Et du ciel tombèrent 3 pommes

Et du ciel tombèrent 3 pommes

Quatrième de couverture :

Le point de départ de ce roman sincère et délicat est un village situé au sommet des montagnes arméniennes. Au fil des pages, il devient une allégorie du monde moderne : la guerre et les catastrophes naturelles anéantissent la vie des familles qui y vivent et qui doivent puiser en elles-mêmes pour surmonter ces tragédies.
Construit autour de quatre histoires personnelles captivantes, le roman crée un récit universel et met en lumière la force de l’amour, de la famille et des souvenirs heureux, inaltérables.
Le titre du roman vient d’un proverbe ancien : « Et du ciel tombèrent 3 pommes : la première dans les mains de celui qui a conté, la deuxième dans celles de celui qui a écouté, la troisième dans celles de celui qui a compris. »

Mon avis :
Et du ciel tombèrent 3 pommes est un superbe roman dans lequel sont présentées quatre histoires vraiment touchantes.
J’ai eu un peu de mal au début de la première d’entres elles car elle m’a mise d’emblée assez mal à l’aise. Mais une fois passées les premières pages, difficiles, j’ai découvert une très belle histoire, et j’ai été très émue : j’ai presque failli pleurer de joie à certains moments. Et pourtant, la vie des personnages n’est pas facile, et elle s’apparente parfois plus à de la survie.
Nous suivons plusieurs personnages, dont nous découvrons souvent des souvenirs ; il y a plusieurs histoires dans un seul récit et, bien que j’aime ce genre de narration, j’ai été quelque peu décontenancée au début car, finalement, je ne lis que rarement des livres dans lesquels les souvenirs se mélangent au récit présent. Cela dit, une fois habituée, j’ai vraiment aimé : on en apprend plus sur ces individus que nous suivons, sur leur famille, leurs amis, leur vie au village, leur culture…
L’auteure, Narinai Abgaryan, s’inspire de sa propre vie, et c’est peut-être cela qui nous rapproche autant de tous ses personnages, à moins que ce ne soit son écriture, simple mais belle.

Au final, je me rends compte que je ne sais pas trop quoi vous dire, si ce n’est que Et du ciel tombèrent 3 pommes est un très beau roman, émouvant, dont je vous conseille vivement la lecture : elle est pleine d’émotions – de vraies émotions, celles qui nous lient aux personnages, celles que l’on n’oublie pas une fois le livre fermé.

Je vous en souhaite une très belle lecture.

Merci à Macha Publishing pour cette belle découverte.

Et du ciel tombèrent 3 pommes, Narinai Abgaryan • Titre VO : с неба упали три яблока • traduction : Ekaterina Cherezova • Macha Publishing • 2016 • 288 pages • 19,90€ • Genre : contemporain • ISBN : 9782374370163

.

.

.

Publicités

9 réflexions sur “Et du ciel tombèrent 3 pommes

    • malecturotheque dit :

      La littérature contemporaine ne m’a jamais tenue en haleine, mais ça dépend peut-être de la définition que l’on en a ?
      En tout cas, dans « Et du ciel tombèrent 3 pommes », il y a un bon déroulement de l’intrigue, quelques petites surprises et, bien qu’il n’y ait pas de rebondissement toutes les 5 pages, j’avoue avoir eu du mal à décrocher.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s