[LIVRE AUDIO] Le Seigneur des Anneaux, livre I : La Fraternité de l’Anneau

La Fraternité de l’Anneau (audio)

Résumé Audible :

C’est un dangereux héritage que Bilbo Bessac cède à son neveu avant de disparaître : l’anneau de pouvoir forgé par Sauron et dérobé jadis à Gollum. Le mage noir n’aspire qu’à retrouver son arme et sa puissance, et déjà ses cavaliers font route vers le Comté… Pour leur échapper et détruire la menace que représente cet anneau, le jeune hobbit, Frodo, et ses compagnons commencent la périlleuse traversée de la Terre du Milieu, dans l’espoir d’atteindre la Faille du Destin, au cœur du Mordor.

Chef-d’œuvre de la fantasy, découverte d’un monde imaginaire, de sa géographie, de son histoire et de ses langues, mais aussi réflexion sur le pouvoir et la mort, Le seigneur des anneaux est sans équivalent par sa puissance d’évocation, son souffle et son ampleur.

Cette nouvelle traduction prend en compte la dernière version du texte anglais, les indications laissées par Tolkien à l’intention des traducteurs, et les découvertes permises par les publications posthumes proposées par Christopher Tolkien.

.
Mon avis :

Je pense ne plus avoir besoin de le dire mais je vais tout de même me répéter : j’adore Le Seigneur des Anneaux. L’an dernier, j’ai lu pour la première fois le tome 1 en anglais et ce fut une superbe redécouverte. Et si cela fait quelques années maintenant que je souhaite lire la nouvelle traduction, faite par Daniel Lauzon, je n’avais pas encore eu l’occasion de m’y mettre. Et puis, en errant dans les rayons de la bibliothèque, je suis tombée sur la version livre audio. Pour être honnête, j’ai hésité : l’écoute, c’est pas trop mon truc dans le sens où, aussi prenant soit le récit, je finis toujours par décrocher. Mais comme je n’avais tenté l’expérience qu’une seule fois, et comme j’avais envie d’avoir encore du Seigneur des Anneaux dans ma vie, je l’ai pris – au pire, si je venais à ne plus faire attention à la lecture, connaissant déjà très bien l’histoire, ce ne serait pas bien grave. Et me voilà à écouter ce premier tome, lu par Thierry Janssen.
La première bonne surprise a été, pour moi, la voix du narrateur : grave, calme mais pas morne, avec des changements de tons lorsque tel ou tel personnage s’exprime. C’était vraiment plaisant. La deuxième bonne surprise, c’est que j’ai apprécié cette nouvelle traduction, quoiqu’elle m’ait d’abord quelque peu perturbée (j’ai pourtant eu l’occasion d’une première approche avec Le Hobbit). En effet, si certaines choses ne changent pas beaucoup (la Comté devient le Comté), d’autres, en revanche, s’avèrent désormais bien différentes. Par exemple, Grand-Pas devient l’Arpenteur. Cela fait étrange pour moi qui ai lu et relu de nombreuses fois la trilogie dans sa précédente traduction, mais je dois bien admettre que je trouve « l’Arpenteur » vraiment stylé, comme surnom. Aussi, il faut le dire, j’y ai retrouvé une certaine poésie présente dans la version originale, et surtout l’humour qui parsème le récit.
Quant à la mauvaise surprise, la voici : les livres audio, ce n’est décidément pas pour moi. Pour restée concentrée sur l’écoute, j’ai tenté plusieurs approches, la première étant de me forcer à rester concentrée, justement. Mauvaise idée, ça me fatiguait très rapidement et j’avais envie de faire autre chose. Alors j’ai essayé en travaillant (mon esprit tient alors une vingtaine de minutes avant de divaguer), en faisant du point de croix, en faisant du rangement, en jouant à un jeu vidéo (de gestion, en mode facile, pour restée attentive à l’écoute), en cuisinant… Finalement, mon maximum d’attention a été d’environ trente minutes. Quand je me rendais compte que je n’écoutais plus, je me concentrais de nouveau et c’était reparti pour un tour.
Un petit point sur la distribution du livre audio : vous pouvez bien sûr l’écouter sur le site ou l’application Audible (gratuit le premier mois puis ça passe à un peu moins de 10€ par mois), mais vous pouvez aussi acheter le coffret avec les CD (deux CD, le premier de 10h45 et le second de 10h07). Il coûte un peu moins de 30€ et l’objet est beau. Toutefois, je conseille le format physique plutôt pour les collectionneurs et collectionneuses, fans de Tolkien et de son œuvre, le format numérique étant quand même bien plus pratique au quotidien.

Finalement, cette écoute de La Fraternité de l’Anneau m’a permis de me rendre compte de deux choses : la première est que, vraiment, les livres audio, ce n’est pas mon truc, la seconde est qu’il faut vraiment que je m’achète la nouvelle traduction au format papier car j’ai beaucoup apprécié.
Pour la suite de ma relecture du Seigneur des Anneaux, je pense à nouveau lire en anglais puis, tout de même, écouter les livres lus par Janssen car, même si je n’arrive pas à rester attentive, j’ai apprécié sa narration et, ce n’est pas grave, je connais déjà très bien la trilogie.
Bonne écoute à vous !

Le Seigneur des Anneaux, livre I : La Fraternité de l’Anneau, J.R.R. Tolkien • Titre VO : The Lord of the Rings: The Fellowship of the Ring Traduction : Daniel Lauzon Lecture : Thierry Janssen Audible • 1954 (VO) • 20h52 d’écoute • Genre : fantasy

Ce livre participe au Challenge de l’Imaginaire.

25 réflexions sur “[LIVRE AUDIO] Le Seigneur des Anneaux, livre I : La Fraternité de l’Anneau

    • Ma Lecturothèque dit :

      Je me rends compte que j’ai oublié de dire une chose dans mon retour : je sais que pas mal de gens trouvent le début long, quand on nous présente les Hobbits et le/la Comté, ce que je n’avais jamais ressenti. Jusqu’à écouter l’audio ! C’était pas la faute au narrateur, pour le coup, juste que, oui, c’est peut-être effectivement un peu long ^^
      Donc si tu te lances, que tu trouves le début long, je te conseille de persister un peu 😉

      Aimé par 1 personne

  1. LadyButterfly dit :

    J’ai beaucoup de mal avec les livres à écouter : en général, c’est la voix de la personne qui raconte qui ne va pas. Et j’ai un problème à rester concentrée. Ou alors, il faut que ça soit Richard Armitage qui lise le livre (j’ai essayé en anglais, c’est pas mal). Avec Alan Rickman, ça aurait très bien fonctionné. Ce genre de voix…

    Aimé par 1 personne

    • Ma Lecturothèque dit :

      Ah, je devrais essayer en anglais, tiens ! C’est une très bonne idée =)
      L’avantage, c’est qu’on peut tester environ 5 min sur les plateformes, ce qui nous permet de savoir si ça nous convient ou pas (même si, j’avoue, pour le coup, je me suis totalement lancée dans l’inconnu).

      J'aime

    • Ma Lecturothèque dit :

      Comme indiqué, c’est 20h52 d’écoute (il y a deux CD, le premier durant 10h45 et le second de 10h07 – et il existe bien sûr aussi en dématérialisé). Ca fait long et, en même temps, ça peut s’écouter finalement assez vite =)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s