun·e de leur côté. Je ne sais plus exactement comment elle m’en a parlé, ça date d’il y a quelques mois, mais ça m’avait sacrément donné envie, et j’avais lu par la même occasion les premières lignes, qui m’avaient décidée à le choisir : ça commence fort, que va-t-il se passer ensuite, et que s’est-il passé avant ?

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s