Courts retours #23

Salutations, les lecturovores !
Pour ce Courts retours, je vais vous parler éducation et féminisme avec Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe de Chimamanda Ngozi Adichie, thriller avec Millenium 3 – La reine dans le palais des courants d’air de Stieg Larsson, et adaptation en BD avec Artemis Fowl – la bande dessinée d’Eoin Colfer, adapté par Michael Moreci et illustré par Stephen Gilpin.
En avant !


Ce court essai est initialement une lettre que Chimamanda Ngozi Adichie adresse à son amie Ijeawele qui vient d’accoucher et lui demande des conseils pour bien éduquer sa fille de façon féministe. L’autrice lui propose quinze suggestions pour élever la petite comme l’égale des garçons et des hommes, pour qu’elle devienne un être humain qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, qui n’accepte pas les injustices, mais aussi qui se cultive et qui ne manque pas de compassion. Par exemple, elle invite son amie à pousser l’enfant à lire : cela l’aidera à développer son imagination, à s’exprimer, à interroger le monde… Elle suggère aussi que si Ijeawele veut passer son temps à éduquer sa fille, qu’elle le fasse, mais si elle veut travailler, rien ne doit l’en empêcher ; il faut qu’elle et son mari se répartissent les tâches, etc.
J’ai trouvé ce livre pertinent et il me confirme de nouveau à quel point j’aime le travail d’Adichie. Que vous soyez parents ou non, je vous invite vivement à le découvrir et à le faire découvrir.

Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe, Chimanda Ngozi Adichie, Gallimard • 2017 • 78 pages • 8,50€


Milénium 3 – La reine dans le palais des courants d’air

Tome 1 • Tome 2

Ce tome qui conclut la trilogie de Stieg Larsson débute quelques minutes après la fin du deuxième. On ne va pas se mentir, ce n’est pas mon préféré des trois mais c’est quand même du lourd qu’on a là et j’ai passé un très bon moment !
Pendant une bonne partie du récit, comme dans les précédents romans, l’action ne se met pas en place dès le début. On a toute une partie de mise en place, d’enquête, et l’on suit même les méchants de l’histoire. Ainsi la tension monte, on a quelques petits moments de suspens, oppressants… J’étais vraiment plongée dans ce livre, les personnages sont vraiment bons, même les secondaires, ce qui ne fait qu’augmenter le plaisir de lecture qui était déjà considérable. Et le passage du procès ? Magistral, j’ai adoré.
La reine dans le palais des courants d’air conclut très bien ce que j’appelle « l’arc Zalachenko ». Franchement, si vous n’avez pas encore lu Millenium, qu’attendez-vous donc ? Moi, je vous conseille grandement cette saga si vous aimez les enquêtes ! Attention toutefois, j’en conviens, certains passages sont vraiment durs.

Millenium 3 – La reine dans le palais des courants d’air, Stieg Larsson, Actes Sud • 2007 • 752 pages • 23,40€ (10€ au format poche)


Artemis Fowl – la bande dessinée

Ayant relu le premier tome de la saga littéraire Artemis Fowl, dont je vous invite à lire ma chronique, et avant de commencer ma relecture du deuxième tome, j’ai décidé de lire cette adaptation en bande dessinée que j’avais sous la main.
C’est une adaptation vraiment fidèle au roman alors, côté histoire, rien à redire. Bien sûr, certains passages sont tronqués, mais c’est bien fait et nullement gênant. De même, on retrouve bien le caractère de chaque personnage. Et si j’avais un doute concernant les dessins, j’ai finalement été assez conquise bien que parfois les expressions faciales d’Artemis m’ont semblé incongrues (par exemple, il parle d’un potentiel crime et son visage affiche une sorte d’étonnement alors que j’y aurais plutôt vu de la froideur). Cela reste toutefois anecdotique et j’ai apprécié l’ensemble.
Seul point négatif qui touche les personnes qui ne sont pas familières de l’univers : on n’explique pas ce qu’est le mesmer et quand Holly s’en sert, les bulles ne sont même pas déformée ou quoi, on a l’impression qu’elle parle normalement alors qu’elle use de son pouvoir.
Une très chouette bande dessinée que je conseille aux fans de la série littéraire.

Artemis Fowl – la bande dessinée, Eoin Colfer, Michael Moreci (adaptation) et Stephen Gilpin (dessin), Gallimard • 2019 • 128 pages • 14,90€

25 réflexions sur “Courts retours #23

  1. Light And Smell dit :

    L’essai a l’air intéressant bien que je trouve tellement agaçant qu’on doive rappeler des principes évidents comme la partage des tâches au sein d’un couple 😦
    Quant à l’adaptation d’Artemis Fowl, je pense aussi la lire parce que je ne suis pas certaine d’avoir un jour le courage de me lancer dans la série de romans avec toutes celles que j’ai en attente.

    Aimé par 1 personne

  2. Entournantlespages dit :

    J’avais beaucoup aimé Nous sommes tous féministes, il faudrait que je lise d’autres textes de Chimamanda Ngozi Adichie.
    Et le tome 1 de Millénium avait été une agréable surprise, je ne m’attendais pas à aimer autant mais entre l’enquête, l’atmosphère et le duo principal, on est gâté !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s