Les Portes de Vannes

Les Portes de Vannes

Quatrième de couverture :

Estienne est en danger ! C’est ce qu’apprend par hasard Philippa, dans la boutique de son grand-père adoptif, à Rennes. La jeune fille n’hésite pas un instant : vêtue d’habits masculins, elle part à la recherche de l’ancien apprenti des Cinq Écus de Bretagne. Mais, en cette année 1473, les routes sont peu sûres et les indices que possède Philippa, si minces…

Mon avis :
Il y a près d’un an, je vous parlais des Cinq Écus de Bretagne, ce roman qui m’a fait aimé la lecture alors que j’étais en CM1. Aujourd’hui, je vous parle de la suite, qui se déroule quatre ans plus tard. S’il n’est pas nécessaire d’avoir lu le premier tome pour se pencher sur Les Portes de Vannes, cela n’en reste pas moins préférable.

Il y a deux choses qui me plaisent tout particulièrement avec ces romans d’Evelyne Brisou-Pellen, à commencer par l’insertion de faits historiques, qui ont réellement eu lieu, au sein du récit purement fictionnel. Ainsi l’auteure place cette nouvelle aventure de Philippa en plein hiver de l’année 1473, alors que la famine règne. Il est aussi fait évocation d’Anne de Bretagne, encore très jeune à l’époque, etc. Tout cela, ce sont des détails qui permettent non seulement de situer le récit, mais aussi de l’étoffer.
La deuxième chose que j’apprécie beaucoup, c’est l’héroïne, Philippa. Elle a désormais 17 ans, et tout comme dans Les Cinq Écus de Bretagne, elle reste parfois téméraire, elle n’hésite pas à se travestir pour voyager plus sereinement, elle a de la jugeote… Et pourtant, on sent bien qu’elle a grandit, qu’elle a évolué. Et si on lui découvre quelques sentiments amoureux, cela reste en surface, sans jamais prendre le pas sur l’intrigue principale, et j’ai énormément apprécié cela.
Bon, aller, c’est vrai, il y a une troisième chose qui m’a plu : l’écriture. Elle est simple, et pourtant on retrouve des termes ou des expressions propres à l’époque, désormais on ne peut plus désuets pour nous. Les rares mots que le lecteur pourrait ne pas comprendre sont expliqués en bas de page. C’est un donc un vrai plus à la narration, que j’ai trouvé très efficace. Je vais même aller jusqu’à dire que ça favorise l’immersion, car pour moi, ça a été le cas.
En ce qui concerne l’histoire des Portes de Vannes, j’ai vraiment bien aimé l’ensemble, un mélange d’investigations, de course-poursuite, et de révélations. J’ai toutefois eu la sensation d’un flottement pendant quelques pages, vers la fin, mais ce passage est assez court.

S’il est vrai qu’il s’agit d’un roman jeunesse, ce n’est toutefois pas là qu’il faut faire une fixette, mais plutôt sur l’aspect historique qui est vraiment bien intégré à cette fiction. Il n’y a donc pas vraiment d’âge pour lire Les Portes de Vannes, la seule condition pour apprécier cette lecture étant d’après moi d’aimer l’Histoire.

Bon voyage en terres bretonnes.

Les Portes de Vannes, Evelyne Brisou-Pellen • Le Livre de poche jeunesse • 1993 • 239 pages • à partir de 0,90€ – 5,90€ sur Le Livre de poche jeunesse • Genre : aventure, fiction historique, jeunesse • ISBN : 9782013227957

Publicités

3 réflexions sur “Les Portes de Vannes

    • malecturotheque dit :

      Il s’agit de la quatrième de couverture, je ne vais donc pas l’inventée.
      Rédiger une chronique prend pas mal de temps, et j’ai donc pris le parti de mettre le résumé proposé par l’éditeur plutôt que d’en inventé un. Parfois je tronque si je trouve qu’il en dit trop, mais ça s’arrête là.
      Si vous souhaitez proposer un résumé, il est possible de le faire sur des sites comme Babelio ou Livraddict.

      Aussi, je ne comprends pas l’intérêt d’avoir un autre résumé pour « Les Portes de Vannes » ? C’est un très bon résumé, et tenter d’en rédiger un ne serait qu’un paraphrasage inutile…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s