Little Gotham

Little Gotham

Quatrième de couverture :

A Gotham, tous les prétextes sont bons pour laisser le crime envahir les rues. Surtout en période de fêtes : Halloween, Noël, la Saint-Valentin… Qu’il s’agisse d’une apparition du Pingouin à la parade de Thanksgiving ou du Chapelier Fou qui organise pour Pâques une chasse aux œufs des plus explosives, il est évident que pour Batman et ses associés, jour férié ne rime pas avec congé…

Mon avis :
Little Gotham est un comic book composé de 24 épisodes qui reviennent sur des fêtes et des événements importants aux Etats-Unis ; comme le dit si bien le résumé, jour férié ne rime pas avec congé, et nos super-héros se retrouvent encore et toujours à lutter contre le crime.
La grande originalité de ce volume, c’est avant tout le dessin, puisqu’il adopte un style chibi, ou SD (Super Deformed) : les personnages ont un corps assez petit, avec une tête beaucoup plus grosse – comme vous pouvez le voir sur la couverture, ou sur l’illustration en fin d’article. Avec ces personnages totalement disproportionnés et des couleurs à l’aquarelle, le résultat est très mignon, et même le sombre Batman semble plus détendu, et tout de suite beaucoup plus adorable.
Mais n’allez pas croire pour autant que tout est rose à Gotham ! Même si ces aventures sont dessinées dans un style qui pourrait plaire aussi bien aux plus grands qu’aux plus jeunes, les petites histoires présentes dans ce volume ne sont pas pour autant dénuées d’intelligence et de traits d’esprit, bien au contraire, et l’ensemble est tantôt drôle, tantôt touchant, et toujours très poétique.
J’ai d’ailleurs énormément apprécié les épisodes mettant en avant Mr. Freeze, et j’ai été très émue par ce personnage qui, au final, veut juste faire le bien, offrir un monde meilleur à sa femme.
Les protagonistes sont nombreux, et on retrouve une bonne partie de la Bat-family – même Batwoman fait une petite apparition – ainsi que de nombreux vilains. Alors oui, il y a beaucoup d’individus qui peuplent ces jolies pages, mais que vous soyez fan ou totalement novice dans l’univers de Batman, vous pouvez d’ores et déjà lire Little Gotham puisqu’il y a, à la fin du volume, six pages de galerie présentant les personnages par le biais d’illustrations et de brèves biographies. De plus, comme il s’agit d’histoires courtes, il n’y a pas besoin de connaître les aventures du Chevalier noir sur le bout des doigts ; vous pouvez découvrir Little Gotham indépendamment des récits principaux.

Vous l’aurez compris, j’ai totalement été charmée par Little Gotham ! Si la couverture ne vous rebute pas, alors il y a de grandes chances pour que ce comic book vous plaise d’emblée. Si au contraire, l’illustration ne vous attire pas vraiment, n’hésitez pas à feuilleter le livre : l’ensemble est très dynamique, et il y a de fortes chances pour que vous ayez finalement envie de le lire…
L’univers de Batman est très sombre, et un peu de légèreté est toujours bienvenue ; c’est désormais chose faite !

Little Gotham, Derek Fridolfs (scénario) et Dustin Nguyen (scénario et dessin) • Titre VO : Lil’ Gotham •  traduction : Thomas Davier • Urban Comics • 2015 • 312 pages • 28,00€ • Genre : comics, super-héros, chibi • EAN : 9782365778046

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.
challenge-litteraturedelimaginaire

.

 

 

Découvrez plus de wallpapers sur le site d'Urban Comics

Découvrez plus de wallpapers sur le site d’Urban Comics

Publicités

5 réflexions sur “Little Gotham

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s