Bandidos

Bandidos

Quatrième de couverture :

Le corps calciné d’une femme menottée, une balle dans la nuque, est retrouvé dans un parc de Madrid. Diego Martin, journaliste radio d’investigation, connait la victime, rencontrée vingt ans auparavant… En Argentine. Jeune reporter à l’époque, il avait couvert l’assassinat du frère de la victime : Alex Rodrigo, photographe pour un grand hebdomadaire, tué selon le même mode opératoire.
Un meurtre identique à des milliers de kilomètres de distance, à deux décennies d’écart. Il n’en faut pas plus au présentateur d' »Ondes confidentielles » pour se lancer dans une enquête qui le mènera à Buenos Aires, où il retrouvera une femme qu’il n’a jamais pu oublier…
Entre corruption politique, flics ripoux et groupes mafieux, ce voyage va faire ressurgir les fantômes du passé. Car parfois, ceux qu’on croyait morts reviennent hanter ceux qui sont restés.

Mon avis :
Trois ans après Mala Vida sort le troisième roman de Marc Fernandez, Bandidos, mettant de nouveau en scène Diego Martin, journaliste de radio connu pour ses enquêtes sur de grandes affaires criminelles. Pour le coup, je pense qu’il faut avoir lu au moins le premier tome pour apprécier suffisamment les personnages et le genre d’enquête mis en place : c’est un journaliste qui cherche des réponses, pas un policier, pas un enquêteur.
J’ai beaucoup aimé retrouver les protagonistes de Mala Vida et, bien que je n’ai pas lu le deuxième roman, Guérilla Social Club, je constate qu’ils ont évolué. En revanche, dans Bandidos, je regrette vraiment que seul Diego Martin mène l’enquête, et ses comparses ne sont là que pour voyager et échanger avec lui (OK, j’exagère un peu, mais c’est le sentiment qui me reste encore quelques semaines après ma lecture). Ainsi, cela semble plus être un reportage de tous les dangers. Cela reste plaisant et il y a de sacrés rebondissements ! Alors, je ne vais pas mentir, l’enquête du premier roman m’avait beaucoup plus passionnée, et ce pour deux raisons : je découvrais les personnages et le sujet m’intéressait plus. Pour l’anecdote, Marc Fernandez part à chaque fois d’un fait réel pour écrire ses romans.

Pour conclure, c’est une bonne lecture, mais je vous recommande vivement de commencer par Mala Vida pour découvrir les personnages. Marc Fernandez les a bien travaillés et sa façon d’aborder des sujets basés sur des faits réels me plaît beaucoup ; ça mêle l’enquête journalistique, une détective privée, des avocats, etc. Une fois que vous aurez lu Mala Vida, vous aurez envie de découvrir Guérilla Social Club et Bandidos, c’est certain !

Bandidos, Marc Fernandez • Préludes • 2018 • 320 pages • 15,90€ • Genre : policier • ISBN : 9782253107927

Une réflexion sur “Bandidos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s