Bliss, métamorphose d’une fille ordinaire

Bliss, métamorphose d’une fille ordinaire

Quatrième de couverture :

Bliss, lycéenne punk-rock de seize ans, en a marre. Marre de sa ville de ploucs, marre de sa mère accro aux concours de beauté… Alors, quand elle découvre le roller derby, ce sport de folie pratiqué par des filles déjantées, elle fonce. A elle les amitiés underground, les rencontres zarbi, le grand amour… la vraie vie, quoi ! Mais la vraie vie, c’est comme le roller : attention aux chutes !

Mon avis :

Il est fort probable que beaucoup d’entre vous ayez vu le film Bliss (Whip It en version originale) de Drew Barrymore, avec Ellen Page en héroïne principale.

Mais saviez-vous que ce film est tiré d’un roman de Shauna Cross ? Initialement titré Derby Girl, il a été renommé Whip It à la sortie du film ; c’est aussi à ce moment-là qu’il est parvenu dans nos contrées, sous le titre Bliss, métamorphose d’une fille ordinaire.
Ce roman, qui se déroule à Bodeen (un trou paumé du Texas), nous présente une héroïne de dix-sept ans, Bliss Cavendar, qui subit le rêve de sa mère, à savoir les concours de beauté. Bliss ne l’appelle jamais « maman », préférant l’appeler par son prénom : Brooke. Brooke était Miss Bleuet, il y a longtemps maintenant ; elle espère faire de ses filles adorées les prochaines Miss. Si la petite sœur semble ravie, ce n’est pas du tout le cas de Bliss. Cette dernière pourrait trouver un soutien quelconque auprès de son père, Earl, si celui-ci n’avait peur de Brooke et se rangeait toujours du côté maternel. Heureusement, la jeune fille a une amie en or : Pash ! Cette pin-up arabe est tout ce qui lui est arrivé de bien jusqu’à présent. Elles passent leur temps ensemble, que ce soit en cours, au boulot, etc.
La rentrée approche, et les femmes Cavendar vont faire un peu de shopping à Austin (Texas) pour renouveler leur garde-robe. Malheureusement, Bliss repart sans un seul achat. Uniquement quelques flyers… Et parmi ces prospectus se trouve un qui va changer la vie de l’adolescente : un match de roller derby ! De là va naître une passion, de nouvelles amitiés, et le premier amour.
Bliss, métamorphose d’une fille ordinaire est l’histoire classique d’une adolescente qui a une vie assez minable, jusqu’au jour où tout va basculer et aller en s’améliorant. Bien sûr, nous retrouvons un élément perturbateur, mais comme dans tout livre/film de ce genre, tout finira bien.

J’ai eu un peu de mal au début parce que Bliss est vraiment infecte avec ses parents. Mais passé cette présentation exécrable de sa famille, l’histoire s’est avérée sympathique. Précisions aussi que l’adolescente est bien loin de ce que nous montre la couverture : le rose et le doré, ce n’est pas du tout son truc. Aussi, sans m’être vraiment attachée aux personnages, j’ai aimé suivre leurs péripéties, notamment en ce qui concerne Pash – l’intrigue est centrée sur Bliss et ses interactions avec les autres, mais cela n’empêche pas de les apprécier.
En ce qui concerne l’écriture, elle est très simple. Mais qui dit simple ne veut pas dire mauvais ! C’est bien écrit, c’est efficace car la lecture est très rapide (d’autant plus que les chapitres sont courts), donc pour un premier roman, je ne vois rien à redire. Je peux aussi parler de la traduction, qui est bonne : les termes utilisés au roller derby ont été francisés ce qui permet au lecteur non-initié de comprendre les quelques rares notions expliquées dans le livre (par exemple, ce que nous appelons « une jammer/jammeuse » a été traduit par « une attaquante »).
Ce roman est absolument sans surprise, surtout si vous avez déjà vu le film de Drew Barrymore, mais cela n’en reste pas moins une lecture agréable, rapide, et qui fait du bien.

Merci à Bookworm84 et sa liste « Roller derby et littérature » sans qui je n’aurais jamais connu l’existence de ce roman.

Je termine cette chronique avec deux mots sur l’auteure : Shauna Cross faisait partie de l’équipe de roller derby Los Angeles Derby Dolls, et elle était connue sous le pseudonyme (derby name) de Maggie Mayhem. En 2007, elle écrit Derby Girl, et en 2009 Drew Barrymore adapte le roman au cinéma ; Shauna Cross se retrouve alors au scénario. Pour plus d’informations, je vous laisse regarder sa page Wikipédia (en anglais).
Et sur le roller derby : vous ne trouverez pas d’équipe comme dans Bliss en France. Le roman et son adaptation cinématographique présentent ce sport sur piste inclinée ; il n’existe pas de tels équipements en France, ni en Europe (ou très peu), ainsi le roller derby le plus pratiqué au monde est celui sur piste plate. Les règles sont quelque peu différentes, bien qu’elles soient assez similaires. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser par mail ou en commentaire.

