Les Outrepasseurs, t.1 : Les Héritiers

Les Outrepasseurs, t.1 : Les Héritiers

Quatrième de couverture :

« Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.
– Nous ?
– Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux. »

Peter, un adolescent sans histoires, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète, les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…

Mon avis :
Comme je le disais hier dans mon rendez-vous Premières lignes, j’ai lu le premier tome des Outrepasseurs en lecture commune avec Steph, du blog Sorbet-Kiwi.
Après avoir beaucoup entendu parlé de ce roman sur la blogosphère et sur YouTube, j’étais très intriguée. L’histoire semblait bien, et la couverture était magnifique ! Malheureusement, à chaque fois que je trouvais le livre en librairie, il était abîmé (probablement par des gens peu précautionneux). Et j’ai vu que l’auteure, Cindy Van Wilder, serait en dédicace au Salon du Fantastique : ni une, ni deux, j’avais là l’occasion parfaite pour l’acheter ! Par la suite, non seulement je devais lire les livres que ma sœur m’a prêté il y a plusieurs mois, mais en plus j’ai commencé un travail : j’avais peur de prendre le livre avec moi dans les transports, et qu’il se retrouve abîmé, car ça m’est déjà arrivé… Aussi, avouons-le, j’avais peur qu’il ne tienne pas les promesses faites par une si belle couverture, qu’il ne soit pas aussi bien que ce que les gens disaient.
Sachez que je n’ai pas du tout été déçue par cette lecture ! Passons à la chronique, vous en saurez plus…

Un soir, alors qu’il rentre chez lui, Peter est attaqué par d’étranges chiens, et sauvé par un renard. C’est alors que tout bascule pour lui ; cette nuit, il va apprendre qui il est, et qui sont les Outrepasseurs.
La construction du récit se base alors sur des « plongées » qui vont permettre à Peter et à treize autres jeunes gens d’en apprendre plus sur leurs ancêtres, entrecoupées de « souffles » qui vont nous resituer dans le présent, nous permettant d’en savoir un peu plus sur les personnages amenés à être les héros des prochains volumes, et de connaître leurs appréhensions.
Ce tome est en quelque sorte une grosse introduction à un univers envoûtant, plein de magie, de malédiction, de désir de vengeance. Alors oui, une introduction de plus de 300 pages, on pourrait se dire que ça fait long, et les chapitres sont assez longs, faisant plusieurs dizaines de pages alors qu’il n’est pas rare de lire des romans dont les chapitres n’excèdent pas 5 pages. Mais que nenni, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Moi aussi, je me suis retrouvée plongée dans le récit des premiers Outrepasseurs ; des liens se tissent au fur et à mesure de l’histoire, et si le focus se fait sur ce qui s’est déroulé au début du XIIIème siècle, cette partie est essentielle pour comprendre ce qui se déroulera par la suite.
Peter est le personnage principal, pourtant seules quelques dizaines de pages lui sont consacrées (environ 70 si je ne me trompe pas). Si cela peut s’avérer déroutant de prime abord, en vérité il n’en est rien : Cindy Van Wilder nous pose son protagoniste dès le début du roman, et entre chaque plongée, nous le voyons évoluer, ainsi que les autres adolescents – certains caractères se dégagent afin de nous présenter ces héros du présents sans en faire ni trop, ni pas assez.
Une autre chose que j’ai apprécié, c’est la réappropriation par l’auteure de ce que sont les fées, ou fés, le masculin de « fée ». Fini la fée Clochette, petite et facétieuse, place à des fés bien plus grands, ayant leurs propres pouvoirs, et ayant une reine : la Trois Fois Née, Trois Fois Morte. Nous ne savons pas tout de ces créatures, mais je ne doute pas un seul instant que tout cela sera plus dévoloppé dans les tomes suivants – cela dit, nous en apprenons déjà beaucoup, ne serait-ce que sur leurs relations aux hommes, à leur reine…
Et puis il y a l’écriture de Cindy Van Wilder : sans être extraordinaire, je l’ai trouvée très efficace, belle, usant ce qu’il fallait d’anciens termes, sans en abuser. C’était vraiment très agréable à lire.

Je conclue cette chronique par une citation, une phrase qui se trouve à la page 275 des Outrepasseurs, et qui est très révélatrice de mon ressenti quant à cette lecture :

Rien d’autre ne comptait que le récit de ses ancêtres qui captivait tout son être.

Il me tarde de lire la suite.

La chronique de Steph.

Les Outrepasseurs, t.1 : Les Héritiers, Cindy Van Wilder • Gulf Stream éditeur• 2014 • 350 pages • 18€ • Genre : fantasy, fantastique, magie, malédiction• ISBN : 978-2-35488-224-2

Ce livre participe au challenge Littérature de l’Imaginaire.
challenge-litteraturedelimaginaire

Publicités

20 réflexions sur “Les Outrepasseurs, t.1 : Les Héritiers

  1. à la page des livres dit :

    Tu nous as bien mis l’eau à la bouche avec la première phrase du livre ! J’avoue que je l’ai encore en tête ! Cette auteure me fait de l’œil (non… pas pour de vrai!!!) depuis quelque temps. Je serai bien curieuse de lire ses livres.
    Merci pour ces présentations ! Très sympas ! A bientôt.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s