Mort et déterré

Mort et déterré

Quatrième de couverture :

Yan Faucher, 14 ans, a la mort devant lui !

Fauché par un poids lourd, mort et enterré mais toujours conscient, Yan croupit au fond de son cercueil sans cesser de cogiter. Le voilà transformé en zombie ! Mais pourquoi ne sombre-t-il pas dans le repos éternel ?
Quand, par le plus grand des miracles, il parvient enfin à s’extirper de sa tombe, il n’a qu’un réflexe : retrouver sa famille !
Sauf que cette dernière a bien du mal à se remettre de la mort de Yan… Ses parents sont au bord du divorce, son petit frère s’est replié sur lui-même et sa sœur aînée cultive colère et rancœur.
Yan doit à tout prix les aider à retrouver le goût de vivre !
Qui a dit qu’il fallait être vivant pour sauver sa famille ?

Les zombies ne sont définitivement pas ce que vous croyez…

.
Mon avis :

Yan Faucher est un adolescent tout ce qu’il y a de plus banal, jusqu’au jour où il décède, percuté par un camion. Si le jeune homme n’est plus du monde des vivants, il n’a toutefois pas totalement rejoint celui des morts. Alors qu’il repose en paix, il se met à cogiter : comment se porte sa famille ? Il sent la présence de ses parents, de sa sœur et de son frère quand ils viennent visiter sa tombe, mais il n’a plus aucun contact avec eux – et pour cause, il est enterré ! Mais voilà qu’un jour l’occasion de sortir du cercueil se présente à Yan. Le jeune mort n’hésite alors pas à retrouver sa famille. Seulement, lui qui pensait la retrouver soudée dans l’épreuve qu’est le deuil, la découvre totalement déchirée…
Mort et déterré est un roman jeunesse qui aborde les sujets du deuil et de la mort avec humour, et ça fait du bien. Tout est parti d’un simple postulat : si l’auteur, Jocelyn Boisvert, revenait d’entre les morts, il ne penserait pas à manger de la cervelle mais à retrouver ses proches. Alors c’est ce qu’il se passe dans cette histoire, mais avec pour héros un adolescent plein de dérision et bourré d’énergie ! Et justement, Yan, je l’ai beaucoup apprécié, mais pas seulement parce qu’il est drôle, mais aussi parce qu’il est humain et optimiste. Cet optimisme, c’est d’ailleurs ce qui l’amène à sortir de terre, dans l’espoir de rassurer sa famille, et c’est ce qui l’aide dans ses péripéties. Car, en effet, tout ne va pas se passer comme sur des roulettes. Heureusement, il a un super ami qui l’accepte tel qu’il est et qui est toujours là pour lui filer un coup de main. Je ne vais pas vous parler de chaque personnage individuellement, je trouve ça plus sympa de les découvrir par soi-même. Toutefois, je dois bien admettre qu’ils m’ont tous plu, bien qu’il y ait quelques tropes et que le développement de certains d’entre eux soit assez convenu, de même que la conclusion du récit. Et pourtant, je la trouve réussie.
Le récit débute avec Yan Faucher qui se fait… faucher par un camion ; il meurt, sort de terre, découvre que sa famille se déchire depuis son décès. Il souhaite donc les aider, même s’il ne voit pas bien comment. Et tout le roman est bourré d’aventures diverses. Peut-être un peu trop à mon goût mais, pour le coup, on ne pourra pas lui reprocher de lenteurs. Un peu trop de détours ? Probablement. Ce qui fait que, vers le troisième quart du livre, je commençais à me détacher de ce que l’on me racontait. Malgré cela, il se passait des choses intéressantes, bien écrites… Alors j’ai continué. Et j’avoue avoir été un peu surprise par la fin. Certes, je m’y attendais et il ne pouvait y avoir d’autre fin possible, pourtant, ce qui s’en dégage m’a prise de court – en bien, car j’ai été touchée et que je l’ai trouvée belle.

Comme je le disais plus haut, Mort et déterré aborde avec originalité et humour le deuil. Avoir pour personnage principal un adolescent zombie permet un point de vue inattendu et des aventures parfois rocambolesques. Si j’ai apprécié ce roman, je le recommande toutefois plutôt aux jeunes lecteurs et lectrices qui seront ravi·es de partir vivre cette histoire en compagnie d’un ami zombie.
Bonne lecture à vous.

Mort et déterré, Jocelyn Boisvert Fleurus • 2021 • 357 pages • 15,90€ • Genre : fantastique, deuil, zombie • ISBN : 9782215162346

Ce livre participe au Challenge de l’Imaginaire.

18 réflexions sur “Mort et déterré

  1. Light And Smell dit :

    Je n’ai lu que l’adaptation graphique, mais je te rejoins sur la manière dont l’auteur aborde le deuil. C’est fait avec beaucoup d’humour ce qui n’était pas forcément une tâche facile en soi. Et j’ai aussi beaucoup aimé les personnages 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s