Premières lignes #9

Chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite l’incipit. Je vous propose dorénavant de mettre le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste.
Aujourd’hui, je vous présente les premières lignes de King Kong théorie, qui donnent parfaitement le ton de cet essai féministe.
Et vous, quelles sont vos premières lignes, cette semaine ? Avez vous lu King Kong théorie ?

 

Bad Lieutenantes

J’écris de chez les moches, pour les moches, les vieilles, les camionneuses, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, les hystériques, les tarées, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf. Et je commence par là pour que les choses soient claires : je ne m’excuse de rien, je ne viens pas me plaindre. Je n’échangerai ma place contre aucune autre, parce qu’être Virginie Despentes me semble être une affaire plus intéressante à mener que n’importe quelle autre affaire.

King Kong théorie, Virginie Despentes, 2006.

King Kong théorie

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi (liens à actualiser pour cette nouvelle semaine) :
La Chambre rose et noire 
Moglug 
Les Livres de George
Nadège
Lily (Au café bleu)

Publicités

25 réflexions sur “Premières lignes #9

  1. MonUniversFantasy dit :

    Si quelqu’un est intéresser par ce livre je le troc (ou le vends comme vous préférer) je n’ai absolument pas réussi a encaisser ce livre >_< Je pense que c'est le style d'écriture de l'auteure qui ne me correspond pas.

    J'aime

  2. à la page des livres dit :

    Je me permets de reprendre ton rendez-vous « les premières lignes » dans l’une de mes futures chroniques. Bien sûr, je mettrais un lien vers ton blog… Ça te va ?
    J’aime bien ton idée de donner envie de lire un livre par quelques phrases bien choisies.
    A bientôt.

    Aimé par 1 personne

  3. petitzazu dit :

    J’ai lu et adoré King Kong Théorie. Je ne connaissais l’auteur que de nom et c’est en farfouillant à la Fnac durant la journée des droits de la femme que je suis tombé dessus. Le style ( familier ) m’a plu, m’a accroché du début à la fin et j’ai un peu senti qu’elle mettait les mots sur un bon nombre de mes pensées.
    J’ai aussi lu un de ses romans, Baise-moi, que j’ai lu d’une traite, mais que j’ai beaucoup moins apprécié. Mais je retenterai, à coup sûr, l’expérience Virginie Despentes.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s