Jane Eyre

Jane Eyre

J’ai lu ce roman dans le cadre du club de lecture
du Petit Pingouin vert.

Résumé (Le Livre de Poche) :

Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l’Angleterre victorienne et à trouver l’amour… Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foi en son avenir, une intrigue où se succèdent mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n’est écrit d’avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.

Mon avis :

Lorsque j’ai commencé ma lecture, je ne savais rien de Jane Eyre, si ce n’était qu’il était écrit par l’une des sœurs Brontë (Charlotte) et qu’il y aurait probablement une romance.Oh et je savais que l’héroïne de ce roman devait être une institutrice puisque le titre complet de cette œuvre est Jane Eyre, ou Les mémoires d’une institutrice. Alors, quand j’ai allumé ma liseuse et commencé ma lecture, je vous laisse imaginer ma surprise en découvrant une fillette de 10 ans !
Ces premiers chapitres sont importants pour que nous puissions mieux connaître Jane et pour que nous puissions mieux apprécier son évolution par la suite. Cette jeune fille, puis femme, m’a beaucoup plu car elle ne cherche pas à entrer dans le moule fait pour les personnes de son sexe : Jane dit elle-même (le récit est à la première personne) que les femmes aussi veulent de l’activité, comme les hommes, et elle ne voit pas pourquoi elles devraient se contenter de coudre ou cuisiner.
Si dire que Jane est féministe serait un anachronisme, on peut toutefois affirmer sans problème que c’est une héroïne qui est pour l’égalité des genres, et pour l’émancipation des femmes.
Mais Jane Eyre, ce n’est pas que ça. C’est aussi une histoire d’amour. J’ai beaucoup aimé être dans la confidence : Jane s’adresse directement à nous, lecteurs et lectrices, et je me suis du coup sentie plus proche d’elle. C’était un peu comme une copine se confiant à moi. Jane m’a parlé de son enfance, de sa nouvelle vie, de ses rencontres, de la naissance de ses sentiments… Et elle m’en a bien parlé ; ce petit pavé m’a tenue éveillée jusqu’au bout de la nuit (ou plus vraisemblablement jusqu’à mon bureau, au boulot).

Alors voilà, au final, je vous recommande chaudement ce classique de la littérature anglaise : une superbe héroïne, touchante, avec laquelle on crée une certaine proximité.
En plus, l’écriture n’a pas vraiment vieilli, et la plume de Charlotte Brontë est assez exquise. Vous n’avez donc aucune réticence à avoir !

J’ai lu ce roman au format numérique ; je vous mets toutefois les informations du livre papier si vous souhaitez l’acheter sur ce support.

Jane Eyre, Charlotte Brontë • Titre VO : Jane Eyre • traduction : Charlotte Maurat • Le Livre de Poche • 1847 • 544 pages • 5,10€ • Genre : classique, littérature anglaise • ISBN : 9782253004356

Ce roman participe au challenge Femmes de Lettres.

miss-de-lettres

 

Publicités

46 réflexions sur “Jane Eyre

    • malecturotheque dit :

      Le sous-titre n’est pas sur toutes les éditions ; au début, je pensais me tromper de livre, mais Wikipédia et d’autres sites m’ont confirmé que c’était bel et bien le bon ^^
      Cela dit, il n’y a pas de sous-titre en VO, alors je pense qu’il vient des premières éditions françaises, et qu’il a été supprimé par la suite car il n’est pas (plus?) nécessaire 🙂

      J'aime

  1. klolianebooks dit :

    C’était pareil pour moi, j’ai lu Jane Eyre sachant très peu de son intrigue. Et je ne m’attendais surtout pas à adorer ce roman et surtout son personnage principal. Je crois bien qu’elle fait partie de mon trio préférés d’héroïnes anglaises.
    Sous sa frêle apparence se cache une jeune femme d’une telle volonté que je me suis très vite attacher à elle. Chaque année, je le relie au minimum deux fois.

    Aimé par 1 personne

  2. Lullaby dit :

    Un de mes classiques préférés, lu et relu, que j’ai découvert enfant dans une version « abrégée » (inutile de dire que le jour où j’ai appris ce fait, je me suis empressée d’aller lire la version complète ! :))
    Il y a eu de belles adaptations filmées, mais à mon sens, les meilleures sont celle avec Charlotte Gainsbourg dans le rôle-titre et celle avec Michael Fassbender.

    Aimé par 1 personne

  3. Genore Deevilua dit :

    Tout comme toi, je me suis lancée dans ce classique sans rien connaître dessus et c’est, à mon avis, un des aspects qui a fait que je l’ai tant adoré ! J’aime beaucoup le personnage de Jane Eyre qui, en plus de ne pas rentrer dans le moule, accepte ses défauts, comme les autres personnages. J’ai beaucoup aimé cette impression que chacun des personnages aient des qualités comme des défauts : cela les rendaient, à mes yeux, plus humains. Dans certains romans, on a parfois l’impression d’être confronté à des personnages définis soit par leurs qualités soit par leurs défauts. Ici, le mélange des deux nous présente deux personnages principaux qu’on ne pourrait, je pense, ni qualifier de héros ni de anti-héros. Ils sont simplement humains et j’ai complètement adoré cette impression !
    Une très bonne chronique 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s