Bliss, métamorphose d’une fille ordinaire, Shauna Cross • Titre VO : Derby Girl, publié par la suite sous le titre Whip It •  traduction : Marie Cambolieu • Milan • 2007 (USA), 2011 (France) • 241 pages • 10,50€ • Genre : jeunesse, romance, roller derby • ISBN : 92745945521

Publicités

17 réflexions sur “Bliss, métamorphose d’une fille ordinaire

  1. Lullaby dit :

    Ravie que la liste t’ai aidée ! (ouais, je me planque sous plusieurs pseudos :p)
    Je ne l’ai pas encore lu, mais il est sur ma LAL (j’ai vu le film, après avoir commencé le derby). Je ne savais pas que l’auteur jouait aussi au derby ! Merci pour l’info 🙂

    Aimé par 1 personne

    • malecturotheque dit :

      J’ai aussi vu le film, mais bien avant de commencer le roller derby ! D’ailleurs, quand je l’ai regardé, je me suis dit : « bon, ça a l’air cool comme sport, mais les nez cassés… ce sera sans moi! ». Plus tard, quand le derby a débarqué en France, j’ai compris que c’était assez différent, beaucoup moins risqué, et je me suis lancée 🙂
      Dans quelle ligue joues-tu ? Est-ce que tu participes au championnat ?

      J'aime

      • Lullaby dit :

        Alors pour le moment, et malgré un an de pratique, je suis encore une fresh meat ^^ » (je n’avais jamais mis les pieds sur des quads avant et comme je suis assez irrégulière au cours, je progresse trèèès lentement ^^). Donc non, je ne participe pas au championnat. Mais je ne désespère pas, je progresse quand même à petits pas ! :). Pour la ligue je te réponds par MP 🙂
        Et toi dans quelle ligue joues-tu ? Tu joues au championnat ? Tu pratiques depuis quand ?

        Aimé par 1 personne

  2. Anou dit :

    J’ai lu ce livre il y a quelques années, après avoir adoré le film quelques années encore avant.. 😉 Je me souviens que j’avais été un peu déçue par le livre par rapport au film, sans doute parce que dans le film l’univers, les décors, les costumes, les acteurs, la musique.. m’avaient tant plu. Mais du coup, lire ton article me donnerait presque envie de le relire !
    D’ailleurs, j’adore la BO de ce film, pas toi ? J’y avais découvert notamment Jens Lekman (je ne sais pas si cette musique te rappellera quelque chose : https://www.youtube.com/watch?v=NIwIAbcLFhI), Tilly and the wall ou encore la magnifique chanson « Jolene » de Dolly Parton..
    Tu fais du roller derby du coup ? C’est super ! J’avais vu effectivement que ça n’était pas exactement la même chose aux Etats-Unis et en Europe.

    J'aime

    • malecturotheque dit :

      Je pense qu’en lisant avec la BO dans les oreilles, ça ne peut être que mieux !
      Disons que ce qui est moins bien dans le roman, c’est le côté ado rebelle qui déteste sa famille, alors que dans le film, ce sont les concours beauté qu’elle n’aime pas. Et on ne « voit » pas le Derby, on ne peut que l’imaginer durant la lecture !

      Oui, je fais du roller derby 🙂 ce n’est pas que c’est différent en France et aux États-Unis, mais plutôt qu’aux USA, il existe plusieurs types de derby : celui qui se base sur les règles de la WFTDA (piste plate), et celui sur piste inclinée ; il y a du derby qui s’apparente plus au catch avec tout le côté show, et celui qui ne garde que l’aspect sportif.
      Tu as déjà eu l’occasion de regarder des matchs ?

      J'aime

      • Anou dit :

        J’ai réécouté la BO hier du coup !
        Oui, j’avais oublié ce côté ‘rebelle’ de Bliss dans le roman, ça doit jouer c’est sûr, de même que le derby qu’il faut visualiser..
        Ok pour le derby, non je n’ai encore jamais vu de matchs, mais j’ai vu un peu de vidéos.

        Aimé par 1 personne

        • malecturotheque dit :

          Tu as regardé quel genre de matchs ? Français, américains ? Haut niveau ? Il y a plein de vidéo sur le site wftda.TV (archives), avec des matchs très impressionnants !
          Tu sais s’il y a des équipes pas loin de chez toi ?

          J'aime

  3. Anou dit :

    Hier j’ai surtout regardé des vidéos de matchs français, après avoir vu « Bliss » j’avais plutôt regardé des vidéos américaines.. J’irai voir le site que tu cites ! Je viens d’aller vérifier pour l’équipe, et oui il y en a une à 25 minutes de chez moi, je vais regarder ça de plus près.. Mais je ne crois pas que je me lancerai tout de suite ! 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s